Toulouse Football Club: l’année des pitchounes ? – Artn’sport

294705_145399638879987_132633713489913_261684_2402324_n.jpg

Les Toulousains qui ont terminé 8ème la saison dernière avec un parcours en dents de scie, semblent armés cette saison
pour gagner en régularité et faire mieux que la saison précédente.

Les « violets » ont bien entamé la saison avec 10 points au compteur en 5 journées. De même que Lille ou Paris. On se
souvient de leurs débuts de championnat tonitruant l’année dernière avec quatre victoires en quatre matchs. Le reste de la saison fût moins glorieux. La qualité de jeu était notamment pointée du
doigt ainsi que l’irrégularité des résultats. Cependant cette saison, le téfécé a été très actif sur le marché des transferts avec près de douze millions investit pour élargir un effectif
qualitativement :

Riou (Auxerre),Abdennour(étoile du Sahel),Ninkov (Etoile rouge de Belgrade), Bulut (Trabzonspor) et Rivière (Saint-
Etienne). Un mercato (enfin) ambitieux de la part du président Sadran où Alain Casanova a eu gain de cause. L’intégration d’Abdennour se déroule normalement, Riou s’est montré convaincant face à
Nice en Coupe de la Ligue, Ninkov joue depuis peu et à livrer une bonne prestation contre Caen. Rivière quand à lui va pour la première fois faire partie du groupe lors de la réception de
Bordeaux. La clé de la réussite toulousaine cette saison se trouvera certainement dans le cas Umut Bulut.

En effet, avec un secteur (in)offensif qui faisait lourdement défaut aux toulousains la saison dernière, le goléador turc
apparait comme la solution plausible au problème. Certes, il n’a qu’un but au compteur, mais il fournit un harcèlement constant sur le terrain, il se crée des occasions, il sait prendre la
profondeur.

De plus, il dispose de la confiance inébranlable du coach. Et une association avec Rivière est envisageable. Il y a donc
du potentiel offensif, même si le départ de Pentecôte est dommageable pour la profondeur du banc.

http://www.paristeam.fr/wp-content/uploads/2011/08/capoue-658x306.jpg

Sur le plan du jeu, il faut que la « mayonnaise » prenne. Rappelons tout de même que l’infirmerie était bien remplie avant
la trêve… et que Casanova a du aligner une défense inédite contre le PSG. L’équipe reconnue pour sa rigueur défensive plus que pour un jeu léché sait qu’elle doit progresser à ce niveau. Car,
Toulouse a souvent la possession du ballon, comme contre Caen avec plus de 60%. Mais celle-ci reste encore trop stérile et n’aboutit que trop rarement à des occasions franches.

Désormais, au milieu Capoue sera du derby de la Garonne, et toute l’équipe est disponible sauf Didot. Ce dernier dont
l’absence suscite l’impatience de Bulut avec qui il admet avoir eu une entente prometteuse lors des matchs de préparation.

Ainsi, avec la plupart des titulaires restés au club cet été (pas de gros départs, hormis Cetto), l’éclosion de Ahamada au
poste de gardien de but, la quasi-totale disponibilité de l’effectif et deux buteurs déterminés à tout casser (Bulut confie vouloir marquer entre 10 et 15 buts et Rivière veut faire mieux que la
saison dernière, c’est-à-dire plus de huit buts) en attendant le retour de Didot au milieu qui va pouvoir apporter sa touche technique. Tout prête à croire que le TFC peut se stabiliser dans le
haut du classement .

A prouver dès aujourd’hui face à Bordeaux, adversaire en proie à de nombreux doutes…

Benjamin.B

Suivez-nous !

facebook.png   twitter     http://flavius.reverso.net/img/languages/es.png    http://flavius.reverso.net/img/languages/en.png

Be the first to comment on "Toulouse Football Club: l’année des pitchounes ? – Artn’sport"

Leave a comment

Your email address will not be published.


*