Liverpool-Everton, le Merseyside Derby

 

 

 

S’il y a bien une confrontation dans toute l’année que les habitants de Liverpool ne rateraient pour rien au monde, c’est celle opposant les deux clubs historiques de la ville : Liverpool et Everton. La rivalité qu’entretiennent les deux formations est sans doute l’une des plus vielles d’Angleterre : le fameux « Derby de la Mersey ».

 

Tout d’abord, je tiens à préciser que cette rencontre n’est pas à classer dans la catégorie des chauds derbys du royaume. En effet, outre manche on a tendance à nommer ce match : « The Friendly Derby », pour cause, les actes de hooliganismes au cours de ces rencontres sont très rares, quasi inexistants. Il faut dire qu’à l’inverse d’autres derbys, celui-ci n’est pas né d’un antagonisme social, politique ou religieux.

 

 

« The Friendly Derby »

En fait, pour connaitre l’origine de cette rivalité, il faut remonter 119 ans en arrière et une banale histoire de terrain. À cette époque, l’unique club de la ville était l’Everton Football Club et n’en déplaise aux fans des Reds : l’équipe de Liverpool doit son existence au club d’Everton.

 

Créé en 1878, l’EFC évoluaient à l’époque dans l’actuelle enceinte des scousers : Anfield. Seulement en 1892, le propriétaire du stade, Jan Houlding, décide d’augmenter les loyers du terrain. Qu’à cela ne tienne, les Toffees décident de créer leur propre stade : Goodison Park, ce dernier est alors implanté de l’autre côté du parc Stanley Lake à seulement 944 mètre d’Anfield. Jan Houlding vexé par ce pied de nez et désireux de remplir son stade désormais vide, décide donc de créer son équipe : le Liverpool Football Club. Dès lors, la rivalité entre les deux « clubs voisins » devient évidente, le Derby de la Mersey est né.

 

Mais comme je le disais plus haut, les deux équipes sont rivales mais pas ennemies. Pour autant, la rencontre n’en est pas moins disputée et la fierté de remporter un tel match vaut bien tous les trophées. Pour illustrer mes propos rien ne vaut une citation d’Andy Gray, ancien joueur des Toffees (1983-1985) : « Ce qui compte en priorité pour nous, c’est moins une coupe d’Europe ou un titre de champion, mais d’avoir battu Liverpool trois fois cette saison » -1985. Voilà ce qu’avait déclaré l’ancien joueur écossais après avoir battu trois fois Liverpool au cours de la saison avec les Blues.

 

 

Records et titres : avantage Liverpool

 

Au petit jeu des statistiques, l’avantage est donné à Liverpool avec 82 victoires toutes compétitions confondues, contre 65 défaites et 64 matchs nuls. Quant aux titres de Champion d’Angleterre remportés, l’écart est encore plus conséquant avec 18 trophées à 9 pour les Reds. Par ailleurs, il est important de souligner que Liverpool est la ville la plus titrée du royaume avec donc 27 championnats remportés.

 

Demain après-midi, les bookmakers donnent les pensionnaires d’Anfield favori sur la pelouse de Goodison Park. Auteur d’un bon début de saison, les hommes de Dalglish semblent désormais marquer le pas. De leur côté, les Blues d’Everton pourraient profiter de la rencontre pour dépasser leurs adversaires d’un jour – et de toujours, ce avec un match de retard. Quoi qu’il en soit, c’est une nouvelle page du « Derby de Mersey » qui est sur le point de s’écrire…

 

Juan Foot

Soyez le premier a répondre à "Liverpool-Everton, le Merseyside Derby"

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.


*