Interviews – Les frenchis de… – Les frenchis de… – Interview de… – Les frenchis de… – Artn’sport

 

Bonjour Laurent, merci d’accepter cette interview.

Avec plaisir.

Alors, comment se sont passées vos premiers mois à Los Angeles avec les Chivas USA ?

Ça va mais je n’ai pas encore eu le temps de souffler car j’enchaîne pas mal de déplacements.

Comment se sont déroulés les contacts avec le club ?

Ils me suivaient depuis 2 ans déjà mais avec la liquidation judiciaire de Grenoble, j’ai pu
me libérer facilement.

Comment avez-vous vécu votre premier SuperClasio contre les Los Angeles Galaxy?

C’était super. C’est une opposition de style. c’est spécial aussi, parce que Chivas est une franchise mexicaine,
alors que les Galaxy est un peu le Real Madrid de la MLS. Même si ils sont champions de la Conférence Ouest, je les trouve pas terrible.

283137_255681834460579_100000562929799_989644_4990722_n.jpg

 

En MLS, la vision du foot est-elle vraiment différente ? Comment trouves-tu le public? les stades?

C’est impressionnant ! Quand je vois la couverture médiatique, les stades et les moyens mis à notre disposition, c’est
assez surprenant. Je n’ai jamais vu ça. J’ai même des amis qui jouent dans des grands clubs en Espagne, en Angleterre ou en France, et qui n’ont pas ça non plus. C’est vraiment une belle
aventure.

Les Chivas USA ont eu une saison difficile. Quel bilan tirez-vous de cette expérience en MLS ?

C’est une expérience extraordinaire. Quand tu vas à Chicago, Washington, Seattle, portland, New York, c’est assez
bluffant au moment de découvrir les villes, les stades.

A 33 ans, vous pensez finir votre carrière en MLS ou un retour en Europe est envisageable ?

J’espère pouvoir finir ma carrière ici en MLS. Je n’ai pas envie de revenir pour un autre challenge en Europe.

Pour vous, qui remportera ces play offs ?

Je pense que Kansas City remportera ces Play Offs.

Vous avez joué dans de nombreux clubs en france dont Ajaccio et Toulouse, quel souvenir gardez-vous de ces
saisons en Ligue 1 et Ligue 2?

En France pas grand-chose, surtout des amitiés profondes dans chaque club ou je suis passé et même des amitiés souvent en
dehors du football.

Puis, une courte période à West Ham. Pourquoi ce challenge n’a pas marché ?

Une concurrence très forte avec Joe Cole, Carrick, Jermaine Defoe et bien d’autres.

Levante, vous montez en Liga avec le club en 2005-2006 et aujourd’hui, ils se retrouvent leader.
Impressionnant non ?

Oui mais ce qui est surprenant dans ce club, ce sont les supporters qui sont incroyables !

Vous aurez aimé jouer plus longtemps à l’olympique Lyonnais ?

Oui, j’aurais aimé jouer pro avec l’olympique Lyonnais qui est le club de mon enfance.

Avez-vous déjà pensé à votre reconversion?

Non pas encore, il faudrait (rires).

Passé de Grenoble à Los Angeles, pas trop dur le changement ?

Justement c’est parfait, j’en avais vraiment besoin !

Pour finir, un petit mot pour Artn’sport ? 🙂

Je viens de découvrir, pas mal ! Je vais suivre avec attention.

http://img839.imageshack.us/img839/1063/26743718315775173826810.jpg

Il n’a que 17 ans. Haut de ses 189 centimètres, Aymeric Laporte évolue sous les couleurs du club Basque de L’Athetic
Bilbao. Arrivé au club  il y a deux ans, ce jeune international Français compte bien montrer l’étendue de son talent.

 

Bonjour Aymeric, merci d’accepter notre Interview.

Merci à Artn’sport d’avoir pensé à moi.

A seulement 17 ans, tu signes avec Bilbao ton premier contrat professionnel, raconte-nous tes débuts sous
tes nouvelles couleurs.

C’est vrai pour mon âge, c’est quelque chose de magnifique. Après une première saison sans pouvoir jouer à cause de
problèmes avec ma licence, je ne participe qu’aux entraînements. Pour ma deuxième année, je commence les entraînements avec les  » juveniles B » (16 ans). Mais après cinq entraînements je me blesse
et je dois me faire opérer. Les médecins ne savaient pas si on devait m’opérer du ligament croisé et du ménisque ou seulement du ménisque .

Au final on ma opérer que du ménisque. J’ai du rester environ cinq semaines sans jouer. Pour mon retour, je joue
trois matchs, et le quatrième, j’évolue avec les  » juveniles A » ( 17-18 ans). Après quatre matchs avec eux , je signe mon premier contrat professionnel. Ensuite, j’effectue mon premier
match amical avec l’équipe 1. Et pour finir, je suis appelé en sélection des moins de 17 ans.

http://img685.imageshack.us/img685/1909/29812121374503696841648.jpg

Avec ton jeune âge, ce contrat pro et tes études, la pression n’est telle pas trop forte ?

C’est vrai que de suivre ses études de terminale ES c’est assez difficile avec les entraînements et la fatigue. Il ne me
reste qu’une année avant le bac, je travaille et la suite on verra bien.

Tu as disputé la coupe du monde des moins de 17 ans avec la France cet été. Quels souvenirs gardes-tu
de cette compétition ?

 

De très bons souvenirs malgré ce petit regret de ne pas avoir été plus loin dans la compétition. Mais c’était une très
belle aventure. Tout de même, arrivée jusqu’en quarts de finale devant 30 000 spectateurs, ce n’est pas rien (rires).

Que penses-tu du championnat Espagnol?

Je pense que le championnat Espagnol est le meilleur en Europe et même au monde devant la Premier League. C’est beau
d’évoluer dans un pays ou il y a certains des meilleurs joueurs au monde.

 

http://img545.imageshack.us/img545/973/77693159916563290216488.jpg

Quels sont tes objectifs cette saison?

Mon objectif cette saison et de m’intégrer avec l’équipe pro, et si possible, avoir du temps de jeu.

Quelle est ton équipe favorite?

L’Athletic Bilbao et le Milan AC.

Un petit mot pour Artn’sport ?

Merci a Artn’sport de m’avoir accordé cette interview. Je leur souhaite pleins de bonnes choses dans leurs
projets.

http://img692.imageshack.us/img692/9606/mohamedkeita.jpg

Mohamed Keita né le 09/06/1991, attaquant au FC Klaipeda (Lituanie), footballeur professionnel et formé à l’AEK Athenes,
sélectionné en équipe espoir Guinnéen, à accepter de répondre à nos questions.

– Bonjour Mohamed, merci de bien vouloir répondre à nos questions.

Merci à Art&Sports d’avoir pensé à moi.

– Raconte-nous un peux ton parcours.

J’ai commencé à jouer au football à l’âge de 7 ans dans mon pays la guinée, dans le centre de formation « l’academy du
port ». Lors de ma 16e année j’ai été repérer par l’ASSEC Mimosa ou je suis partie faire un essai, des problèmes administratifs mon empêché de poursuivre l’aventure, à ce moment. Je suis donc
retourné en guinée et 1 an plus tard lors d’un tournoi des nouveaux Talent Guinéen, ou j’ai d’ailleurs fini meilleur buteur et meilleur passeur, Mr Fotis Maragkos mon agent m’a permis d’obtenir
un essaie de 2 mois à l’AEK Athenes.

Encore mineur à l’époque, ils m’ont fait signer un contrat semi-professionnel 2 semaines plus tard, j’ai joué jusqu’à ma
majorité avec l’équipe réserve et j’ai suivi toute la préparation de pré-saison. Lors d’un tournoi de pré-saison, ou je finis également meilleur buteur le Werder de Breme a souhaiter me recruter
mais l’AEK à refuser.

– Vous souhaitiez partir de l’AEK à ce moment ?

Oui, l’AEK avait déjà beaucoup d’attaquant de grande classe à l’époque et je savais que mon temps de jeu serait
faible.

– Qu’avez-vous fait à ce moment-là ?

J’ai discuté avec les représentants de l’AEK et nous avons trouvé un accord pour nous séparer à l’amiable. Et c’est à ce moment-là que j’ai rejoint Doxa Dramas.

– En 2eme division Grecque ?

Oui, mais l’aventure à été de courte durée car il avait de gros problèmes financiers et j’ai quitté le club en février
2011 pour pouvoir rejoindre le FC Klaipeda qui me voulait vraiment et avec qui j’ai obtenu du temps de jeux.

– Le FC Klaipeda se trouve en Lituanie, comment vous êtes-vous acclimaté à ce championnat et à ces
températures ?

La saison commence en Mars et se termine en novembre, il fait très froid ici mais ça va je joue tous les matchs. Par
contre je suis obligé de jouer milieu droit alors que je suis attaquant, mais cela me permet de faire beaucoup de passes décisives.

– Vous avez été sélectionné en équipe espoir je crois ?

Oui, mais je n’ai pas pu y allé car l’AEK et Xamax ne mon pas libérer car nous étions en pleine préparation et que ça ne
les arrangeait pas. Mais je reste disponible et je serais très fier et très honoré de pouvoir représenter mon pays un jour.

– J’ai également lu un article qui disait que tu avais rencontré des problèmes de racisme en Lituanie… (Il
coupe)

C’est vrais, cela a été un moment très dur, mais grâce au soutien de mon club, de mes coéquipiers, de mon entourage et de
la fédération guinéen, j’ai su passer cette dure épreuve et je ne souhaite pas revenir la-dessus.

– A tu un modèle dans le football d’aujourd’hui ?

Oui Djibril Cissé (attaquant français évoluant a la Lazio de Rome) et Titi Camara (attaquant guinéen passé notamment par
l’olympique de Marseille).

Dernière question, quel sont tes objectifs pour la suite ?

Mon contrat se termine en novembre, une prolongation m’a été proposer mais je préfèrerai jouer dans un nouveau championnat
qui me permettrait de passer un cap. Pour le moment mon objectif est de continuer à travailler dur et de finir la saison avec mon club, ensuite l’avenir nous dira la suite.

– Merci à toi d’avoir répondu à nos questions et nous te souhaitons beaucoup de réussite pour
l’avenir.

Merci à vous et à très bientôt j’espère.

Propos recueillis par G.Mignaton

http://objectifaja.free.fr/Vincent%20Pullicino/Saison%202008-2009/slides/25-04-09%20AJA%20C-Saumur%20013.jpg
Pour cette nouvelle interview, A&S a choisi un joueur français évoluant au Portugal en seconde division. Certes,
personne ne suit la D2 portugaise en général, mais le but d’Artn’Sport est aussi de suivre les joueurs français du bout du monde, comme Flavien Michelini qui évolue en Thaïlande. Voici
l’interview de Vincent Pullicino, jeune français qui signe pro à Chaves.
Artn’Sport : Salut Vincent, merci d’accepter notre interview.
Vincent Pullicino : De rien, c’est un plaisir pour moi.
A&S : Vincent, peux-tu nous raconter ton parcours jusqu’à ton arrivée au club de
Chaves (D2 portugaise).
VP : J’ai commencé le football dans un petit club de chez moi, à Montbard, à l’âge de 13 ans. Après de bonnes
performances, j’ai eu des contacts avec pas mal de clubs français, dont Auxerre qui était à 75 km de chez moi et que j’ai rejoint, car, à l’époque des Djibril Cisse, Philippe Mexes, Olivier Kapo,
et Guy Roux comme entraîneur, était le centre de formation qui faisait rêver tous les jeunes en France. J’ai passé 4 superbes années là-bas où j’ai beaucoup appris grâce staff.
Ensuite, à l’âge de 18 ans pour plusieurs raisons, j’ai quitté le club. Après avoir longuement hésité, j’ai fini par
signer à Caen club dans lequel la première année c’est bien déroulé. D’un point de vue personnel, ça a été l’année la plus accomplie de ma carrière, grâce à Philippe Tranchant qui m’a pris
sous son aile et qui m’a vraiment appris ce qu’était le football. La deuxième année s’est moins bien passé.
Puis j’ai appris, il y a maintenant deux semaines, que le club portugais de Chaves me proposait un contrat professionnel
de deux ans, une belle nouvelle, grâce au travail de Joseph Mohan, mon conseiller, qui depuis le début, m’a toujours remonté le moral quand ça n’allait pas. Il a toujours été là et je le
remercie.
http://img692.imageshack.us/img692/4944/19270134649858835314079.jpg
A&S : Tu as mis longtemps à te décider avant de signer à Chaves?
VP : Non pas du tout puisque, pour tout jeune joueur, un contrat professionnel ne se refuse pas. Le challenge m’a
plu, la ville aussi, donc je suis content de mon premier contrat professionnel, mais je suis aussi conscient que le plus dur reste à faire.
A&S : Quels sont les objectifs du club ?
VP : Honnêtement, je n’ai pas encore eu le temps de discuter de cela avec le coach. Mais d’après ce que j’ai entendu,
l’objectif serait de remonter en première division dans les années à venir.
A&S : Quels sont tes objectifs personnels ?
VP : Je ne me donne aucune limite, je veux gagner un maximum de matchs, jouer le plus possible, et pour y arriver,
être performant. La préparation va être très importante. L’objectif du club est d’accéder à la première division dans les années a venir, et on va tout faire pour réaliser notre objectif.
http://www.gdchaves.pt/cont/news/semimagem.jpg
A&S : Chaves, est-ce un tremplin pour la suite de ta carrière, ou un projet à
long terme avec ce club ?
VP : A vrai dire, je ne sais pas encore. Je préfère me concentrer sur la préparation ainsi qu’à cette saison. On
verra par la suite.
A&S : Que penses-tu du championnat portugais ?
VP : C’est un championnat technique. J’apprécie le football pratiqué au Portugal.
A&S : Quel est ton club préféré?
VP : Mon club préféré est Chaves (rires).
A&S : Un petit mot pour Artn’sport ?
VP : Merci à Artn’Sport de m’accorder cette interview, et bonne continuation.

Soyez le premier a répondre à "Interviews – Les frenchis de… – Les frenchis de… – Interview de… – Les frenchis de… – Artn’sport"

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.


*