Bordeaux: Mariano a trouvé ses marques – Artn’sport

 

 

Arrivé à Bordeaux, cet hiver, en provenance de Fluminense, Mariano a montré samedi 10 mars contre Brest qu’il était un
vrai latéral « à la brésilienne ». Pourtant, nombreux sont ceux qui se montraient sceptiques lors de son transfert, encore marqués par le flop brésilien André, arrivé l’an dernier, en
hiver lui aussi. À Brest, Mariano a su montrer qu’il était le titulaire indiscutable au poste de latéral droit dans cette équipe bordelaise. Vu l’absence de concurrence à ce poste, il n’a guère
de soucis à se faire pour les matches à venir.

Alex Dupont, l’entraîneur de Brest, avait sans doute oublié de dire à ses joueurs de bloquer les ailes girondines, car
c’est de là qu’est venu le danger. Toujours porté vers le jeu offensif, Mariano est un véritable problème pour les défenses adverses. Sa qualité de centre, ses passes décisives et ses montées
incessantes ont fait de lui le meilleur défenseur du championnat brésilien en 2010.

Le schéma tactique de Francis Gillot en 5-3-2, permet d’exploiter au maximum le potentiel des latéraux bordelais, que ce
soit pour Trémoulinas, ou pour Mariano. L’entraineur bordelais l’a d’ailleurs signalé en conférence de presse après Brest – Bordeaux : « Les Brestois ont été embêtés par notre système. Nos
joueurs excentrés ont beaucoup gêné. »  Cela permet aux latéraux de participer encore plus aux offensives girondines et l’équipe ne va pas s’en priver. Omar Daf, le défenseur brestois
l’a bien compris. Excentré sur son côté gauche, il a du faire face aux courses de Mariano durant 90 minutes et a réalisé une piètre partie. Pas étonnant que L’Equipe, lui ai attribué une note de
4/10 à l’issue de la rencontre.

Depuis sa première titularisation face à Valencienne, Mariano n’a plus quitté son poste de latéral (soit 8 matches de L1).
Il devient même indispensable aux Marines et Blancs. Dès son premier match face à Valenciennes, il donne une passe décisive à son compatriote Maurice-Belay, sur son premier centre du match. Sa
qualité de centre doit certainement manqué à Fred, lui qui se régalait de la tête lorsqu’ils jouaient encore à Fluminense ensemble. On imagine bien ce que cela aurait pu donner si Chamakh était
resté dans son club formateur.

Le latéral brésilien a su trouver ses marques rapidement à Bordeaux. Depuis son arrivée, il a permis à son nouveau club
d’empocher des points précieux, qui ont relancé le club au scapulaire dans la course à l’Europe. A la veille de Bordeaux – Lyon, il déclarait : « Ça va être mon 5e match avec Bordeaux
en Ligue 1 et jusqu’à maintenant nous avons gagné trois fois et concédé un nul. L’équipe est bien mieux depuis la reprise et nous obtenons des résultats positifs ». On notera que Mariano
s’entend particulièrement bien sur le terrain avec des joueurs comme Plasil ou Gouffran.

Cela montre qu’il aime jouer au ballon et quand l’équipe parvient à créer du jeu, c’est souvent lui qui sort du lot. La
Coupe du Monde 2014 qui se déroulera dans son pays est certainement dans un coin de sa tête et il compte bien « s’améliorer encore plus dans cette fin de saison » comme il le dit lui
même pour atteindre cet objectif, qui pourrait marquer un pas décisif dans sa carrière.

Nicolas Laplume

Suivez-nous !

facebook.png   twitter

 

Be the first to comment on "Bordeaux: Mariano a trouvé ses marques – Artn’sport"

Leave a comment

Your email address will not be published.


*