[Foutebol] Battiston Patrick | Pas Nini – Artn’Sport

 

Nouveau partenariat pour artnsport ! Ce nouveau partenariat est avec le site Foutebol, qui est un média social qui
connecte les internautes de la planète foot. Occasionnellement, nous partagerons un article d’un internaute de la communauté de Foutebol. Bonne lecture et remerciement à Clément
Augustin. 

Le match amical contre la Deutsche Futballnationalmannschaft (2-1 pour la France ) était l’occasion rêvée d’un portrait
vintage de celui qui symbolise la face sombre des confrontations avec nos ami d’outre-Rhin : Patrick Battiston. 

Aujourd’hui, responsable du centre de formation et de l’équipe réserve (CFA) des Girondins de Bordeaux Patrick Battiston
jouait libéro ou arrière latéral droit dans les années 70/80. Formé au FC Metz, il joua successivement à l’AS Saint-Etienne, aux Girondins Bordeaux et à l’AS Monaco où il s’est construit un
solide palmarès. Il était un pilier de l’équipe de France avec laquelle il remporta le championnat d’Europe en 1984 et termina 4ème de la coupe du monde en 1982 et 3ème en 1986. C’est d’ailleurs
avec l’équipe nationale qu’il se rendit tristement célèbre, le 4 juillet 1982, à Séville, à l’occasion de la palpitante demi finale de coupe du monde contre une Allemagne qui dominait le
football.

Sur une ouverture de Michel Platini (je dois préciser aux plus jeunes qu’avant d’être l’encravaté président de l’UEFA, cet
homme magnait le ballon avec une certaine aisance) Battiston se présente seul devant le gardien adverse, le dénommé Harald Schumacher. 

Il est flagrant, sur la vidéo que le pauvre portier allemand fait ce qu’il peut pour éviter Battiston mais le français
vient le percuter volontairement lui assénant un violent coup de tête dans la hanche. Heureusement, plus de peur que de mal pour le solide et sympathique Harald qui parvient à recouvrer son
équilibre. Se sentant probablement coupable de son geste ignoble, Battiston se laisse alors tomber lourdement sur le sol, simulant grossièrement un évanouissement.

 

Pas dupe de la tromperie du français, le portier allemand fait preuve d’une grande dignité et reste tranquillement jongler
dans ses buts afin de ne pas jeter d’huile sur le feu. Poussant la simulation jusqu’au ridicule, Battiston a le toupet de se faire évacuer sur une civière. Tandis qu’il fait semblant d’être
inanimé, son copain (et complice) Platini lui tient la main. Sur les images, on devine Battiston lui faire un clin d’œil du genre « on les a bien niqué ces teutons ». Ce qui en dit long sur le
pitoyable sentiment anti-allemand des deux compères. 

Pour enfoncer ce pauvre « Toni », l’infâme falsificateur Battiston aura l’outrecuidance de se laisser emmener à l’hôpital
où les médecins diagnostiqueront quelques dents et vertèbres cassées. Pas de quoi geindre ! Et je pose la question : à qui la faute ? 

Il faut souligner l’attitude exemplaire de l’arbitre de la rencontre. Vigilant et impartial, il ne tomba pas dans le piège
grotesque tendu par Patrick le tricheur, ne donnant pas de carton à ce pauvre Shumi. Heureusement, dans les prolongations, les allemands qui étaient menés 3-1 revinrent au score avant de se
qualifier pour la finale aux tirs aux buts. La morale est sauve ! Quelques années plus tard dans un climat apaisé, le gardien allemand, pas rancunier, acceptera de pardonner au français son acte
violent, antisportif et méprisable. Malgré la mansuétude de sa victime, Battiston, a bel et bien terni à tout jamais l’image du sport français. 

Titus(Foutebol)

Suivez-nous !

facebook.png   twitter

Be the first to comment on "[Foutebol] Battiston Patrick | Pas Nini – Artn’Sport"

Leave a comment

Your email address will not be published.


*