Liga Sagres: Porto vire en tête – Artn’Sport

 

Ce vendredi 2 mars, Benfica et le FC Porto s’affrontaient dans un choc au sommet de la Liga Sagres pour le compte de la
21ème journée. Avant le match, les deux équipes les plus populaires du championnat portugais comptaient 49 points chacune. Inutile de vous préciser que cette rencontre était attendue depuis
longtemps sur la côte ouest ibérique…

Qui vous a dit que le championnat portugais était encore plus nase que la L1 ? En tout cas, ce choc entre Benfica et
Porto a tenu toutes ses promesses et ce n’est pas le coup de canon de Hulk dès la 6ème minutes qui nous fera dire le contraire ! Malgré le fait que le match se déroule à domicile pour
Benfica et malgré l’enthousiasme inévitable de leurs supporters (Benfica est le club qui compte le plus de supporters au monde), c’est le FC Porto qui domine largement ce début de
partie. Décalé sur le côté droit, Hulk tente une rentrée dans l’axe à la Arjen Robben, de façon à se remettre sur son pied gauche pour ensuite enrouler sa frappe. Sauf que Hulk ne s’appelle pas
Hulk pour rien et que sa spécialité, ce n’est pas le tir en finesse, mais le tir en force.

Artur, le gardien de Benfica le saura pour la prochaine fois, mais sur cette frappe, il ne pouvait qu’admirer le chef
d’œuvre du brésilien. La réaction Lisboètes n’interviendra qu’à la 23ème minute avec un tir à bout portant du buteur Paraguayen Oscar Cardozo, magnifiquement repoussé par Helton. Porto a la main
mise sur le ballon, la plupart des duels sont gagnés par les joueurs de Vitor Pereira qui ne cesse d’attaquer. Benfica procède par contre-attaques et il faut la vigilance d’Helton (33ème et
35ème
) pour empêcher les rouges d’égaliser. Les Dragões prennent alors conscience qu’il vaut mieux se mettre définitivement à l’abri dans cette rencontre.

Ce n’est pas de l’avis d’Artur qui réalise une double parade superbe à la 36ème sur un tir de Janko puis de Alvaro. On se
dirige alors tout droit vers un avantage logique de 1-0 pour Porto à la pause mais c’est sans compter sur le talent du meilleur buteur de Benfica, Oscar Cardozo, qui d’un tir en déséquilibre
vient tromper Helton en force après un contre favorable avec le genou Witsel. Score de parité à la pause, malgré la nette domination des joueurs de Porto.

Les Aigles marquent juste avant la pause, au meilleur des moments possibles dira-t-on dans le jargon du football. Dès la
reprise de la seconde période, c’est Benfica qui se montre le plus tranchant. Sur un coup franc remarquablement bien tiré par le trentenaire Pablo Aimar, Cardozo vient placer une tête piquéece
imparable qui fait chavirer le Stade des Lumières. Doublé pour Cardozo qui prend alors la tête du classement des buteurs et qui permet à Benfica de reprendre seul les commandes du championnat, 3
points devant Porto. La partie se débride franchement, ça va d’un camp à l’autre et on à l’impression de suivre une rencontre de championnat brésilien ou argentin ! Cela dit, avec le nombre
de joueurs sud américains présents sur la pelouse, rien d’étonnant jusque là…

Étonnant sera le coaching de Vitor Pereira, qui sortira un défenseur central (Rolando) pour un attaquant
(James Rodriguez) dès la 59ème minute de jeu, soit dix minutes après le deuxième but de Benfica. Le coach de Porto joue la carte offensive dans cette rencontre qui se profile sur une
attaque-défense et cela est à deux doigts de jouer en défaveur du FC Porto qui s’en sort miraculeusement sur une contre attaque à quatre contre un des joueurs de Benfica. Les Aigles vont
longtemps regretter cette offensive bien mal gérée, car sur le contre qui suit, Porto se montre beaucoup plus adroit que son adversaire et parvient à égaliser grâce à une superbe frappe de…
James Rodriguez. Coaching gagnant pour Vitor Pereira, lui qui était entraîneur adjoint d’André Villas Boas la saison passée (mais pas de quoi en faire The Special 3 tout de
même !
).

La suite du match est beaucoup plus calme mais toujours aussi plaisante à regarder. Calme ne sera pas le mot d’ordre du
latérale gauche de Benfica, Emerson, qui en raison d’un tacle à retardement sur Hulk écopera d’un deuxième jaune, synonyme d’exclusion à vingt minutes de la fin du match. Au vue du peu d’actions
à se mettre sous la dent depuis l’égalisation des bleus et blancs, on se dit que cette expulsion ne changera pas le cour du match… Et pourtant. Dix minutes de jeu plus tard, coup franc pour le
FC Porto excentré sur la droite, James Rodriguez centre dans la boite, le défenseur Maicon qui était monté aux avants postes place une tête victorieuse devant la sortie casquette de Artur. Le
ballon finit au fond des filets, 3-2 pour Porto qui prend à son tour la tête de la Liga Sagres, cruel pour Benfica.

Les Rouges ne reviendront pas, Porto termine la rencontre à l’Estadio Da Luz en tant que leader, tout comme l’an dernier,
dans ce même stade où les joueurs de Villas Boas se sont vus sacrés champion du Portugal. Doublement cruel pour Benfica qui n’en a décidément pas fini avec le FC Porto. A neuf journées de la fin,
la lutte pour le titre s’annonce passionnante entre ces deux équipes, mais il faut aussi rappeler que le FC Braga peut revenir à égalité avec Benfica en cas de victoire lors du prochain match.
Alors ? Pas si mal le championnat portugais finalement ?

 

Ps: A lire, l’interview de Nicolas Vilas: « En France, on est le cul
entre deux chaises. »

Nicolas

Suivez-nous !

facebook.png   twitter

 

Be the first to comment on "Liga Sagres: Porto vire en tête – Artn’Sport"

Leave a comment

Your email address will not be published.


*