Ça se discute – Spécial “Euro 2012″ – Artn’sport

 

 

Vous en rêviez ? Artn’sport l’a fait ! La rubrique “ça se discute” is back et revient avec un numéro spécial Euro 2012.
Une compétition haute en couleur avec des images pleins la tête (les pecs de Balotelli, les Femen, la coiffure de Jiracek), l’Euro 2012 a également été très actif en zone mixte, la seule zone où
Samir Nasri se démarque !

“Il aime bien la ville de Paris et les nouvelles ambitions du PSG. Il m’a demandé comment étaient le club et le
championnat de France” – Philippe Mexès, défenseur de la France, à propos de Zlatan Ibrahimovic – C’est bien Philippe , par contre si tu peux éviter de donner
ses conseils en pleins matchs ça évitera de te manger une volée à la Karaté Kid !

“Les grands joueurs sont toujours présents dans les grands tournois parce que le grand joueur il prend ses
responsabilités. Si on a des grands joueurs, il va falloir qu’ils le démontrent” – Laurent Blanc, sélectionneur de la France – Résultat : Soit on a pas de
grands joueurs soit l’Euro n’est pas un grand tournoi .. je crois que vous connaissais la réponse !

Arjen Robben, attaquant des Pays-Bas – “J’aurais dû tenter ma chance seul. Mais on a
tellement dit aux Pays-Bas que je suis un attaquant égoïste que cela à certainement joué inconsciemment dans ma tête. J’ai voulu être trop collectif“ – Euh attends comment on dit déjà … ?
l’hôpital qui se fout de la charité …

Wayne Rooney, attaquant de l’Angleterre – “Je suis là pour détendre les copains, pour
les soutenir, pour leur donner confiance. C’est mon job pour le moment. Je suis un peu la pom-pom girl de l’équipe“- T’es la première pom-pom girl avec une telle coiffure alors !

“Qu’apporte Shevchenko au vestiaire ? Du café ou du thé !” – Oleg Blokhin, sélectionneur de
l’Ukraine
– J’adore l’humour ukrainien !

Maarten Stekelenburg, gardien de but des Pays-Bas “Aujourd’hui, il est très facile de
dire que nous devons changer quelque chose, car nous venons juste de perdre. Mais il ne faut pas oublier que dans cet Euro, nous avons joué comme par le passé et que cela fait des mois et des
mois que nous n’avions pas connu la défaite. C’est pour ça que c’est si dur à digérer” – Prends un Dulcolax et ça passe !

“Nous avons fait quasiment le même match contre la France que contre l’Angleterre. Il n’y avait pas beaucoup de
différence, si ce n’est que face à la France, nous avons eu de la chance. Ils n’ont pas concrétisé leurs occasions. Contre l’Angleterre, nous avons même été un peu meilleurs, mais nous encaissons
trois buts” – Sebastian Larsson, milieu de terrain de la Suède – Et oui c’est normal, en France la tradition des attaquants à queue de cheval se perd !

Florent Malouda, milieu de terrain de la France – “La discussion c’est les missiles
qu’on s’envoie entre nous. Normal, dans un vestiaire il faut quelquefois s’envoyer des rafales. On n’est pas là en balade pour partir en claquettes à Punta Cana” – Non mais vous y étiez pour
faire une bataille navale apparemment !

“Trop difficile a écrire le nom du polonais mais quel but. Waawww” – Eden Hazard sur son
compte Twitter
, après le but de Jakub Blaszczykowski contre la Russie – C’est parce que tu n’es pas un adepte du Scrabble !

Markus Babbel, entraîneur d’Hoffenheim – “L’Italie est une équipe imprévisible.
Cassano et Ballotelli sont des attaquants de grand talent mais aussi très fantasques. Pour un entraîneur, il y a de quoi s’arracher les cheveux” – Pff … Prandelli y s’en fout, ses cheveux il les
tire en arrière avec du pento !

“Tant qu’il y aura Messi et Cristiano Ronaldo, gagner le Ballon d’Or sera quasiment impossible, ils marquent 70 à 80 buts
par saison” – Andrea Pirlo, milieu de terrain de l’Italie – Bon Benzema, je ne pense pas que tu saches ce que c’est … mais on appelle ça de l’humilité
!

Mario Balotelli, attaquant de l’Italie – “Ma mère était au stade et mon père devant
la télévision, j’ai marqué deux buts devant ma mère, je voudrais en marquer quatre devant mon père à Kiev pour la finale” – Loupé, mais bon c’est bien connu que les Italiens préfère leurs
mamans.

“La consécration de Balotelli ? Il faut y aller doucement, il a fait deux bonnes choses contre l’Allemagne. Mais il a
encore plusieurs étapes à franchir. En finale, j’ai vu un joueur égoïste, qui ne jouait que pour lui-même. Il n’était pas au service de l’équipe. C’est un joueur qui pense que le monde tourne
autour de lui. Des garçons comme lui mériteraient une bonne paire de claques, de celles qui font grandir” – Paolo Di Canio, ancien attaquant de l’Italie
Paroles d’un adepte du salut nazi …

Michel Hidalgo, ancien sélectionneur de la France – “Je trouvais que Samir Nasri
avait le potentiel pour devenir le leader technique chez les Bleus, mais il s’est un peu mélangé les pieds ces derniers temps. Mais vous savez, rejoindre Kopa, Platini et Zidane, ce n’est pas
simple… Il faut du temps et il faut surtout démontrer son talent sur le terrain” – Et oui Michel, mais Samir a décidé de montrer son talent hors du terrain !

“On apprend constamment. Lorsque je commets une erreur, mon équipe doit en tirer des enseignements sur un plan individuel
et collectif. L’objectif est de la corriger les semaines suivantes et d’avancer.” Stéphane Lannoy, arbitre international – Il est l’une des rares
satisfactions françaises lors de cet Euro 2012. Grâce à lui nombres d’entre vous peuvent dire “Vous voulez un soin ?” en Portugais, Allemand, Italiens …

“La Pologne et l’Ukraine ont organisé un tournoi exceptionnel, qui restera dans les mémoires. C’était un de ces moments
uniques qui rassemblent le public et les foules. En ce qui concerne l’organisation et le développement du football, ces deux pays laisseront le plus bel héritage qui soit. Je ressens de la fierté
pour ces deux pays souvent décriés, qui ont montré qu’ils étaient à la hauteur. Ils ont fait des efforts énormes. Aller de Kharkiv à Gdansk, c’est compliqué, je le comprends. Mais ça n’a pas
empêché que la compétition a été bonne. Les gens sont fiers, vous ne pouvez pas l’imaginer. Ils sont fiers de montrer que le football existe aussi à l’Est. Ils ont mis un coeur gros comme ça pour
faire cet Euro et ils ont réussi. Je dis bonne chance à la France pour 2016, la barre a été placée haute”. Michel Platini, patron de l’UEFA –  Voilà une
dizaine de lignes pleines de lèches et d’hypocrisie ! Seule satisfaction dans cette déclaration : la France est qualifiée d’office pour l’Euro 2016 !

Benjamin Brechemier (le tacleur)

 

Be the first to comment on "Ça se discute – Spécial “Euro 2012″ – Artn’sport"

Leave a comment

Your email address will not be published.


*