Olympique de Marseille : quel avenir ? – Artn’sport

 

 

« Avec Gerets, on faisait du jeu mais on ne gagnait pas de titres. Avec Deschamps, on ne faisait pas de jeu mais on
gagnait des titres. Avec Baup, on ne fera pas de jeu et on ne gagnera pas de titres ! » Explique furieux un supporter marseillais au micro de RMC mercredi soir. Il n’est d’ailleurs pas le seul à
penser ça de son olympique.

Tourner la page Deschamps

Le départ de Didier Deschamps a dans un premier temps réjoui pas mal de supporters. Après la saison très décevante et la
mauvaise série en fin de championnat, la plupart des supporters souhaitaient voir partir l’homme qui a apporté 6 titres à l’OM de 2009 à 2012 et rompu le mauvais sort de 17 ans de disette. Avec
Deschamps, le beau jeu du Bordeaux 2009, du Lille 2011 ou du Montpellier 2012 n’était pas forcément au rendez-vous mais Marseille a toujours réussi à décrocher au moins un titre en fin de saison
(excepté 2009). Un titre de champion de France en 2010, deux Trophées des champions (2010 et 2011) et trois Coupes de la Ligue (2010, 2011, 2012). L’essentiel pour un club qui vise le haut du
tableau chaque année. 

Cette saison, malgré un beau parcours en Ligue des Champions (quart de finale) et une victoire en  finale de la Coupe
de la Ligue, la mauvaise série de 13 matches consécutifs sans victoires et les problèmes internes avec la direction lui aura été fatal. C’est ça l’OM. 

Un nouveau départ 

Pour succéder à Didier Deschamps, les noms d’Antonetti, Galtier, Favre et Ravanelli avait été évoqués mais c’est
finalement la casquette d’Elie Baup que nous verrons sur le banc marseillais. Mais pour combien de temps ? Si Vincent Labrune se montre enthousiaste à la venue de l’ancien consultant canal+, les
supporters marseillais eux, sont assez déçus de ce choix et aurait plutôt préférés  voir Lucien Favre ou Fabrizio Ravanelli. 

« Ravanelli a marqué l’OM. Il connaît le club et il plaisait beaucoup au public » regrette Christian Cataldo, le leader
d’un des groupes de supporters (Dodgers). A croire qu’ils regrettent presque le départ de Deschamps finalement… Elie Baup est  à peine arrivé qu’il a déjà la pression sur les épaules. Cette
fois, ce n’est pas St-Etienne, ce n’est pas Bordeaux, ce n’est pas Toulouse, ni Nantes qu’il entraîne : c’est l’Olympique de Marseille. 

Les supporters marseillais ne sont pas réputés pour laisser du temps à leur nouvel entraîneur pour reconstruire l’équipe.
Si Baup veut rester l’entraîneur de Marseille assez longtemps, il devra convaincre les supporters dès les premiers matches. Sauf que depuis 3 ans, la machine olympienne a toujours eu du mal à se
mettre en marche en début de saison. Cela ne va sans doute pas faciliter la tâche du nouvel entraîneur qui devra faire face à la pression des fans et des médias en cas de mauvais résultats. « Je
ne vais ni encenser, ni critiquer Elie Baup. On le jugera sur son travail et ses résultats. Si l’équipe est en haut de l’affiche, tout le monde criera de joie, si c’est le contraire, il aura des
soucis » continu le président des Dodgers. 

Depuis 2009, l’ancien entraîneur de Nantes a pu prendre du recul. De son poste de consultant canal plus dans l’émission du
Canal Football Club, il a pu analyser la situation d’un point de vue externe et objectif. « J’ai eu la chance de vivre une formation permanente en tant que consultant et de voir de grands clubs
européens. Aujourd’hui, je me sens plus costaud par rapport à mon travail d’entraîneur » déclare le principal intéressé en conférence de presse ce jeudi. Le président marseillais Vincent Labrune
s’est aussi expliqué sur le sujet : « Nous avons très vite rencontré Elie avec l’actionnaire Marguarita Louis-Dreyfus et ce choix s’est rapidement imposé comme une évidence. Sa vision du club,
son analyse et ses perspectives s’accordaient avec ce qu’on veut pour le club ». 

Mais que veut réellement Vincent Labrune pour l’OM ? Tout comme Elie Baup, il est très loin de faire l’unanimité du côté
de la cannebière. Nouveau départ ou total échec pour Marseille, cette nouvelle saison promet d’être agitée. Ce qui est sûr, c’est qu’Elie Baup ne pourra pas s’arracher les cheveux en cas d’échec
avec l’Olympique de Marseille. Il reprendra tranquillement son poste de consultant à Canal+ pendant que V.Labrune et M.Louis-Dreyfus se feront eux, tirer les cheveux par tout le peuple
marseillais…

Nicolas Laplume

Be the first to comment on "Olympique de Marseille : quel avenir ? – Artn’sport"

Leave a comment

Your email address will not be published.


*