Pays-Bas : L’heure de la reconstruction

 

On pensait les Pays-Bas capable de contester la suprématie espagnole lors de l’EURO 2012, mais leurs mauvaises performances les ont rapidement conduits à une élimination précoce en face de poules. Pourtant en 2010, les Oranjes impressionnaient grâce notamment à une génération arrivée à maturité avec Van Persie et Sneijder entre autres. Quelles sont les causes de cet échec ? Et comment reconstruire une équipe du niveau de celle de 2010 à seulement deux ans de la prochaine coupe du monde au Brésil.

 

Van Gaal pour relancer la machine
Après le fiasco de l’EURO 2012 (3 défaites en autant de matchs), Bert Van Marwijk avait démissionné. Peu de temps après, Louis Van Gaal était nommé au poste de sélectionneur. Sa mission : qualifier son pays pour la coupe du monde et refaire de la Hollande une équipe redoutable et redoutée par les autres nations.  Et la mission ne s’annonce pas si simple. Car l’élimination en phase de poules est encore dans toutes les têtes. Et Van Gaal se retrouve face à un problème de taille : il doit renouveler son effectif et trouver des jeunes joueurs talentueux pour remplacer les joueurs vieillissants comme Kuyt ou encore Mathijsen. La jeune garde hollandaise doit pouvoir répondre rapidement aux exigences du haut niveau si les Pays-Bas veulent relancer la machine.

 

Un mal pour un bien, car les Pays-Bas ont parfois souffert du trop grand nombre de stars dans le groupe ces dernières années. Comment les faire jouer tous ensemble et chacun au poste ou il est le meilleur ? Van Gaal sait gérer ces problèmes lui qui a déjà dirigé de grandes équipes comme Barcelone ou l’Ajax d’Amsterdam.  Louis Van Gaal c’est avant tout du caractère, de l’expérience et un poste taillé sur mesure pour lui qui sait y faire avec les joueurs difficile à gérer comme Robben qu’il connaît bien pour l’avoir eu au Bayern Munich. Il connait déjà le poste qu’il va occuper, puisqu’il a occupé la fonction de sélectionneur des Pays-Bas entre 2000-2002. Même s’il reste sur un échec avec la sélection, mais aussi avec le Bayern Munich plus récemment et il aura à cœur de redorer le blason de la sélection batave.

La relève est prête

 

La découverte de Jetro Willems (18 ans) sur le couloir gauche de la défense hollandaise pendant l’Euro était un avant-gout de ce à quoi pourrait ressembler l’équipe des Pays-Bas dans quelques années voire même quelques mois. Une équipe où les jeunes auraient leur chance comme Affelay ou le prodige Maher qui pourrait exploser dans quelques années avec les Oranjes. Dans tous les secteurs du jeu, les Pays-Bas ont de la ressource, mais depuis des années de nombreux jeunes n’ont pas réussi à s’imposer avec les A alors que tout portait à croire qu’ils deviendraient de grandes stars du football hollandais. Malgré tout, les Pays-Bas peuvent aussi compter sur la génération des Huntelaar et Babel vainqueurs de l’EURO espoirs en 2006 et 2007 et qui doivent à 27-28 ans devenir des tauliers de la sélection.

 

Encore faut-il que ce dernier ainsi que d’autres de sa génération se montrent à nouveau sur la scène européenne et dans leurs clubs respectifs. Une chose est sure, la sélection hollandaise est pleine de talents et il s’agira pour le nouveau sélectionneur de construire la meilleure équipe quitte à laisser certains grands joueurs sur la touche comme l’avait fait son prédécesseur avec Vam Bommel notamment. Van Gaal devra donc veiller à l’intégration de ces jeunes et pourrait grâce à son expérience faire grandir cette nouvelle équipe des Pays-Bas pour la mener au Brésil avec l’intention de faire un résultat.

Baptiste Duprat

Be the first to comment on "Pays-Bas : L’heure de la reconstruction"

Leave a comment

Your email address will not be published.


*