Du Futsal au Football: Ces joueurs qui font le grand saut

 

 

Ils sont nombreux les joueurs venant du Futsal et qui ont réussi à haut niveau dans le football. C’est le cas du tout jeune Wissam Ben Yedder, révélation de ce début de saison, et passé professionnel avec Toulouse en 2010. Avant lui d’autres joueurs ont aussi connu la même évolution. Si la France s’éveille petit à petit au phénomène futsal, dans d’autres pays le parallèle futsal-football ne date pas d’aujourd’hui.

 

Au Brésil, le futsal est une véritable institution. Un sport national même et un passage évident pour tous les jeunes souhaitant un jour percer dans le football. Le futsal permet en effet de développer la technique de chaque joueur, mais également le jeu dans un petit périmètre. Et quand le Brésil sort des joueurs hors du commun comme Ronaldinho, Robinho ou Neymar on comprend mieux les effets du futsal. Le Brésil n’est pas le seul pays ou le football en salle est aussi populaire. En Espagne, le nombre de licenciés futsal est deux fois supérieur à celui du football. (1,2 million contre 670 000 pour le football).

 

D’ailleurs le jeu de l’Espagne est directement inspiré de celui du futsal : faire la différence dans un petit périmètre avec des redoublements de passes et une technique bien au-dessus de la moyenne. Cette aisance technique est visible au travers des joueurs ayant la clé du jeu : Iniesta et Xavi. Les deux Barcelonais ont eux aussi connu une période futsal dans leur jeunesse. Fernando Torres a lui aussi pratiqué le futsal en Espagne  dans sa jeunesse et avec réussite puisqu’il était déjà un buteur hors pair d’après ses anciens entraineurs. Le football en salle est donc un modèle de réussite dans ces pays  qui dominent la discipline, mais qui ont également permis au football d’évoluer et de découvrir un nouveau style de jeu, le jeu à l’espagnole, le jeu à la barcelonaise. Si dans ces pays-là, le futsal se conjugue parfaitement avec le football, en France le parallèle est encore difficile à établir entre ces deux sports.

 

 

 

Le futsal est en plein développement dans l’hexagone. Si l’équipe de France de foot en salle est encore loin du niveau des Espagnols ou des Brésiliens, la discipline s’étend un peu partout. Certaines régions ont même plusieurs clubs évoluant en première division. Malgré son retard sur ses voisins, la France sort depuis quelques années des joueurs venant du futsal. Youssef El-Arabi a été un des premiers à faire le grand saut. Malgré des débuts difficiles avec seulement 3 matchs de Ligue 1 lors de sa première saison et des difficultés physique, mais surtout tactique, le Caennais de naissance s’est accroché et a continué son apprentissage en Ligue 2, certainement avec moins de pression. Et là il a explosé ! 11 buts en 34 matchs de Ligue2. La saison suivante, l’avant-centre du SM Caen termine sur le podium des buteurs de Ligue 1 avec 17 buts. L’ancien espoir du futsal français a prouvé qu’il pouvait aussi être un excellent attaquant dans le football à 11.

 

Plus récemment, c’est Wissam Ben Yedder qui a débarqué sur les pelouses de Ligue 1. Inconnu du grand public, il s’est rapidement imposé dans une équipe toulousaine en mal de buteur à tel point qu’il a même eu la surprise d’être appelé avec les Espoirs de l’équipe de France en septembre.  À Toulouse, ce joueur a pris son temps pour s’adapter aux exigences du football à 11 et du haut niveau en s’aguerrissant avec la réserve du TFC. Un apprentissage bien mené et qui porte ses fruits aujourd’hui. Ben Yedder n’en oublie pas pour autant les bases du futsal puisqu’il en fait même une force.Ses déplacements et appels en profondeurs font très souvent penser à ceux d’un joueur de foot à 5. Ben Yedder est aussi capable de gestes surprenants  et sa technique enfin un poison pour les défenses adverses.

 

Auteur de 4 buts et 1 passe décisive en 6 matchs (2e meilleur buteur derrière Ibrahimovic), le toulousain impressionne un peu plus à chaque journée de Ligue 1. Une chose est sure, ses bases futsal lui sont très utiles et influent sur son jeu. Un style de joueur qu’on n’a pas l’habitude de voir donc, mais qui pourrait dans les années à venir se multiplier pour pourquoi pas développer ce style de jeu en Équipe de France dans le futur. Quel que soit le pays et le niveau de pratique et développement du futsal, ce sport influe grandement sur le football à 11 et permet au football de se diversifier, d’évoluer. Le futsal a un bel avenir notamment en rapport avec le football et il faudra suivre de très près les jeunes joueurs issus de ce sport qui pourrait devenir de grands joueurs dans l’avenir.

Baptiste Duprat

Soyez le premier a répondre à "Du Futsal au Football: Ces joueurs qui font le grand saut"

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.


*