Ligue des Champions: la journée des premières !

 

 

Du groupe A au groupe D, cette première soirée de Champions League a tenu toutes ses promesses. Entre la victoire à l’arraché du Real Madrid,la contre-performance du Milan AC face à Anderlecht et le retour victorieux du PSG dans la compétition la magie de la plus grande compétition européenne est de nouveau en marche. Retour sur les différentes rencontres de mardi.

 

Groupe A : Paris se fait plaisir

 

On attendait avec impatience le retour de Paris en Ligue des Champions. Et les joueurs de la capitale n’ont pas déçu à domicile face au Dynamo Kiev. Dès la vingtième minute, Menez dribble et se fait faucher dans la surface. Ibrahimovic transforme le penalty. Si l’adversaire ne montre pas grand-chose, les Parisiens ne se créent pas pour autant d’occasions franches dans le jeu. Dix minutes plus tard, Thiago Silva double la mise pour son premier match avec le PSG. Alex aggrave la marque dans les minutes qui suivent sur un corner. A la demi-heure de jeu, le match est déjà plié. 3-0 le PSG a de la marge et gère tranquillement la seconde période. Un but de Veloso à la 81e minute pour Kiev a le mérite de réveiller les Parisiens qui veulent donner un accent plus prononcé à leur victoire : Pastore se charge de conclure le travail bien aidé par le portier ukrainien.

 

De son côté, Porto a déroulé face au Dinamo Zagreb. Une victoire par deux buts d’écart, dont un but plein d’opportunisme de Lucho juste avant la mi-temps et un second de Defour dans les dernières minutes. Le départ de Hulk au Zenith ne semble pas avoir handicapé le FC Porto qui reste invaincu depuis le début de la saison toutes compétitions confondues. Dans ce groupe assez facile, Porto et le PSG devraient sortir devant sans trop de difficultés, reste à savoir qui terminera premier.

 

 

Groupe B : Montpellier peut s’en mordre les doigts

 

Tout avait pourtant bien commencé pour le champion de France en titre face à Arsenal. Belhanda en chef de file transforme un penalty, accordé gracieusement, d’une panenka pleine d’audace. Le club héraultais est sur un nuage. Mais Podolski et Gervinho vont rapidement ramener les Montpelliérains sur terre. Suite à une passe déviée par Giroud, l’allemand ajuste Jourdren sans difficulté. Le MHSC n’aura mené que pendant 5 minutes. Deux minutes plus tard, Gervinho se charge de mettre ses coéquipiers sur le chemin de la victoire en crucifiant le portier montpelliérain suite à un centre de Jenkinson. Les protégés de Loulou Nicollin montrent un tout autre visage au retour des vestiaires. Cabella touche la barre, la domination est clairement héraultaise, mais la finition leur fait défaut. Finalement le score en restera là, mais René Girard peut être satisfait de la performance de ses joueurs qui ne se sont pas dégonflés face à Arsenal.

 

Dans l’autre match du groupe, Schalke 04 s’est logiquement imposé face à l’Olympiakos. Même s’il est toujours difficile d’aller chercher un résultat en Grèce, la différence de niveau s’est rapidement fait sentir. Fébriles défensivement et manquant de réalisme devant le but, les Grecques ne pouvaient pas espérer mieux face à une équipe de Schalke convaincante avec un Farfan encore une fois très bon et un Huntelaar une nouvelle fois buteur.

 

 

Groupe C : Milan en plein doute

 

Opposé à Anderlecht, l’AC Milan aurait dû s’imposer sans trop de difficultés. Et pourtant, la réalité du terrain a livré un tout autre constat. Les joueurs de Milan ont fait preuve de suffisance. Peu de situations dangereuses devant et une défense loin d’être rassurante, Anderlecht aurait même pu surprendre les Italiens à plusieurs reprises, mais c’est tout de même avec le sourire que les Belges repartent et surtout avec un point dans leur bagage. Sortie sous les sifflets de ses supporters Milan devra montrer un tout autre visage lors des prochaines rencontres pour pouvoir espérer se qualifier dans un groupe très ouvert.

 

Car Malaga pousse derrière. Dans l’ombre du Real Madrid et du FC Barcelone, Malaga tente de se faire une place en Ligue des Champions. Pour ses débuts en C1, le club espagnol n’a pas fait de détails face à une équipe du Zenith ambitieuse, mais privée de ses meilleurs éléments pour ce match. Les coéquipiers de Jeremy Toulalan (blessé pour ce match) n’ont pas tardé à prendre les devants. Dès la 3e minute, Isco inscrit l’un des trois buts de son équipe suite à un exploit personnel au milieu de la défense. Saviola l’imite dix minutes plus tard. Porté un Hulk très remuant, les Russes n’ont jamais réussi à véritablement inquiéter Malaga. Et Isco en profite pour montrer l’étendue de son talent par une lourde frappe en fin de match. 3-0, voilà Malaga avec le costume de leader et désormais celui de favori pour la première place du groupe.

 

 

Groupe D : Madrid régale !

 

Les Madrilènes se sont fait peur, mais le principal est là : la victoire face à Manchester City. Mené par deux fois au score par les Citizens, le Real a montré un visage bien différent des dernières journées. Si la première mi-temps a été plutôt maigre en termes d’actions, la deuxième période a été d’une exceptionnelle intensité. Et la décision s’est faire dans la dernière demi-heure. Par deux fois les Anglais ont pris l’avantage : une première fois par l’intermédiaire de Dzeko puis par Kolarov en fin de match. Mais le Real a de la ressource notamment grâce à la qualité individuelle de ses joueurs. Marcelo d’une lourde frappe pied droit trompe Hart. Puis c’est au tour de Benzema, rentré en jeu quelques minutes avant de se mettre en avant par un enchainement parfait ponctué d’une frappe ras du poteau. Les compteurs sont remis à zéro.

 

Et dans ces cas-là, le Real Madrid peut compter sur sa star, CR7. Une frappe soudaine qui surprend Hart, caché par un défenseur, et voilà le portugais de nouveau adulé par Bernabeu. Une victoire qui donne de l’air aux Merengues, mais également la première place du groupe D de Champions League. José Mourinho a une nouvelle fois les bons choix en faisant rentrer Benzema, mais aussi en titularisant Varane, auteur d’un bon match : cela valait bien une belle glissade du Special One !

 

Dans l’autre match du groupe D, Dortmund a dû attendre les cinq dernières minutes du match pour s’offrir les trois points de la victoire face à l’Ajax Amsterdam. Dans un match à sens unique où les Allemands auraient pu se mettre à la bris tôt dans la rencontre, c’est finalement Lewandowski qui a délivré les siens à la 87e minute. Avant ce but, Hummels avait manqué un penalty à la 47e. Du côté de l’Ajax, seul le gardien est sorti du lot dans ce match, sauvant son équipe à de nombreuses reprises. Le champion d’Eredivisie a été dangereux pendant 30 minutes profitant des hésitations de la défense de Dortmund, mais le réalisme n’était pas au rendez-vous pour cette première journée. Il sera compliqué pour ces deux équipes de se faire une place au milieu des deux monstres : Madrid et City.

Baptiste Duprat

Soyez le premier a répondre à "Ligue des Champions: la journée des premières !"

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.


*