Episode 4: Le XI du week-end – Artn’sport

 

 

C’était le retour du foot le week-end après quinze jours de trêve internationale. Marseille perd la tête et Gignac, le
Bayern est intouchable, le Barça et Chelsea en patron, la Juve qui rit et le Milan qui pleure. Pour le reste, il y a le XI du week-end :

Salvatore Sirigu (Gardien de But- PSG) : Samedi, le portier italien a été
le sauveur du Parc des Princes en stoppant le penalty de Diego. Il évite aux parisiens de revenir aux vestiaires avec un but de retard. Au final, le PSG s’impose 1-0, et Sirigu n’a
plus encaissé de but au Parc en L1 depuis 618 minutes et le PSG-Sochaux du 22 Avril 2010. Il franchit les paliers en Ligue 1. Mais ne comptez pas sur lui pour se la péter. En prime la déclaration
modeste du week-end :  »Si un penalty est bien frappé jamais tu ne peux l’arrêter ». Oui, il parle mieux français que Ribéry.

Michael Essien (Arrière gauche – Real Madrid) : Titulaire pour la première fois
sur le côté gauche de la défense madrilène, Essien s’est montré très à l’aise dans son rôle du soir face au Celta Vigo. Le ghanéen retrouve petit à petit ses jambes, et ça se voit. Une énorme
activité sur le flanc gauche et des interceptions à répétitions ! Marcelo est prévenu.

Giorgio Chiellini (Défenseur central – Juventus Turin) : Il portait fièrement le
brassard de capitaine lors du choc Juve-Naples. En Serie A, le patron c’est la Juve et à la Juve le patron en défense c’est Chiellini. Encore une grosse performance pour l’italien et une
démonstration de protection de balles, de coup en douce, de simulation. Bref, un défenseur italien quoi !

Ivan Piris (Arrière droit – AS Rome) : Arrivé cet été en provenance de Santos,
le paraguyen Piris tient enfin son premier match référence. Auteur de deux passes décisives il a été un élément déterminant dans la remontée de la Roma face au Genoa (2-4). Ila effectué des
allers-retours incessants, une performance sur laquelle il va falloir capitaliser pour la suite.

Esteban Cambiasso (Milieu défensif – Inter Milan) : Déjà passeur décisif il y a
quinze jours lors du derby face au Milan AC, Esteban Cambiasso a récidivé hier en offrant un caviar pour Cassano face à Catane. L’Argentin a tenu un rôle important dans la victoire de l’Inter
face à Catane (2-0), grâce à une excellente activité au milieu de terrain. Il est l’un des piliers de cet Inter de Milan.

Tino Costa (Milieu de terrain – Valence) : L’ancien montpellierain fut l’artisan
de la remontée du FC Valence face à Bilbao (3-2). D’abord il égalise à la 88ème minute puis sur coup franc, sa spécialité il dépose le ballon sur la tête de Valdez pour donner la victoire finale
au FC Valence. Par la même occasion, Tino Costa devient le premier joueur Valencian a marqué un but et a effectué une passe décisive dans un match de Liga.

Steed Malbranque (Milieu Central – Olympique Lyonnais) : Avant de signer à Lyon
cet été Malbranque n’avait plus toucher à un ballon pendant plus d’un an, pourtant il est bel et bien la meilleure recrue estivale de l’OL. Irréprochable depuis le début de la saison, il a encore
été dimanche face à Brest (1-0). Il effectue une merveille de louche en direction de Gomis qui marque l’unique but de la rencontre et permet aux Lyonnais de remonter sur le podium de la Ligue
1.

Juan Mata (Milieu offensif – Chelsea) : Vicente Del Bosque l’avait laissé sur le
banc face à la France cette semaine. On peut en conclure que Juan Mata avait des fourmis dans les jambes ce week-end. Il l’a prouvé face à Tottenham, en effectuant un match digne des meilleurs
joueurs du monde. Une magnifique frappe pour l’égalisation puis il crucifie Friedel suite à une offrande d’Hazard pour prendre l’avantage et enfin une humiliation sur Walker et un cadeau offert à
Sturridge pour enfoncer le clou. L’espagnol est impliqué dans dix des quinze derniers buts inscrits par Chelsea toutes compétitions confondues. Du lourd !

Franck Ribéry (Milieu Droit – Bayern Munich) : Il est présent dans le XI du
week-end pour la deuxième fois consécutive. Et oui, mais Francky a décidé cette année de se la jouer Monsieur « Passe ». Après avoir délivré une passe décisive à Giroud face à
l’Espagne, l’ancien marseillais a encore fait dans la distribution de cadeaux samedi à Dusseldorf. 3 passes décisives, altruiste le mec,  dont deux superbes extérieurs qui permettent aux
bavarois de l’emporter (0-5) et de faire le grand huit en Bundesliga ! De quoi mettre certains Qataris en émoi .

Wayne Rooney (Attaquant – Manchester United) : Rooney est toujours bien placé,
tellement qu’il l’est également sur les actions adverses. Contre Stoke, il ouvre le score mais pour les visiteurs en marquant contre son camp sur corner. Mais il sait se faire pardonner, un
doublé (ou un triplé, c’est comme vous voulez) et une merveille de centre pour Welbeck et United l’emporte 4 à 2. Un doublé qui lui permet d’inscrire le 200ème but de sa carrière et sûrement pas
le dernier !

Lionel Messi (Attaquant – Barcelone) : Et non, marquer 4 buts au Barça n’est pas
suffisant pour les battre ! Surtout lorsque Lionel Messi est dans un grand soir. Bien aidé par Fabregas (3 passes décisives), Leo a encore une fois régalé avec un triplé et une passe décisive. Ce
qui fait 11 buts pour Messi en Liga, sur le même rythme que les deux dernières saisons ! L’avantage de Messi sur Cristiano Ronaldo dans la course au ballon d’or ? La sérénité.

Benjamin Brechemier

Soyez le premier a répondre à "Episode 4: Le XI du week-end – Artn’sport"

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.


*