Episode 9: Le XI du week-end – Artn’sport

 

Dernier week-end de Novembre ce qui implique que le week-end prochain, les joueurs raseront tous leur moustaches pour le plaisir de ces dames. En Angleterre, on a pu constater la stupidité de certains supporters de West-Ham, en Italie l’AC Milan fait (re)tomber la Juve, en France, Marseille n’a pas dit son dernier mot à l’inverse du Real qui semble ne plus pouvoir rattraper le Barca. Et en Allemagne, le Bayern continue la distribution des leçons. Pour le reste, voici le XI du week-end : 

Gerhard Tremmel (Gardien de but – Swansea City) : Le vétéran allemand a eu fort à faire, face à Liverpool (0-0). Et ouai, en ce moment tout les gardiens de Premier League redoutent les matchs où Suarez se dressera devant eux. Mais dimanche, le portier de Swansea fut impérial, et a dégoûté le buteur des Reds, en repoussant toutes ces tentatives. 9 arrêts au total, un record en Premier League cette saison.

Mattia De Sciglio (Défenseur Droit – AC Milan) : Une nouvelle fois dans le XI du week-end. En même temps, c’est normal, après son excellente performance face au Napoli et un match solide en Ligue des Champions, De Sciglio a une nouvelle fois impressionné face à la Juve (1-0). Il a bloqué Asamoah durant toute la rencontre et a confirmé touts les espoirs portés en lui. D’ailleurs, il a très vite fait oublier Ignacio Abate.

Mapou Yanga-Mbiwa (Défenseur Central – Montpellier HSC) : Un gros match de Mapou face à Bordeaux, dimanche (1-0). Il a sauvé un ballon sur sa ligne pour éviter que Montpellier soit mené, dominant dans les airs il a su museler les Bordelais sur leur spécialité, les coups de pieds arrêtés.  Il a même inscrit un but, mais refusé car le ballon de Belhanda était sortit.

Matija Nastasic (Défenseur central – Manchester City) : Habituellement, lors d’un Chelsea-Manchester City, tu t’attends à ce que l’homme du match soit un joueur offensif. Loupé. Dimanche, c’est Nastasic qui fut élu homme du match, grâce à une des interventions impeccables et une intense activité en défense.

Mané (Défenseur Droit – Getafe) : Il n’est pas souvent titulaire, mais lorsqu’il est, comme dimanche contre l’Espanyol, il a réalise de belles performances. Une passe décisive et un but dans les arrêts de jeu, pas mal pour un intérimaire trentenaire.

Andres Iniesta (Milieu Central – FC Barcelone) : Maestro Iniesta. Que dire sur le match d’Iniesta face à Levante (4-0) ? Tout simplement que le milieu barcelonnais est un génie. Magique durant tout le match, il s’offre un triplé de passe décisive et couronne le tout avec un splendide but. Les superlatifs manquent pour ce joueur bourré d’humilité, qui mérite le Ballon d’Or. Mais lui, te diras que c’est Messi qui doit le gagner.

Blaise Matuidi (Milieu Central – Paris-Saint-Germain) : Pour beaucoup, le PSG ne tient, ne gagne, ne brille que parcequ’il y a Zlatan. Et puis, il y a les vrais, qui savent très bien que c’est Blaise Matuidi qui tient le PSG en particulier à l’entre-jeu. Il a prouvé une nouvelle fois face à son club formateur, samedi contre Troyes (4-0). Il est métamorphosé depuis l’arrivée de Makélélé, et amène le box-to-box dans une nouvelle dimension, en étant le 6 et le 10 à la fois. En prime, il s’offre un joli but, et les louanges de Zlatan en zone mixte. Et les similitudes avec le Makélélé du FC Nantes sont frappantes.

Jordi Gomez (Milieu droit – Wigan) : Quoi, tu ne connais pas Jordi Gomez ? Bon c’est normal, puisqu’il n’était titularisé samedi que pour la troisième fois de sa carrière en Premier League. Et comme il ne sait pas si se reproduira, il a décidé de marquer le coup. Un triplé face à Reading, qui est venu chambouller certaines stats, il est le premier milieu des 5 grands championnats à inscrire un triplé cette saison. Et seulement le deuxième espagnol à le faire outre-Manche après Fernando Torres.

Toni Kroos (Milieu Offensif – Bayern Munich) : Tantôt offreur de galette, il permet à Dante de marquer son premier but avec le Bayern. Tantôt incroyable soliste, en claquant une superbe volée. Bref, Toni Kroos sait tout faire, et le fait bien.

Robert Lewandowski (Attaquant – Borussia Dortmund) : La fine gâchette polonaise de Dortmund empile les pions. Il est l’attaquant parfait, capable de marquer dans n’importe quelle position. Comme ce week-end avec un doublé et un but du talon que certains qualifieront de Zlatanesque. C’est le quatrième doublé consécutif que plante Lewandowski.

Wissam Ben Yedder (Attaquant – Toulouse FC) : Pour sa première saison en tant que titulaire, il crève l’écran, avec déjà 9 buts en 13 matchs de Ligue 1. Un doublé et demi face à Lyon, et la victoire pour Toulouse (3-0). Son réalisme devant le but est incroyable et malgré sa taille (1m70) il est le meilleur buteur de la tête des 5 grands championnats avec 4 buts. Tout est question de timing, et cette saison Wissam est à l’heure.

Benjamin Brechemier

Soyez le premier a répondre à "Episode 9: Le XI du week-end – Artn’sport"

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.


*