Rubrique: Le Futsal et la France – Artn’sport

 

Ces derniers temps, le phénomène futsal prend de plus en plus ampleur en France. Si sa médiatisation reste encore moindre
et sa pratique amateur, le futsal continue de se développer pour arriver un jour au niveau de ses illustres voisins européens.

La France s’éveille au futsal

Depuis plus de 30 ans, le futsal tente de faire son trou dans l’hexagone. Mais son développement n’a pas toujours été
simple. À son apparition à Cannes en 1978, le foot en salle et son initiateur Amador Lopez se contentait d’organiser des compétitions par l’UFOLEP faute de fédération française de futsal encore
créée. La discipline prendra un virage déterminant à la fin des années 90 lorsque la Fédération Française de Football (FFF) décide de prendre en charge la discipline et d’organiser les
compétitions. Reconnue par le ministère des Sports, la FFF a lancé dès 1999 la Coupe nationale de Futsal (équivalent de la Coupe de France en football) puis les compétitions régionales et
départementales se sont peu à peu mises en place. Depuis la saison 2009/2010, un championnat de France de Futsal a été créé et regroupe donc les meilleures équipes de l’hexagone. De plus en plus
de clubs voient le jour dans le but suivre l’exemple de leurs illustres ainés comme le Sporting Club de Paris ou le Paris Métropole qui dominent le futsal en France.

D’autres clubs comme le Kremlin-Bicêtre United ou le FC Erdre Atlantique commencent petit à petit à rivaliser avec les
deux clubs phares. Le premier bénéficie d’un budget important et le recrutement à l’intersaison a été des plus prestigieux (composé d’internationaux français notamment). Le second mise sur
l’apport des Espagnols, maitre de la discipline avec les Brésiliens, pour rivaliser avec les deux clubs de Paris. Ces deux politiques très différentes fonctionnent plutôt bien puisque le KB
United et le FC Erdre ont réalisé de bonnes performances ces dernières années.

Si le futsal se structure peu à peu en France, il est encore loin du niveau de ses voisins européens notamment en termes
de professionnalisation.

La France encore loin de ses voisins

Frontalière avec l’Espagne et l’Italie, deux des meilleures nations européennes, la France n’a pas encore réussi à se
hisser au niveau de ses deux nations tant sur le plan des compétitions nationales que sur celui des performances internationales de l’équipe de France de futsal. Tout d’abord, la France, malgré
ses quelques clubs de niveau plus que convenable, peine à présenter un représentant de qualité sur la scène européenne lors de l’UEFA Futsal Cup. Le Sporting Club de Paris a souvent été le
représentant français sans grand succès malheureusement. Mais il faut tout de même rappeler que le championnat de France est encore en rodage puisque créé seulement depuis 4 ans. En Espagne, le
niveau est clairement plus élevé. Le club de Murcia et la section futsal du FC Barcelone dominent le championnat et brillent en UEFA Futsal Cup. La majorité des joueurs de ces deux formations
évoluent dans l’équipe nationale espagnole.

Et l’Espagne est la deuxième meilleure nation mondiale après le Brésil. Vainqueur à 6 reprises de l’Euro de Futsal et
double championne du monde, la Roja est une référence dans le monde du foot en salle. Un modèle pour la France donc qui doit s’en inspirer pour construire une équipe capable de participer aux
phases finales des compétitions européennes et mondiales dans les années à venir. Mais la professionnalisation du futsal n’est encore qu’une utopie dans l’hexagone et le travail à effectuer pour
y arriver est conséquent. Nul doute que plusieurs années seront nécessaires pour que le futsal prenne définitivement son envol et soit reconnu comme un sport de haut niveau dont la pratique se
démocratise encore un peu plus dans toutes les régions de France.

Baptiste Duprat

Be the first to comment on "Rubrique: Le Futsal et la France – Artn’sport"

Leave a comment

Your email address will not be published.


*