Conmebol/Qualifications pour le Brésil 2014: Le dernier droit est entamé ! – Artn’sport

 

Aujourd’hui s’amorce officiellement le dernier droit pour s’attitrer une des 4,5 places disponibles (la 5e équipe devra disputer un barrage aller-retour contre la 5e de l’Asie) pour la Coupe du monde Brésil 2014. Des pays comme l’Argentine, l’Équateur et la Colombie peuvent déjà placer un pied dans la qualification en cas de résultat positif. Le Venezuela, l’Uruguay et le Chili en sont à découdre pour la 4e place donnant accès direct à l’épreuve suprême de la catégorie, alors qu’un faux pas de la Bolivie, du Pérou et du Paraguay pourraient signifier de regarder le Mondial bien installé devant la télévision. À titre comparatif, l’Uruguay avait pris la 5e place aux qualifications pour Afrique du Sud 2010 avec 24 points, tandis que l’Équateur et la Colombie s’étaient arrêtés tout près du but avec 23 points !

1. Argentine: 20 points (9 matchs/+13)

Meilleure attaque (20 buts) et deuxième meilleure défensive (7 buts) des qualifications, la troupe à Messi a 2 matchs contre des adversaires qui lui ont compliqué la tâche dernièrement, commençant notamment contre la seule équipe à les avoir vaincus dans ces qualifs, la surprenante Vinotinto qui pointe au 4e rang.. Le test est donc excellent pour valider un billet prématuré pour la prochaine Coupe du monde. Sergio Agüero (Manchester City) et Ángel Di María (Real Madrid) seront absents pour au moins le match contre le Venezuela, le dernier cité devant purger une suspension. La Albiceleste est présentement 3e au classement mondial Fifa.

Formation probable: Sergio Romero; Pablo Zabaleta, Federico Fernández, Ezequiel Garay, Marcos Rojo; Fernando Gago, Javier Mascherano, Walter Montillo; Lionel Messi, Gonzalo Higuaín, Ezequiel Lavezzi – Vendredi 22 mars à (20h-Montréal)-(1h-France): Argentine vs Venezuela Mardi 26 mars à (16h-Montréal)-(21h-France): Bolivie vs Argentine.

2. Équateur: 17 points (9 matchs/+3)

La Tricolor, qui est le pays ayant le plus concrétisé sur penalty (3 buts) dans ces qualifications, est présentement 11e au classement mondial Fifa ! Un classement historique avec des prestations ces derniers mois qui permettent de rêver, tellement l’Équateur s’invite a jouer dans la cours des grands, en allant battre entre autre en février dernier le Portugal chez elle 2-3. Rappelons que le sélectionneur colombien Reinaldo Rueda avait amené le Honduras au Mondial sud-africain! Une victoire contre le Paraguay, dans les hauteurs de Quito, garderait les Équatoriens dans le haut du peloton pour encore plusieurs mois.

Formation probable: Alexander Domínguez; Juan Carlos Paredes, Frickson Erazo, Gabriel Achilier, Walter Ayoví; Antonio Valencia, Christian Noboa, Pedro Quiñónez, Joao Rojas; Christian Benítez, Christian Suárez – Jeudi 21 mars : match amical contre El Salvador et victoire de 5-0 ! Mardi 26 mars à (17h-Montréal)-(22h-France): Équateur vs Paraguay.

http://www.upstreamonline.com/migration_catalog/article1228068.ece/ALTERNATES/article_main/Colombia+joy

3. Colombie: 16 points (8 matchs/+8)

Meilleure équipe défensive (6 buts) des qualifications, les Cafeteros sont présentement 6e au classement mondial Fifa et tout comme l’Équateur, est de retour parmis l’élite mondiale. C’est menée par sa perle Radamel García Falcao (Atlético Madrid) et des joueurs en pleine ascension comme James Rodríguez, Jackson Martínez (tous deux du FC Porto) et Teófilo Gutiérrez (Cruz Azul) que la Colombie peut aspirer aux 6 points dans ces 2 journées.

Vendredi 22 mars à (16h-Montréal)-(21h-France): Colombie vs Bolivie Mardi 26 mars à (20h-Montréal)-(1h-France): Venezuela vs Colombie.

4. Venezuela: 12 points (9 matchs/-1)

Deuxième pire attaque (8 buts) des qualifications, la sélection caribéenne traverse pourtant une heureuse séquence et peut légitimement penser pouvoir se qualifier pour le premier Mondial de son histoire ! Une 4e place prometteuse à la dernière Copa América, en plus d’une campagne plutôt constante dans ces qualifs, la Vinotinto peut certainement accrocher la 4e ou 5e place. Tout passe par contre par une bonne récolte dans ces 2 journées, sinon le bon travail pourrait avoir été fait en vain. Fernando Amorebieta (Atlhetic Bilbao), qui a d’ailleurs remporté l’Euro U-19 2004 avec l’Espagne, et Roberto Rosales (FC Twente) seront assurément absents, alors qu’Oswaldo Vizcarrondo (Deportivo Anzoátegui) et Juan Arango (Borussia Mönchengladbach) sont pour le moment toujours incertains.

Vendredi 22 mars à (20h-Montréal)-(1h-France): Argentine vs Venezuela Mardi 26 mars à (20h-Montréal)-(1h-France): Venezuela vs Colombie.

http://www.teledoce.com/media/images/noticias/deportes/news_35718/original/thumbs/620x349_image.jpg?d=2013-03-2116:51:54

5. Uruguay: 12 points (9 matchs/-2)

Deuxième meilleure attaque (16 buts) mais pire défensive avec le Chili (18 buts) des qualifications, l’Uruguay doit se réveiller et rapidement. À ses quatre derniers matchs pour Brésil 2014, le constat est alarmant: 3 défaites et 1 match nul.

Il est grand temps de repartir vers le haut du tableau, sinon le bas risque de les engloutir ! Le poids offensif de la Celeste demeure tout de même excessivement explosif: Luis Suárez est autant le meilleur buteur de la Premier League (22 buts) que de ces qualifications (7 buts et à égalité avec Messi et Higuaín) et Edinson Cavani (Napoli) est le meilleur buteur de la Serie A (20 buts). On aurait donc pu croire que l’historique Diego Forlán (Internacional Porto Alegre) serait laissé sur le banc puisque seulement 2 attaquants seront utilisés pour le premier match, mais surprise! Cachavacha sera du onze de départ. Sur une note plus négative, l’importantisime Martín Cáceres (Juventus) sera remplacé par Álvaro Pereira (Inter Milan), car il a subit un accident de voiture en Italie qui lui a valu pas moins de 30 points de sutures à la tête !

L’entraineur, El maestro Tabárez, assure qu’en cas de victoire contre le Paraguay, une nulle suffirait grandement au Estadio Nacional de Santiago contre le Chili. En recevant un carton jaune lors du match de ce soir (qui sera un remake de la dernière finale de la Copa América): Maximiliano Pereira (Benfica), Diego Pérez (Bologna), Cristian Rodríguez (Atlético Madrid), Walter Gargano (Inter Milan), Álvaro Pereira, Egidio Arévalo Ríos (Palermo), Gastón Ramírez (Southampton) et Luis Suárez, soit un impressionnant total de 8 joueurs charrúas, risquent de manquer le match contre le Chili. Il s’agit aussi de 8 joueurs qui ont une grande importance dans l’effectif Celeste, donc attention !

Formation probable: Fernando Muslera; Maximiliano Pereira, Diego Lugano, Diego Godín, Álvaro Pereira; Álvaro González, Diego Pérez, Nicolás Lodeiro, Cristian Rodríguez; Luis Suárez, Diego Forlán – Vendredi 22 mars à (18h-Montréal)-(23h-France): Uruguay vs Paraguay Mardi 26 mars à (19h30-Montréal)-(00h30-France): Chili vs Uruguay.

6. Chili: 12 points (9 matchs/-4)

Pire défensive (18 buts) des qualifications à égalité de l’Uruguay, le Chili arrive avec le spectre de ses 2 dernières défaites contre l’Équateur et l’Argentine, ce qui a par la suite entrainé la sortie de l’entraineur argentin Claudio Borghi après une ultime défaite en Suisse contre la Serbie en match amical.

L’excellent mais fragile milieu créatif Matias Fernández (Fiorentina) est incertain de participer au Clásico del Pacífico, ce qui ouvre la porte à un des chouchous du nouveau technicien argentin (et oui c’est la mode au Chili) Jorge Sampaoli (grand responsable de l’énorme succès continentale de la Unversidad de Chile en 2011) de montrer des dents, soit le milieu Charles Aránguiz, qui aura un rôle clé dans le schéma tactique de Don Sampa. À faute d’avoir un vrai #10 sur le terrain, il sera en charge d’animer l’attaque et à mon avis, il est mûr pour le défi. D’autres pertes sont à noter du coté de la Roja: Jorge El Mago Valvidia (Palmeiras), qui est aussi fragile que Mati, Humberto Chupete Suazo (Monterrey), avec une retraite internationale prématuré, Arturo Vidal (Juventus), carton rouge au dernier match, et finalement Sebastián Pinto (Bursaspor) seront des pièces importantes qui ne pourront être utilisées contre les Incas.

Pour remplacer Suazo et jouer comme #9, c’est Alexis Sánchez (FC Barcelona), qui traverse probablement les moments les plus délicats de sa carrière, qui devra se charger de remplir le filet. Excellent moment pour renverser la vapeur et redevenir le joueur de premier plan qu’il est réellement. Un qui traverse un excellent moment en club est le gardien titulaire et capitaine Del Equipo de Todos Claudio Bravo, alors que la Real Sociedad est positionnée en zone de Ligue des Champions, à la 4e place en Liga BBWA.

http://www.elgraficochile.cl/prontus_elgrafico/site/artic/20130312/imag/foto_0000000120130312074020.jpg

La profondeur des grandes équipes internationales devra maintenant transparaitre et venir palier les postes plus fragiles, pour ainsi prouver que la qualité démontrée ces dernières années n’était pas un coup de chance. Intelligence et intensité sont donc de mise. Étant d’origine chilienne je me permets d’en écrire un peu plus dans se bloc, alors voici une histoire intéressante. La cure de jouvence que vit Eduardo Vargas (à seulement 23 ans il ne faut pas l’oublier) est à souligner. Transféré au coût élevé de 18 millions de dollars à Napoli à la fin du premier semestre de l’année 2011, il n’a pratiquement pas joué, n’étant pas dans les bonnes grâces de l’entraineur et ne réussissant pas à faire sa place aux côtés des Edinson Cavani, Ezequiel Lavezzi et Goran Pandev entre autre. Son seul moment de grâce, un triplé en Ligue Europa à Stockholm contre AIK, qui ne l’a cependant pas permis de retrouver une confiance jadis imparable lorsqu’il dominait avec l’Universidad de Chile (il a fini derrière Neymar au scrutin du meilleur joueur du continent en 2011, année où il a aussi fini meilleur buteur et meilleur joueur de la Copa Sudamericana, en plus de mener son club au grand honneur).

Maintenant? Le voilà titulaire indiscutable du géant brésilien Grêmio Porto Alegre et fin prêt à redorer ses lettres de noblesses! Gary Medel (Sevilla), Mauricio Isla (Juventus), Eduardo Vargas, Alexis Sánchez et Jean Beausour (Wigan) ne peuvent prendre de carton jaune sans risquer de perdre le match contre l’Uruguay, un rival direct pour la qualification. À noter, le noyau actuel chilien n’a jamais perdu contre le Pérou !

Formation probable: Claudio Bravo; Mauricio Isla, Marcos González, José Rojas, Eugenio Mena; Gary Medel, Carlos Carmona, Charles Aránguiz; Eduardo Vargas, Alexis Sánchez, Jean Beausejour. Vendredi 22 mars à (22h10-Montréal)-(3h10-France): Pérou vs Chile Mardi 26 mars à (19h30-Montréal)-(00h30-France): Chili vs Uruguay.

7. Bolivie: 8 points (9 matchs/-2)

Le capitaine de La Verde Ronald Raldes (Colón) sera absent contre la Colombie (endroit où la Bolivie n’a jamais amassé de points ni même marqué un seul but) pour accumulation de cartons jaunes, mais sera à son poste en défense pour affronter mardi un rival que l’équipe aime bien recevoir dans ses hauteurs, l’Argentine (victoire de 6-1 dans les qualifications pour Afrique du Sud 2010). Le gardien titulaire Hugo Suárez (Wilstermann) ne pourra disputer pour l’instant le premier match dû à la mort de sa mère. Mes sincères condoléances. Vendredi 22 mars à (16h-Montréal)-(21h-France): Colombie vs Bolivie Mardi 26 mars à (16h-Montréal)-(21h-France): Bolivie vs Argentine.

http://cdn.larepublica.pe/sites/default/files/imagecache/img_noticia_640x384/imagen/2013/03/18/imagen-JEFFERSONFARFANSDARC5490887.jpg

8. Pérou: 8 points (9 matchs/-5)

L’attaquant Juan Manuel Vargas (Genoa) n’est pas à 100% et s’absentera finalement pour le duel sans lendemain contre le Chili à cause de problèmes musculaires, subissant le même sort que le défenseur Carlos Zambrano (Eintracht Francfort). C’est le milieu latéral André Cariillo (Sporting Lisboa) qui prendra sa place. Le Pérou doit absolument aller chercher les 3 points et tous les moyens semblent être bons. La campagne «El rival no duerme» (le rival ne dort pas) a été lancée sur les réseaux sociaux par des partisans péruviens qui se sont positionnés tout près de l’hôtel de leurs rivaux de toujours pour tenter de les empêcher de trouver le sommeil. C’est entre autre pour cette raison que la sécurité sera accrue pour ce duel et l’entraineur uruguayen Sergio Markarián a même demandé aux supporteurs péruviens d’avoir le plus grand respect possible pour les joueurs chiliens, le Fair Play en ligne de mire. De plus, c’est avec un terrain mal entretenu et avec plusieurs défauts, que la Bicolor recevra son voisin du sud… autre tactique pour déranger?

Le buteur de Corinthians (champion du monde des clubs) Paolo Guerrero ne pourra jouer pour accumulation de cartons jaunes. Formation probable: Fernández; Guizasola, Rodríguez, Ramos, Yotún; Ramírez, Retamoso, Cruzado; Farfán, Pizarro, Carrillo Vendredi 22 mars à (22h10-Montréal)-(3h10-France): Pérou vs Chile (Clásico del Pacífico) Mardi 26 mars: match amical contre Trinité-et-Tobago.

9. Paraguay: 7 points (9 matchs/-10)

Pire attaque (6 buts) des qualifications, la Albiroja doit absolument se retrousser les manches et aller chercher les 6 points, ce qui replacerait quand même le Paraguay dans la lutte pour la 5e place. L’effectif est pourtant encore de qualité, mais quelques choses semble aller de travers dans cette équipe. Pourtant, des joueurs comme Nelson Haedo Valdez (Valencia), Óscar Cardozo (Benfica), Lucas Barrios (Guanzhou) et Marcelo Estigarribia (Sampdoria) sont pourtant toujours là ! Ça passe ou ça casse.

Vendredi 22 mars à (18h-Montréal)-(23h-France): Uruguay vs Paraguay Mardi 26 mars à (17h-Montréal)-(22h-France): Équateur vs Paraguay.

Ritchie Soto

Be the first to comment on "Conmebol/Qualifications pour le Brésil 2014: Le dernier droit est entamé ! – Artn’sport"

Leave a comment

Your email address will not be published.


*