Milan AC: Kevin Constant, la belle histoire – Artn’sport

 

Remplaçant au TFC, passé par la Ligue 2 et le club de Châteauroux, Kevin Constant nage aujourd’hui en plein bonheur.
Titulaire au poste de latéral gauche au Milan AC, il est devenu au fil des mois un titulaire indiscutable dans l’équipe de Massimiliano Allegri. Même si le joueur champion d’Europe des moins de
17 ans avec la génération 87 comme Benzema, Nasri ou Menez était déjà talentueux pour son jeune âge, personne n’aurait parié un tel parcours. En provenance du Genoa, il est parvenu à se faire une
place en défense en profitant notamment de l’absence d’un certain Antonini. Après tout, Taiwo a bien eu sa chance, pourquoi pas lui ?! 

Après les arrivées de M’Baye Niang et de Bakaye Traoré au mercato estival, son transfert reste assez discret dans les
couloirs du club, surtout après le départ de joueurs cadres au PSG et des anciens comme Gattuso, Van Bommel ou même Seedorf. Sans entendre parler de lui, l’ancien Toulousain a su au fil du
temps convaincre ses coéquipiers et les supporteurs. Révélé sous les couleurs de Châteauroux en Ligue 2, il prend sa direction vers l’Italie pour s’engager avec le Chievo Verone et au Genoa ou il
réalise deux bonnes saisons. Lors d’un entretien, le joueur raconte son transfert avec les Rossoneri: « Je suis arrivé ici un peu par hasard. Du moins, mon arrivée n’était pas programmée.
J’étais à Fréjus en train de préparer un barbecue, et mon agent a tenté de me joindre. Mais j’étais en vacances et je ne voulais pas lui répondre. Il m’a envoyé un message pour me dire que
c’était urgent et j’ai fini par le rappeler. là, j’entends Adriano Galliani (l’administrateur délégué de l’AC Milan) qui me souhaite la bienvenue au club sans même me demander si j’étais d’accord
pour venir. Mais j’étais content de ne pas avoir le choix ».

Avec 19 matches en championnat au compteur, le joueur fait désormais partie des joueurs importants de l’effectif. Une
véritable revanche pour lui qui n’avait jamais percé, notamment à Toulouse dans son club formateur. « M’être imposé au Milan AC est une revanche par rapport à la façon dont je suis parti de
Toulouse, même si je n’en garde pas d’amertume. À Toulouse, je n’ai jamais eu ma chance même si, de mon côté, au niveau du comportement, je n’ai peut-être pas fait le nécessaire. Mais partir de
Toulouse m’a permis de me remettre en question ». Et ce soir, le joueur va devoir encore passer un cap contre le Barça et être aussi bon qu’au match aller.

http://www.foxsportsasia.com/servlet/file/Lionel+Messi+of+FC+Barcelona+compete+for+the+ball+with+Kevin+Constant+of+AC+Milan.jpg?ITEM_ENT_ID=946367&ITEM_VERSION=1&COLLSPEC_ENT_ID=10

Le FC Barcelone, l’étape à franchir

Au match aller, le Milan n’avait pas dominé à San Siro. A défaut de ne pas avoir le contrôle du jeu, les Lombards vont
devoir se montrer particulièrement efficaces dans leur utilisation du ballon, notamment dans les espaces. Alors l’objectif semble simple pour le club, ne pas prendre de but. Un remeak de la
tactique de Chelsea d’il y a quelques années, tous derrière. « Nous n’allons pas à Barcelone pour défendre mais pour essayer de gagner ce match. Nous devons avoir la bonne mentalité. Eux ont très
souvent le ballon, mais quand nous aurons la balle, nous devrons être assez bons pour profiter des espaces et essayer d’aller marquer un but ».

 

Alors ce soir face à une équipe du Barça qui reste sur une série impressionnante de 19 matches sans défaite à Camp Nou et
qui a incontestablement le potentiel pour remonter au score, le Milan AC devra s’appuyer sur sa confiance du moment et rester solide pour garder sa cage inviolé. Et si c’était donc Constant la
clé des Rossoneri ?

 

Ali Benyahia

Be the first to comment on "Milan AC: Kevin Constant, la belle histoire – Artn’sport"

Leave a comment

Your email address will not be published.


*