Christian Benteke, l’explosion du buteur belge – Artn’sport

 

La saison est difficile pour les supporters d’Aston Villa, leur club lutte pour ne pas descendre en D2 anglaise. Malgré
cela, ils ont également pu découvrir avec enchantement leur nouveau buteur, arrivé l’été dernier du RC Genk (Belgique), un peu incognito, monsieur Christian Benteke ! Si le club se maintien, il
le devra en partie à son buteur maison. Retour sur le parcours de ce jeune joueur et ses perspectives à l’avenir.

Cette pépite voit le jour le 3 décembre 1990 du côté de Kinshasa au Zaïre et rejoint rapidement la Belgique où il est
formé dans la banlieue de Liège avant de s’engager, dès l’âge de 12 ans, avec le Standard. A seize ans, le jeune attaquant rejoint Genk mais ne jouera pas beaucoup pendant 2 saisons (10 matchs,
pour un petit but marqué) et refuse de prolonger pour cette raison. Il décide donc de revenir au Standard et signe un contrat de quatre ans et demi lors de la saison 2008-2009. Encore très jeune,
Christian joue 11 matchs (9 en championnat et 2 en coupe d’Europe, pour 3 buts marqués) et est prêté la saison suivante à Courtrai pour gagner en expérience et en temps de jeu. Chose faite,
puisque à l’âge de 18 ans seulement, Benteke participe à 38 matchs et marque 16 buts lors de la saison 2009-2010 ! En récompense de cette belle saison, il sera même convoqué en sélection
nationale belge le 11 mai 2010 pour affronter la Bulgarie en match amical. On peut dire que le garçon est clairement lancé.

Dans les toutes dernières heures du mercato 2010, le jeune Benteke, qui est revenu au Standard après son prêt et qui veut
s’imposer au club, se voit dans « l’obligation » de rejoindre Malines en prêt dû à l’achat du buteur Nong (FC Malines). Christian Benteke est prêté à nouveau et réussit une saison correcte avec
21 matchs et 7 buts inscrits au compteur.

Lors de la saison 2011-2012, il revient pour la troisième fois du côté du Standard mais ne veut plus faire la navette et
être prêté ! Il estime ne pas avoir d’avenir au club et s’engage avec le RC Genk où il va littéralement exploser. 34 matchs et 16 buts pour l’international belge, les recruteurs de plusieurs
clubs font les déplacements pour le voir jouer. Avant d’arriver à Genk, le Stade Rennais s’était renseigné par exemple en France mais avait estimé le joueur trop cher à l’époque (3M d’euros,
certains en rigole aujourd’hui).

Il commence la saison 2012-2013 avec Genk mais est rapidement sollicité pour jouer en Premier League, avec Aston Villa.
Difficile de refuser pour ce jeune buteur bourré de talent, et pour son club également qui récupère tout de même la bagatelle de 8,8M d’euros dans l’affaire ! Et il ne tarde pas à se mettre en
valeur outre-manche, en marquant dès son premier match avec Villa face à Swansea après seulement 15 minutes passées sur le terrain ! Son bilan par la suite est impressionnant pour une première
saison à ce niveau. Toutes compétitions confondues, le belge inscrit 22 buts en 37 matchs. Son nom risque d’affoler le marché cet été, mais serait-il judicieux pour lui de quitter son club 1 an
seulement après son arrivée? Affaire à suivre…

Jean-felix (Chronique de Piazzo)

Be the first to comment on "Christian Benteke, l’explosion du buteur belge – Artn’sport"

Leave a comment

Your email address will not be published.


*