Thorgan Hazard, une forme de leadership

 

 

Pendant que l’ex lillois Eden Hazard joue régulièrement sous les couleurs de Chelsea, son frère Thorgan se fait au fil du temps un nom dans le monde du football. Prêté à Zulte Waregem par le club londonien pour la deuxième saison consécutive, Thorgan Hazard a franchi un palier supplémentaire cette année en s’illustrant sur la scène européenne. Repositionné dans l’axe, le frangin d’Eden cartonne à Zulte Waregem qui ne pointe qu’à quatre points du Standard au classement général. Découverte de ce nouveau Diable rouge.

 

Dans la famille Hazard, je demande un des frères cadets d’Eden: Thorgan ! Au-delà d’être frère et de se ressembler à peu près comme deux gouttes d’eau, les deux frangins ont plusieurs points communs. Leur poste et leur ambition. « J’évolue milieu offensif avec une préférence pour l’axe, même si j’ai aussi joué sur le côté. En numéro dix, je touche plus de ballons, je peux faire jouer mes partenaires. Je marque de temps en temps mais je ne suis pas un buteur. Ma principale qualité ? La vision du jeu, faire la bonne passe au bon moment ».

 

Après une première saison aboutie (37 matches joués, cinq buts inscrits), des sélections en espoir, il reçoit sa première convocation avec l’équipe nationale à l’occasion d’une rencontre amicale aux États-Unis (victoire 4-2, le 29 mai dernier). Il aura joué quelques minutes. « C’est fameux ! J’espère que mon frère Eden était devant sa télé. J’aimerais être encore pris pour le prochain match mais si ce n’est pas le cas, il n’y aura pas mort d’homme. Le sélectionneur récupérera plusieurs bons joueurs en rentrant au pays. Je ne vais pas m’offusquer si, moi, je retourne chez les Espoirs. D’ailleurs, je sais où j’en suis. Actuellement, je sais que je suis encore chez les Espoirs, que je ne suis pas un Diable à part entière. Je vais bosser pour y arriver un jour. »

 

http://ds1.ds.static.rtbf.be/article/big_sport/2/3/1/624_341_093ed7a9c05f76b05b9499946e5f0a95-1385555101.jpg

 

Aujourd’hui, le leadership de Zulte est monstrueux en Jupiler League, Mbaye Leye le confirme: « Thorgan est un excellent joueur de foot et on le voit avec ce qu’il apporte à notre équipe depuis qu’il est là. Je pense juste qu’on parle plus de son frère que de lui. C’est assez déstabilisant. A son âge, on devrait le laisser plus se concentrer sur ce qu’il fait et sur ce qu’il apporte. Son état d’esprit est irréprochable. Certains joueurs avec un nom comme celui de Hazard pourraient ‘se la pèter’. Thorgan est un mec très chouette et très convivial ».

 

Présent ensuite dans le groupe pour le match de la qualification contre la Serbie, le joueur de Zulte Waregem vit une seconde saison aussi bonne que sa première en Jupiler League avec 9 buts et 9 passes décisives. La Belgique est conquise. La prochaine étape sera de se faire un prénom au niveau international. Cela pourrait commencer par la Ligue des Champions la saison prochaine avec Zulte Waregem ? Et puis, à terme, les Diables et la Premier League ? Thorgan sourit : “Je vous l’ai dit : j’avance à mon aise.” Sauf sur un terrain. La performance de Thorgan Hazard en Europa League contre Wigan par exemple n’est donc pas passé inaperçue en Angleterre et auprès des fans de Chelsea. Thorgan Hazard, dont le prénom s’inspire d’une série de bande dessinée belge (Thorgal), vit son rêve pleinement. Il ne lui manque plus que le Brésil.

 

Ali Benyahia

Be the first to comment on "Thorgan Hazard, une forme de leadership"

Leave a comment

Your email address will not be published.


*