Issiaga Sylla, une graine de champion

 

 

Dans le 3-5-2 qui devient habituel par Alain Casanova au TFC depuis la fin de la saison dernière, il y a pourtant un joueur qui se démarque comme un élément incontournable: C’est Issiaga Sylla. C’est l’histoire d’un jeune Guinéen qui par son talent, son envie et ses qualités techniques est devenu titulaire en Ligue 1 en l’espace de quelques mois. Un talent précoce avec l’itinéraire d’une star, ce joueur de 19 ans a bien une graine de champion. Découverte.

 

Originaire des rues de Kindia en Guinée où il commence à taper la balle dès l’âge de 5 ans, il rejoint en 2006 l’Horoya AC, le club de la capitale. Et puis, le jeune qui bouscule déjà la hiérarchie à son âge décroche un essai au TFC en 2012. La suite est un conte de fées, le coach Alain Casanova est sous le charme. « C’est un garçon très fort techniquement, il est très à l’aise sous la pression, il ressort bien les ballons, il sait prendre de la vitesse, il termine bien les actions. Vraiment, il a bien compris son rôle tactique. Il aura son mot à dire cette saison. » Après quelques mois au sein du club et de sa structure professionnel, il signe son premier contrat professionnel de 3 ans.

 

Parti pour devenir un joueur de complément et rester quelques temps avec les U19 et la réserve du club, Sylla a vite impressionné tout le monde, notamment lors du parcours en Coupe Gambardella. D’ailleurs après une première titularisation contre Lille (victoire 4-2), il va inscrire à Sochaux son premier but en Ligue 1. En voilà une histoire qui démarre à grande vitesse pour un joueur qui n’a pourtant que 19 ans. Après avoir déjà disputé quatre matchs de Ligue 1 en fin de saison dernière, Alain Casanova a tenu à le féliciter : « Je pensais l’intégrer cet été, lors du stage de présaison. Mais le changement de système a accéléré les choses. On pouvait penser qu’il était encore un peu tendre, notamment sur le plan défensif pour évoluer en L1. Mais à ce poste, dans notre 3-5-2, nous avons besoin de quelqu’un capable de défendre et surtout d’attaquer, avec une bonne technique et un bon pied gauche. Cela lui va très bien. »

 

 

Comparé à plusieurs reprises à Eric Abidal, Issiaga Sylla est un latéral gauche de formation mais il peut jouer défenseur central. Pourtant depuis son arrivée et le nouveau système mis en place, le jeune Guinéen évolue milieu gauche avec un rôle plus offensif que défensif. Ses performances ne sont en tout cas pas passé inaperçu à l’échelle mondiale, notamment pour sa famille qui doit est fière du petit dernier puisqu’il porte aujourd’hui le maillot de l’équipe nationale (3 sélections).

 

Pour l’instant, Sylla ne connaît aucune concurrence à son poste de « piston » gauche. François Moubandje, recruté à la fin du mercato n’a joué que deux fois seulement dont le dernier match à domicile contre Montpellier. Et malgré une certaine envie de jouer vers l’avant, l’espoir Suisse reste encore trop timide. A moins d’une titularisation de Regattin contre Nantes dû à la suspension de Sylla, il est le seul à pouvoir le mettre en danger. Et lancer une vraie bataille avec le Guinéen ?

 

A seulement 19 ans, Issiaga Sylla montre tout l’étendu de son talent et de son sérieux, malgré quelques performances en demi-teine. Casanova relativise: « Vous vous rendez compte que ce joueur nous a rejoint l’an dernier. Il ne savait même pas ce qu’était le championnat de France. Il était prévu pour jouer en CFA 2 et il se retrouve titulaire dans un système dans lequel il n’avait jamais évolué. Sur toutes les rencontres, il court plus de 13 kilomètres ! Ce n’est pas donné à tout le monde. Son don de soi est remarquable. Il a une bonne justesse technique et de la maîtrise. Sa marge de progression est grande« . Aujourd’hui, tout le monde approuve son potentiel qui permettra peut-être à ce joueur de devenir l’un des meilleurs Guinéens de l’histoire de notre championnat.

 

Benyahia Ali

Soyez le premier a répondre à "Issiaga Sylla, une graine de champion"

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.


*