Aymeric Laporte : un talent méconnu – Artn’sport

 

 

Aymeric Laporte, jeune Français de 19 ans, impressionne de plus en plus les Espagnols, au point d’être cité dans les meilleurs défenseurs de la phase aller de la Liga BBVA cette saison. Cependant, il reste méconnu en France.

Une place de titulaire indiscutable

Aymeric Laporte s’est rapidement fait une place dans l’effectif de son club. Remarqué au SU Agen Football, puis à l’Aviron Bayonnais, il aurait pu passer par le centre de formation des Girondins de Bordeaux mais c’est finalement l’Espagne qu’il rejoindra. En effet, l’Athletic Club de Bilbao le recrute en 2010 pour jouer dans l’équipe réserve. Il est ensuite prêté dans un club affilié du club basque, le CD Barakaldo, où il jouera 33 matchs et marquera 2 buts durant la saison 2011-2012.

Le fait qu’il ait rejoint le club de l’Athletic Bilbao a soulevé des questions : Aymeric Laporte est-il basque ? Et bien non. Aymeric Laporte n’est pas basque, il est né à Agen. Cependant, s’il a pu être recruté par l’Athletic Bilbao, c’est parce qu’il a rejoint un centre de formation basque, l’Aviron Bayonnais. L’Athletic Bilbao peut être ravi d’avoir pu le recruter. Le défenseur cumule aujourd’hui 34 matchs avec l’actuel 4ème de Liga BBVA, et 2 buts, les deux marqués de la tête.

Après deux années passées dans l’équipe réserve ou dans un club affilié, Aymeric est rentré dans l’équipe première. Son premier match professionnel avec l’Athletic sera en Europa League, contre l’Hapoel Kiryat Shmona et son premier match en Liga BBVA contre le Celta Vigo, le 9 décembre 2012. Il profite notamment des problèmes entre Fernando Amorebieta, ancien défenseur de l’Athletic, et Marcelo Bielsa, qui était encore l’entraîneur des Leones, pour s’imposer en équipe première. Qui plus est, il a la confiance d’“El Loco” aux postes de défenseur central ou bien d’arrière gauche.

Même si la saison 2012-2013 fut délicate, avec plusieurs cartons rouges en une demi-saison, Aymeric montre en plusieurs occasions son potentiel. Ernesto Valverde, le nouvel entraîneur des Leones, renouvelle sa confiance en Aymeric Laporte, et l’Agenais le lui rend bien. En effet, il ne faut plus s’étonner de le voir titulaire à seulement 19 ans, reléguant Mikel San José sur le banc. Surtout qu’Aymeric fait d’extraordinaires prestations pour son équipe.

Que vaut-il réellement ?

Il est bon de raconter son histoire, mais quels sont ses points forts ? Ses défauts ? Que vaut-il réellement ? Il faut rappeler qu’Aymeric Laporte est – contrairement à d’autres Français de la Liga comme Antoine Griezmann, Karim Benzema ou Raphaël Varane – très peu médiatisé en France. En Espagne, il est considéré comme un futur grand défenseur. Ses prestations cette saison ont impressionné les amateurs du championnat espagnol.

Son physique est impressionnant, il est imposant sur les duels. Il a une vision du jeu excellente, qui lui permet de faire des relances précises. C’est aussi un excellent tacleur, il l’a montré à plusieurs reprises notamment contre le FC Barcelone. Enfin, son apport offensif est extrêmement utile : il est toujours très dangereux sur les corners et coups francs, comme face à Getafe avec son premier but en Liga BBVA d’une tête puissante sur corner, et contre Almeria lors de l’imposante victoire de l’Athletic Bilbao (6-1) encore une fois avec une tête puissante sur corner. On peut, peut-être, lui reprocher d’être trop joueur balle au pied, mais c’est un défaut qui, petit à petit, se dissipe chez l’Agenais.

La saison 2013-2014 se déroule parfaitement pour lui. En plus des compliments qu’on lui fait sur son jeu, son utilité dans la défense basque et sa réputation grandissent de plus en plus, que ce soit en Espagne ou en France. Le français a aussi été honoré le 15 janvier 2014 par la Liga de Fútbol Profesional (LFP), en étant désigné dans le XI type de la phase aller de la saison 2013-2014 de Liga BBVA. Qui plus est, pour donner une certaine idée de son talent, trois clubs seraient intéressés par le joueur dès ce mercato : Arsenal, Manchester United et, surtout, le F.C Barcelone, qui aurait signalé qu’il était en mesure de mettre les 36 millions d’euros nécessaires (montant de la clause libératoire) afin d’acheter le jeune prodige français.

Aymeric Laporte, un avenir en bleu ?

Comme tout joueur qui s’illustre dans un grand championnat avec une certaine régularité, la question de l’équipe de France se pose. Aymeric a t-il une chance d’être dans les sélectionnés pour le Mondial 2014 ? La réponse est nuancée. Il a effectivement une chance s’il continue à faire de très bonnes prestations avec son club, mais ses chances restent infimes. En effet, il arrive alors qu’il y a une génération dorée de défenseurs français. Si Eliaquim Mangala et Mapou Yanga M’Biwa ne sont pas en forme, des joueurs comme Mamadou Sakho, Raphaël Varane, Laurent Koscielny et même Kurt Zouma ont plus de chances que le jeune Agenais.

Pourquoi ? Tout simplement pour des raisons d’expérience : Laporte n’a que 19 ans. Même s’il est très bon, l’expérience d’Eric Abidal serait préférable pour encadrer un groupe de jeunes défenseurs. La paire Sakho-Varane a déjà fait ses preuves lors du match de barrage retour contre l’Ukraine et ce ne serait pas surprenant que les deux joueurs soient reconduits pour les matchs préparatifs à la Coupe du Monde. Autre raison valable, si l’arrivée d’Antoine Griezmann dans le groupe semble très probable, celle d’Aymeric est beaucoup plus discutée, dans un sens où chambouler un effectif n’est pas recommandé pour l’entente du groupe.

Cependant, comme je l’ai dit, il a tout de même une chance : et si Sakho, Varane, Koscielny ou Abidal se blessent ? Que faire ? Aymeric Laporte serait une très bonne solution de remplacement, mais il ne faudra pas le lancer directement dans la Coupe du Monde comme titulaire. Il lui faudra un temps d’adaptation, qui pourra être acquis lors des matchs préparatifs contre la Norvège, le Paraguay ou la Jamaïque, voire même encore avant, en mars 2014, pour le match contre les Pays-bas. Ce qu’on ne peut pas nier, c’est qu’Aymeric Laporte aura un avenir en bleu s’il continue à faire de très bonnes prestations avec son club, peut-être pas pour la Coupe du Monde 2014, mais pourquoi pas pour l’Euro 2016…

Aymeric est encore jeune et ce qu’il fait est déjà extraordinaire. Il est certain qu’il sera une option sérieuse dans quelque temps pour le sélectionneur de l’équipe de France. Après Lizarazu, peut-être qu’un second joueur ayant joué à l’Athletic Bilbao rejoindra les Bleus. Pour une carrière aussi brillante, on lui souhaite.

Antoine.D

Be the first to comment on "Aymeric Laporte : un talent méconnu – Artn’sport"

Leave a comment

Your email address will not be published.


*