Serge Gnabry, un nouveau dans la German Corp d’Arsenal – Artn’sport

4 Janvier 2014, lors d’un derby londonien, les anglais découvrent un jeune allemand bourré de talent. Serge Gnabry 18 ans obtient le titre de Man Of The Match lors d’une victoire d’Arsenal contre son ennemi Tottenham.

Né le 14 juillet 1995 à Stuttgart d’une mère allemande et d’un père ivoirien. Numéro 10 de formation, il passe la majeure partie de ses jeunes années au VfB Stuttgart (2006-2011). Arsenal met la main sur l’allemand pour la somme de 100 000 £ (121 000 €) en 2010 mais ne peut profiter de son talent qu’à son seizième anniversaire en 2011.

Lors de sa première saison en Angleterre (2011-12) il joue majoritairement avec les U18 mais après plusieurs bonnes prestations Serge va quand même être appelé avec la réserve (les U21) pour six apparitions et va marquer deux buts ce qui est assez remarquable pour un jeune de 16 ans. Arsène Wenger, le manager d’Arsenal, voit un grand potentiel en Serge Gnabry et lui fait signer son premier contrat pro (les clubs anglais n’ont le droit d’en donner que 2 ou 3 par an, ils ne sont donc pas remis à n’importe qui) le 31 juillet 2012 avant de le faire jouer 24 minutes contre Cologne en pré saison le 12 août. Lors de la saison 2012-13, le jeune gunner fait ses débuts en équipe A lors d’un match de League Cup contre Coventry, avec une victoire d’Arsenal 6-1 (il remplace Chamberlain à la 72 ème minute).

Un mois plus tard, Serge découvre la Premier League lors d’une défaite à Norwich, il rentre à la 82ème (il devient le troisième plus jeune joueur d’Arsenal à jouer en championnat, derrière Cesc Fabregas et Wilshere, excusez-moi du peu). Cette année 2012 est celle de la découverte car quatre jours plus tard il rentre contre Schalke à la place de Podolski à la 82 ème minute en Champions League où il fait une bonne impression en amenant vitesse, percussion et insouciance mais Arsenal perd 2-0. L’allemand effectue sa dernière apparition de la saison en équipe A en League Cup lors d’une victoire poussive en prolongation contre Reading 5-7 ou il joue 62 minutes. Serge va surtout briller en championnat U21 ou en Next Gen ( Champions League U19) où il marque contre le CSKA Moscow (1-0, but qui qualifie Arsenal en demi).

Lors de cette demi-finale il marque pour égaliser en fin de match 3-3 mais les gunners perdent 4-3 en prolongation. Lors de cette deuxième saison, Serge Gnabry impressionne et semble trop bon pour le championnat U21 mais les blessures mais surtout la concurrence ( Walcott, Podolski, Rosicky, Chamberlain, Gervinho, Arshavin) l’empêchent de faire plus d’apparitions avec l’équipe A surtout qu’Arsenal n’a plus que le championnat à jouer dès la mi-mars. Le manager français est connu pour faire jouer ses jeunes pépites mais surtout pour les faire jouer à bon escient et il le montre encore une fois en faisant jouer le jeune allemand suite à une hécatombe dans l’effectif londonien au poste d’ailier au début de la saison 2013-14 (Chamberlain, Podolski, Walcott, Cazorla tous out pour 2 à 4 mois).

Arsène Wenger sait qu’il doit faire attention à son jeune joueur car il a eu plusieurs petites blessures la saison passée et il le fait donc jouer trois fois en septembre, contre Stoke-City en Premier League, West Bromwich Albion en League Cup mais surtout contre Swansea en Premier League où Serge marque son premier but et aide bien Arsenal lors de la victoire 2-1. Nous le reverrons deux fois en octobre et il est décisif car il obtient un pénalty contre Crystal Palace lors de la victoire poussive 2-0. Deux jours plus tard Serge signe même un nouveau contrat de 5 ans avec un salaire de 20 000 £ par semaine, signe qu’il confirme les attentes que le manager londonien a placé en lui.

Revenons donc à ce 4 janvier 2014, match de FA Cup à l’Emirates contre Tottenham, Serge est titulaire sur l’aile droite de l’attaque et fait un match presque parfait. Il montre toutes ses qualités en aidant son latéral dans les tâches défensives, en dribblant à bon escient, en donnant une bonne passe à Cazorla qui marque. Serge montre aussi sa qualité d’enchaînement dribble/tir même si la finition n’est pas encore au rendez-vous. Il obtient le titre de Man of the Match. Même s’il a été formé en tant que numéro 10, l’allemand joue majoritairement sur l’aile droite de l’attaque des gunners, ce n’est pas une coïncidence car Arsène Wenger a l’habitude de mettre des meneurs de jeu sur l’aile pour les remettre plus tard dans l’axe (cela améliore la vision du jeu du joueur selon le manager français).

Serge Gnabry a donc joué sept matchs lors de la première partie de saison mais son temps de jeu va augmenter suite à la blessure pour six mois de Theo Walcott. Il a d’ailleurs déjà joué trois matchs en tant que titulaire en 2014 et Arsène Wenger ne semble pas prêt à investir durant le mercato hivernal pour un nouveau joueur offensif. Joachim Low garde un œil sur le jeune allemand et a déclaré dernièrement « le garçon est talentueux, il a des qualités exceptionnelles, nous avons un œil l sur lui, je suis ouvert à la possibilité de le voir avec nous au Brésil ». La concurrence est rude à ce poste avec Reus, Draxler, Podolski, Gotze mais avec une superbe deuxième partie de saison tout est possible. Serge a joué avec toutes les catégories des équipes jeunes de l’Allemagne (24 matchs depuis 2010 et 10 buts).  

Nytak

Be the first to comment on "Serge Gnabry, un nouveau dans la German Corp d’Arsenal – Artn’sport"

Leave a comment

Your email address will not be published.


*