Championship : la course aux barrages

De l’autre côté de la Manche, on parle surtout de la Premiere League, considéré comme le meilleur championnat du monde, les fans européens salivent à chaque rencontre du gratin anglais. Mais son petit frère à savoir la Championship, n’a rien à lui envier. Considéré comme une League talentueuse, portée vers l’attaque et composée d’équipes attirées par le jeu, le Championship et son format à part, fait lever les foules.

 

46 journées, un vrai marathon. Pourtant, malgré ces quarante-six journées, certaines équipes iront même plus loin. Nous sommes quasiment à l’apogée de la saison, et déjà deux équipes sont assurées de retrouver l’élite anglaise en août prochain. Leicester, champion avec sa doublette francophone Anthony Knockaert-Ryad Mahrez, tous les deux anciens pensionnaires de Ligue 2 (respectivement Guingamp et Le Havre). Burnley son dauphin, qui retrouve la Premiere League, cinq ans après avoir fait un aller-retour express grâce notamment à son redoutable finisseur Danny Ings (20 buts en 38 rencontres). Derrière, le troisième, à savoir Derby County n’est pas assuré de monter. Oui car en Championship, le format est simple et rapide.

 

Les deux premiers du classement montent directement, le troisième passe par les playoffs, tout comme les trois équipes qui le précédent. Cette année, mise à part les Rams de Derby, nous retrouvons officiellement en barrages les Queens Park Rangers qui pourraient remonter, un an après être resté dans l’antichambre de la Premiere League. Derrière eux, c’est plus qu’ouvert et surtout assez resserré. Entre le cinquième Reading et le huitième Blackburn, il n’y a seulement que trois unités qui séparent les Royals et les Rovers. Se mêlent également à la lutte, Wigan et Brighton. Tour d’horizon de ce quatuor, qui fera deux malheureux.

 

 

Reading 5ème 70 pts + 14

 

Les hommes de Nigel Adkins sont certainement les mieux placés au classement, en revanche ils pourraient être les dindons de la farce. Reading qui recevra Burnley lors de la dernière journée, au Madjeski Stadium, devra surmonter la pression et gagner pour valider son ticket pour les playoffs. Une tâche ardue pour les Royals, seulement treizième équipe à domicile et qui n’a pas une défense irréprochable, avec 54 buts encaissés. Soit la neuvième défense de Championship. Les rois du nul, pourront compter sur la doublette Le Fondre (15 buts) et Pogrebnyak (13 buts) pour faire trembler une équipe de Burnley, qui ne viendra pas en touriste. Les Clarets n’ont connu que trois fois la défaite à l’extérieur cette saison.

 

Wigan 6ème 70 pts + 13 (un match de retard, face à Birmingham mardi)

 

Les Latics ont les cartes en main, en cas de succès contre Birmingham, ils seront assurés de disputer les playoffs. Wigan a un collectif soudé, pas composé de grands buteurs, la formation coachée par l’Allemand Uwe Rösler s’est montrée régulière tout au long de la saison. Néanmoins, elle reste sur trois défaites lors des quatre dernières rencontres, dont la dernière à domicile, face à Blackpool (0-2). Si les coéquipiers de Nick Powell, meilleur buteur du club, prêté par Manchester United ne parvenaient pas à conclure ce mardi, ils joueraient leur destin contre un autre rival aux playoffs, Blackburn, encore à l’extérieur. Une rencontre de plus, n’est pas forcément avantageuse.

 

Brighton 7ème 69 pts + 14

 

Les Seagulls entretiennent l’espoir des barrages depuis fort longtemps. L’équipe la plus hispanophone du royaume (cinq joueurs dans l’effectif sont espagnols, un à la nationalité argentine et espagnole, plus l’entraîneur !) n’est revenu qu’à un point de Reading et Wigan grâce à un précieux succès, devant son public contre Yeovil Town (2-0). Oscar Garcia et ses hommes, malgré un début de saison plus que délicat ont redressé la barre et sont aujourd’hui à une portée de fusil des Latics et des Royals. Néanmoins, ils doivent absolument gagner samedi à Nottingham, pour espérer jouer les playoffs. En cas de match nul, il faudrait alors que Reading soit défait face à Burnley et que Wigan se fasse battre par Birmingham et Blackburn. Des calculs savants qui existeront peut-être samedi vers 15H (16h heure française).

 

 

Blackburn 67 pts + 7

 

Mathématiquement parlant, Blackburn est toujours dans la course. Mais il faudrait un miracle pour voir les Rovers en playoffs, eux qui ont quitté, il y a de cela deux ans la Premiere League. Pourtant le duo composé de Rudy Gestede attaquant franco-béninois formé à Metz et passé par Cardiff (10 buts) et Jordan Rhodes attaquant écossais (24 buts) fait des ravages. Le premier cité, auteur d’un triplé à Birmingham lors de la quarante-quatrième journée de championnat. Invaincus depuis dix rencontres, les Rovers ont alterné souvent entre les séries de matches nuls et les séries de victoires, trop irréguliers dans les moments clés. La dernière rencontre à Ewood Park, face à Wigan sera décisive. Surtout si les Latics venaient à perdre contre Birmingham et que dans le même temps, Brighton s’inclinait à Nottingham.

 

Une dernière journée qui s’annonce palpitante, le Championship n’a pas donné son verdict dans la course aux barrages. Qui de Reading, Wigan, Brighton et Blackburn obtiendront les précieux tickets et rejoindront Derby County et les Queens Park Rangers pour des duels décisifs ? Réponse samedi sur les coups de 16H en France, 15H en Angleterre.

 

Thomas Bernier

Be the first to comment on "Championship : la course aux barrages"

Leave a comment

Your email address will not be published.


*