Festival Espoirs 2014 – la France démarre fort

C’est ce mercredi 21 mai 2014 qu’a débuté le Festival International Espoirs de Toulon. Qui remportera cette 42ème édition? Avec des nations comme l’Angleterre, le Brésil de Marquinhos, la France, la Colombie ou le Portugal, la lutte s’annonce passionnante ! Le tournoi sera à suivre en intégralité sur nos réseaux sociaux, notamment les matchs de l’Equipe de France. Pour son premier match, les joueurs de Ludovic Batelli s’imposent 3-0 contre une équipe du Chili qui n’a pas su concrétiser ses chances en première période.

 

Le Tournoi de Toulon ou le Festival international Espoirs? Peu importe. Même si cela reste un tournoi peu suivi par la presse sportive, l’histoire de ce tournoi démontre son importance dans la révélation des espoirs de demain. Un exemple, sur les 32 équipes qualifiées pour la Coupe du Monde 2014, près de 80 joueurs sont passés par ce tournoi. On peut citer des joueurs Cristiano Ronaldo, Falcao, James Rodriguez, Daniel Alves, Franck Lampard Jermain Lens ou encore Hugo Lloris.

 

Pour cette journée d’ouverture au complexe sportif Léo-Lagrange, c’est d’ailleurs le Portugal qui remporte son premier match contre le Mexique (2-0). Pour ce match entre la France et le Chili, il aura fallu attendre la 20e minute pour voir la première occasion du match avec une frappe du Chilien Felipe Mora et des conditions climatiques difficiles. Tout au long de cette première période, le Chili continue de mettre la pression par l’intermédiaire de Pavez et sa frappe sur le poteau du gardien français Paul Nardi. Le portier de Nancy est d’ailleurs décisif une minute plus tard sur un duel avec Mora.

 

 

Au retour des vestiaires la situation s’inverse pour les Français. Sur une passe en profondeur, Bahebeck déclenche une frappe croisée et ouvre le score pour les Bleus. C’est ensuite Hadi Sacko sur un ballon idéalement lancé par Hunou qui double la mise. C’est à la fin de cette seconde période que Bahebeck transforme sereinement son penalty sur le troisième but pour inscrire son doublé. Dans les joueurs qui se sont distingués lors de ce match hormis Bahebeck, on a pu voir un très bon Hadi Sacko avec son but, Nardi pour sa sérénité. Pour le Chili, c’est Juan Delgado du club de Colo Colo qui a su se mettre en avant devant de nombreux recruteurs.

 

« On a fait deux mi-temps distinctes. Une première très moyenne, même si on a fait une bonne entame, on a ensuite desserré les lignes dans la profondeur et la largeur. Le Chili, très habile et fort techniquement a trouvé plein de possibilités. Si je dois résumer ce match, on a six occasions on en met trois et eux en ont cinq et en mettent zéro. Je suis très content car à la mi-temps on a dit des choses au niveau du positionnement. Les joueurs ont appliqué ces consignes sur le terrain. On a été très efficace sur nos premières occasions en deuxième mi-temps. Ensuite on a déroulé ». Déclaration de Ludovic Batelli, par Amayes Brahmi.

 

Pour en savoir un peu plus sur le Festival International Espoirs et son avis sur cette 42° édition, je décide de joindre Amayes Brahmi qui s’occupe de mettre en ligne les informations sur le site internet du Tournoi. Rencontre.

 

 

– Bonjour Amayes Brahmi, merci d’avoir accepté notre interview. Au fil des années, ce tournoi est devenu une référence qui regroupe 8 équipes sélectionnées avec des joueurs prometteurs. Qu’attendez-vous de l’édition 2014?

> En tant que spectateur et fan de foot, on attend du beau football et que les équipes jouent le jeu à fond. Mais généralement, quand les équipes viennent pour ce tournoi c’est pour jouer à fond et se défier à d’autres cultures, c’est le cas de l’Angleterre du sélectionneur Gareth Southgate qui revient après 10 ans d’absence. C’est aussi le cas du Brésil revenu depuis l’édition précédente et qui revient pour la 42° édition pour défendre son titre. Pour résumé, on veut du jeu et que les joueurs fassent plaisir à leurs fans du monde entier.

– Pour cette année de Coupe du Monde, le Brésil d’Alexandre Gallo aura un groupe très talentueux avec des joueurs comme Marquinhos, Lucas Piazon ou encore Lucas Evangelista. Est-ce que c’est pour vous le favori de cette édition? 

> Oui clairement, le Brésil a vraiment une équipe très talentueuse. L’équipe a un certain vécu, il y a un véritable noyau qui forme ce groupe avec plusieurs joueurs de l’édition précédente. Pour moi, c’est le favori de cette compétition. Après, ce n’est pas toujours le favori qui gagne, je pense à l’Angleterre qui va vouloir montrer qu’elle est

– A l’inverse de l’année dernière, on a l’impression que le groupe Français aura plus de mal à se qualifier pour le dernier carré. Quel est votre avis sur la sélection de Ludovic Batelli ?

> Il faut savoir une chose, les espoirs « A » vont partir en stage à la Réunion à la fin du mois, c’est pour ça qu’il manque plusieurs joueurs « stars », mais il y a encore très bons jeunes joueurs comme notamment Adrien Rabiot qui sera certainement le joueur clé de cette équipe. Il y a aussi Tiémoué Bakayoko ou encore Tolisso qui ont de l’expérience en Ligue 1. Personnellement, je les vois bien atteindre le dernier carré, je mettrais une pièce sur l’Equipe de France.

– Depuis que vous suivez le Festival international espoirs, est-ce qu’il y a un joueur ou une équipe qui vous marque particulièrement ? 

Oui un joueur particulièrement. Cette année sera ma 3ème édition au Festival International Espoirs et sur les deux dernières, il y a un joueur qui me marque c’est Marco Fabian (Cruz Azul). Je le connaissais avant le tournoi par le biais de quelques articles mais je ne l’avais jamais vu jouer. Il marque un triplé contre le Maroc dès le premier match et termine avec 7 buts, le record détenu jusqu’ici par Alan Shearer.

Bonus: On peut tout de même remercier la chaine Beinsports qui diffuse tous les matchs de ce tournoi et le site du festival espoirs pour sa régularité et la qualité et ses informations.

Benyahia Ali

Be the first to comment on "Festival Espoirs 2014 – la France démarre fort"

Leave a comment

Your email address will not be published.


*