Au menu ce mardi : Hamburger – Frites – Artn’sport

 

Les Diables Rouges ont rendez-vous, ce mardi, avec les Américains pour ce 1/8 de finale de Coupe du Monde. Ces deux équipes ont pour l’instant accompli un parcours honorable et le match parait plus indécis que prévu.

Si on analyse les forces en présence, la Belgique part clairement favori vu le noyau dont dispose Marc Wilmots. L’équipe belge a réalisé un 9/9 dans un groupe relativement faible, ce qui n’enlève rien à la performance de la bande à Wilmots. Malgré tout, cette équipe a du mal à convaincre puisque le niveau de jeu n’atteint jamais des sommets. La Belgique base sa tactique sur une bonne organisation défensive et des excellentes reconversions offensives, grâce aux joueurs rapides que sont Hazard, Mertens et Mirallas. L’apport des joueurs venant du banc est aussi primordial. Marc Wilmots ne parle jamais d’un 11 de base mais bien d’un groupe de 23. D’ailleurs la Belgique est l’équipe qui a inscrit le plus de but par des joueurs venant du banc. L’équipe a aussi le gros avantage de posséder au sein de son noyau des stars comme Kompany ou Hazard.

L’incertitude est d’ailleurs de mise quant à la participation du joueur de City qui souffre d’une surcharge musculaire. L’incertitude règne aussi pour le poste d’attaquant de pointe. Lukaku n’arrive pas à convaincre tandis qu’Origi démontre tout son talent depuis le début du tournoi. La jeune pépite de Lille sait profiter à merveille d’une défense fatiguée quand il rentre en cours de match. Les Diables Rouges possèdent indéniablement de grosses individualités mais le match ne se joue pas sur papier et les USA ont aussi des arguments à faire valoir.

Les Américains sont sortis d’un des groupes les plus difficiles de ce mondial. Les hommes de Jurgen Klinsman ont récolté 4 points sur 9 dans une poule composée de l’Allemagne, du Portugal et du Ghana. Autant dire que la Coupe du Monde est d’ores et déjà réussie pour cette nation dont le « Soccer » n’est pas le sport numéro 1. Malgré tout, le pays tout entier est pris dans l’effervescence du mondial et le peuple américain vibre à travers son équipe. Le noyau américain ne comporte pas de grandes stars mais il peut compter sur des joueurs d’expérience comme Dempsey (31 ans) et aussi le gardien Tim Howard (35 ans). Les USA sont très souvent présents en phase finale de Coupe du Monde et connaissent la saveur d’un 1/8 de finale tandis que les Belges attendent ça depuis 12 ans. L’expérience ainsi que l’envie et le mental seront les gros points forts de l’équipe américaine dans cet affrontement.

Les 2 équipes se sont déjà affrontées récemment en match amical. Les Diables Rouges s’étaient imposé 2-4 à Cleveland, en 2013. Reste aux hommes du plat du pays de ne pas se laisser envahir par le stress et la pression d’un 1/8 pour pouvoir passer l’obstacle américain. 

Yanik Farkas

Soyez le premier a répondre à "Au menu ce mardi : Hamburger – Frites – Artn’sport"

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.


*