“El Fenomeno” jamais au repos – Artn’sport

 

Début 2011, suite à de trop nombreuses blessures, Ronaldo Luis Nazario de Lima, mieux connu sous le nom de Ronaldo, ou encore “Il Fenomeno”, choisit de se retirer des terrains. Nommé trois fois meilleur footballeur de l’année FIFA, considéré comme “le plus grand attaquant de tous les temps” par beaucoup, Ronaldo est une véritable légende du football. Aujourd’hui, Ronaldo a choisi ne pas mettre la légende en sommeil et s’est fait une place de choix dans le business sportif. À l’occasion de la Coupe du Monde qui se déroule en ce moment au Brésil, pays d’origine de Ronaldo, nous retraçons le parcours d’un phénomène, meilleur buteur de tous les temps en Coupe du Monde, de ses débuts de jeune footballer à son actu d’agent sportif et ambassadeur de PokerStars.

C’est au Cruzeiro que le jeune Ronaldo révèle ses talents. Après une saison au Brésil où il marque 55 buts en 58 matches, le champion en germe rejoint l’Europe pour signer auprès du PSV Eindhoven. 30 buts au compteur pour sa première saison au Portugal mais une deuxième saison interrompue à cause d’un problème au genou gauche, première annonce d’une carrière ponctuée de blessures. Toutefois, sur les treize matches qu’il pourra disputer, Ronaldo inscrit 12 réalisations et s’attire ainsi les faveurs du Barça, qui l’achètera pour 18 millions d’euros, un record à l’époque.

Les débuts du brésilien dans l’équipe catalane sont fracassants : Ronaldo déploie une technique impeccable, et inscrit 48 buts en 51 matches, dont nombreux sont restés dans les mémoires. En 1997, il reçoit le sacre des sacres en devenant le plus jeune joueur à recevoir le Ballon d’Or.

Après sa saison en Catalogne, l’attaquant vedette rejoint l’Inter Milan en 1998 où il inscrira 25 buts dès sa première saison. À nouveau rattrapé par des problèmes de santé qui viennent sérieusement compromettre sa carrière, Ronaldo n’est pas le joueur que l’on connaît lors de la finale du Mondial 1998 contre la France (0-3). L’année suivante, il est soigné pour une blessure au genou. Son retour sur le terrain en avril 2000 sera fatal, il foule le terrain durant une poignée de minutes avant de s’effondrer avec une rupture totale du tendon rotulien.

La Coupe du monde 2002 marque le retour de la légende, qui offrira huit buts et brillera jusqu’en finale, offrant au Brésil son cinquième titre mondial. Il fera ensuite son entrée au Real Madrid, où il partage la vedette avec Figo et Zidane. À ce moment-là, les médias ne le surnomment plus “Il Fenomeno” mais “El Gordo” (Le Gros). Suite à ses blessures, le corps de Ronaldo a changé mais il demeure un grand buteur. Il décroche son deuxième Ballon d’or et se verra sacré champion d’Espagne en 2003 et 2007. Ronaldo fera une courte saison à l’AC Milan en 2007, avant de rejoindre Sao Paulo avec qui il remporte la Coupe du Brésil en 2009. Le 14 février 2011, rattrapé par sa santé, il mettra bientôt un point final à sa carrière.

Aujourd’hui, celui qui reste comme l’un des meilleurs joueurs de l’histoire du football ne se repose pas sur ses lauriers. Aujourd’hui as du marketing, il se montre là où on l’attend le moins. Après avoir lancé son agence de recrutement au Brésil, il devient, après d’autres grands athlètes, le nouvel ambassadeur de la Team PokerStars. Interrogé sur cette nouvelle étape, Ronaldo affirme : “Je tâche toujours de faire de mon mieux, dans le football et dans la vie. Le poker est un nouveau défi qui me passionne”. S’il attaque aux cartes comme sur le terrain, il semblerait que ses adversaires aient du souci à se faire.

Photos: Gaviões da Fiel – Ronaldo par Paula Ferrari

Soyez le premier a répondre à "“El Fenomeno” jamais au repos – Artn’sport"

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.


*