Monaco : un Rocher érodé

Vice champion de France la saison passée, le club de la principauté a bien du mal à repartir du bon pied en ce début de saison 2014-2015. Après deux défaites en deux journées et des départs handicapants, la formation de l’entraîneur portugais, Leonardo Jardim, nouvel arrivant en Ligue 1, est dans une position compliquée. Des renforts sont indispensables afin que la machine monégasque se ré-enclenche.

Le poste de gardien de but

Leonardo Jardim continue dans la lancée de son prédécesseur, Ranieri, en laissant Danijel Subasic en tant que titulaire au poste. Le gardien croate fut titularisé lors de toute la saison 2013-2014, assez étonnant quand on sait que cette saison-là, Sergio Romero (gardien argentin, Sampdoria) était prêté au club monégasque et n’a joué que trois petits matches et ce dernier a réalisé une Coupe du Monde exceptionnelle avec la sélection argentine. Mais il faut tout de même souligner que Subasic a réalisé une saison très correcte et a été très performant, ne réalisant que très peu d’erreur (cf match retour à Saint-Etienne). Néanmoins, ses deux premières journées de la nouvelle saison fraichement entamée ont été assez décevantes. Le portier croaté est allé rechercher le ballon dans les filets à 6 reprises en deux confrontations et a concédé un pénalty face à Whabi Khazri contre les Girondins de Bordeaux, faute qui aurait pu valoir un carton rouge.

Pour faire face au retour de prêt de Sergio Romero, le club de la principauté a décidé de faire venir Maarten Stekelenburg en prêt du FC Fulham, le gardien batave de 31 ans sera la doublure, voire plus si affinité, de Danijel Subasic.

La charnière centrale

Un des problèmes de ce début de saison sur le Rocher est la défense centrale. En effet, Monaco a encaissé six buts en deud matches, chose qui ne serait jamais arrivé la saison passée. Tout d’abord, le club a dû laisser filer l’ex-international français, Eric Abidal, vers la Grèce et l’Olympiakos, ensuite, le jeune Isimat-Mirin attend toujours d’être prêté et Carl Medjani a rejoint le club turc de Trabzonspor, il était libre de tout contrat.

Charnière central alignée face à Lorient et Bordeaux : Carvalho – Abdennour et Raggi – Abdennour.

La première charnière a été transpercé à deux reprises face à Lorient (défaite 1-2 à Louis II) et sur une perte de balle au milieu de terrain, la balle revient sur Aboubakar étrangement seul qui pénètre dans la surface et est fauché par le défenseur tunisien de l’AS Monaco. Sur le second but lorientais, Abdennour manque sa passe au milieu de terrain, contre éclair mené par les lorientais, glissade de Aymen Abdennour qui permet aux merlus d’aller inscrire le second but synonyme de victoire. Fiasco total pour la charnière centrale avec, en plus, la suspension de Ricardo Carvalho après 2 cartons jaunes.

Face aux Girondins de Bordeaux, c’est l’italien Andrea Raggi qui a été aligné. Tout a bien commencé car les monégasques ont été très solides ne concédant quasiment aucune occasion et ces derniers sont même rentrés avec l’avantage d’un but au vestiaire. Cependant, en l’espace de 30 min après la sortie des vestiaires, les monégasques ont encaissé 4 buts dont 3 sur coups de pied arrêtés (2 penalties et 1 sur coup franc). Ce match est encore une désillusion malgré une première mi-temps très bien gérée et avec beaucoup de réalisme.

Un voire deux renforts en charnière centrale ne serait pas de refus pour le groupe monégasque, Abdennour est très en-deçà des attentes mises en lui et Ricardo Carvalho n’a plus les jambes du Real Madrid ou de Chelsea.

Les latéraux

La saison précédente, Monaco a pu se reposer sur des latéraux en grande forme. Fabinho (à droite) et Kurzawa (à gauche) auteur de 5 buts et 3 passes décisives et qui a remporté le prix UNFP du meilleur espoir de la saison, ont réalisé une impressionnante saison pour leur âge et leur expérience. Mais surtout, le club de la principauté avait deux joueurs expérimentés au cas où Fabinho ou Kurzawa étaient indisponibles, Elderson Echiéjilé (arrivé en janvier, latéral gauche) et Andrea Raggi (latéral droit).

Mais durant la préparation et même lors du premier match officiel, c’était Nabil Dirar qui était aligné à droite avec Kurzawa à gauche, et lors du second match, Fabinho a joué à droite et Echiéjilé à gauche. Leonardo Jardim est encore en plein doute durant ce mois… d’août. Lors de ces 2 premiers matches, les latéraux n’ont pas été à l’auteur suffisament pour apporté un danger conséquent sur les cages adverses, il sont au diapason, qui sonne certes faux, avec le reste de leurs coéquipiers. Néanmons, ce poste est assez garni sur le Rocher et des renforts ne sont pas essentiels car Fabinho et Kurzawa ont su prouver la saison passée qu’ils étaient à la auteur et qu’ils peuvent, bien évidemment, se frotter au gratin européen avec la Champion’s League qui arrive à grand pas.

Le milieu de terrain (défensif)

Ce poste représentait, à mon humble avis, la qualité numéro une de l’équipe la saison dernière. En effet, avec un Jérémy Toulalan étincelant tout au long de la saison (29 apparitions), le club monégasque a su profiter de son expérience et a su s’accrocher longtemps à cette 2e place. Toulalan a réalisé une saison de qualité avec des statistiques assez impressionnantes. Par exemple, l’ex-milieu lyonnais a réalisé 3 interceptions par match (environ 75 interceptions sur la saison), a réalisé 3 tacles par matches mais surtout, il a été un des joueurs les mieux notés de toute la formation monégasque avec une note de 7,5/10 sur la saison.

Mais à la surprise générale, le coach portugais a décidé de ne pas le titulariser lors du premier match de championnat suscitant pas mal de critiques. Cependant, il fut aligné au second match, mais ce n’était sans compter sur des Girondins plus affamés et en quête de leur deuxième victoire consécutive.

Mais le club a perdu aussi un joueur de qualité au milieu de terrain, Mounir Obbadi qui fut un grand artisan de la montée en L1 et qui apportait beaucoup au club de la principauté.

Aux côtés de Toulalan, on retrouve évidemment Geoffrey Kondogbia. Arrivé au mercato estival tout comme son compagnon du milieu, l’ancien lensois a mis 6 mois à s’adapter au jeu monégasque. En effet, c’est seulement après le mercato hivernal que Kondogbia a su prendre le bon tournant et a réussi a s’intégrer parfaitement dans l’entre jeu monégasque. Néanmoins, il fut moins en vu que Jérémy Toulalan malgré une deuxième partie de saison très réussie.

Mais cet été, un jeune joueur provenant du Stade Rennais est arrivé, c’est Tiémoué Bakayoko. Apparu à 19 reprises avec les rennais, Bakayoko a réalisé une saison correcte pour un jeune joueur de 20 ans et il a su taper dans l’oeil des dirigeants monégasques. Durant la préparation, Bakayoko s’est sublimé dans un match amical face à Arsenal (remporté 1-0) où il a surnagé parmi ses partenaires. Néanmoins, son premier match officiel avec l’AS Monaco a été très compliqué, le jeune français était perdu sur le terrain et a été remplacé dès la 32e minute de jeu par Valère Germain. Espérons pour lui, mais surtout pour l’AS Monaco, qu’il va réussir à s’imposer ou du moins se faire remarquer pour apparaître le plus souvent possible sur les pelouses de Ligue 1 voire même de Champion’s League… pourquoi pas.

Des renforts ne seront pas nécessaires si Toulalan et Kondogbia sont au maximum de leurs capacités, le milieu de terrain défensif des monégasques sera entre de bons pieds.

Milieu de terrain (offensif)

Après le départ de James Rodriguez au Real Madrid, c’est Joao Moutinho qui a pris la place de meneur de jeu de l’excellent colombien. Mais ce n’est pas chose facile… Le portugais semble totalement inoffensif sur les premiers matches de championnat ne réussissant pas à prendre le jeu à son compte et à servir ses attaquants dans les meilleures conditions. C’est assez regrettable vu la qualité intrinsèque de ce joueur passé par le FC Porto doté de nombreuses qualités mais qui, sous le maillot monégasque, n’a jamais su exploiter à 100% malgré une saison dernière plutôt correcte (1 but et 8 passes décisives) mais à un poste un peu plus reculé.

A ce poste, Lucas Ocampos peut aussi y évoluer, utilisé plus comme un ailier à l’époque de Ranieri, Ocampos a joué dans un rôle de meneur assez excentré face aux Girondins de Bordeaux et il a réalisé une première mi-temps de qualité avant de s’effondrer avec ses camarades.

Toujours à ce poste, la nouvelle recrue Bernardo Silva, prêté par le SL Benfica, est un jeune joueur de 20 ans capable d’évoluer en tant que milieu très offensif et il est donc armé pour amener le danger sur les cages adverses malgré une entrée assez timide face aux Girondins de Bordeaux…

Des renforts sont évidemment attendus, d’une part car l’effectif n’est pas assez bien rodé mais d’autre part car les dirigeants monégasques ont reçu une enveloppe de 80M€ pour le transfert de James et les supporters de la principauté espérent que leurs dirigeants sauront réaliser un coup de maître.

Les ailiers

Le poste d’ailier est assez bien fourni sur le Rocher. En effet, les latéraux comme Dirar et Kurzawa sont capables d’évoluer à ce poste. Mais d’autres noms viennent tout de suite à l’esprit : Lucas Ocampos, Ferreira Carrasco ou Anthony Martial.

Tout d’abord, Lucas Ocampos (34 apparitions dont 11 en tant que titulaire) a réalisé une saison plutôt bonne (5 buts, 1 passe décisive) en amenant très souvent le danger lors de ses rentrées. Il fut un excellent joker de luxe. Ferreira Carrasco fut, lui, beaucoup moins utilisé (18 apparitions, 4 comme titulaire) mais a réalisé une saison correcte (3 buts et 3 passes décisives) du haut de ses 20 ans.

Pour ce qu’il en est d’Anthony Martial, l’ancien lyonnais fut très peu utilisé (11 apparitions) et ne semble pas rentrer dans les plans de Leonardo Jardim malgré le fait qu’il soit qualifié telle une pépite du football français et beaucoup d’espoirs sont mis en lui.

Ces joueurs sont jeunes et les dirigeants monégasques comptent sur eux pour l’avenir. Cependant, des recrues sont encore attendues à ce poste puisque la Champion’s League est exigente et si les monégasques ne veulent pas rentrer dans cette compétiton avec un effectif aussi limité pour le très haut niveau, il va falloir agir.

L’attaque

Berbatov et Falcao… Peut-on rêver mieux ? La réponse est malheureusement oui, parce que pour le moment, Falcao nage en plein cauchemar. Privé de la deuxième partie de saison avec son club mais surtout de la Coupe du Monde avec la Colombie. « El Tigre » n’a joué qu’un match en étant titulaire, c’était face à Arsenal en amical et c’est lui qui a marqué le but vainqueur. Autrement, Falcao a participé aux deux premiers matches de championnat en tant que « joker » et a marqué un pénalty face à Lorient. L’ancien madrilène a des envies d’ailleurs… être à nouveau madrilène mais cette fois royal. Le colombien est annoncé depuis janvier dernier à la maison blanche espagnole, néanmoins, rien n’est encore fait et « El Tigre » n’est toujours pas titularisé et les nouvelles rumeurs l’annoncent à Liverpool… Wait and see. Est-ce à cause de sa blessure ou ne rentre-t-il tout simplement pas dans les plans de Jardim ? Difficile à dire…

Néanmoins, le club de la principauté peut se reposer sur l’excellent bulgare : Dimitar Berbatov. Arrivé en janvier dernier après la blessure de Falcao, l’ancien pensionnaire de Manchester United a ramené un souffle nouveau sur la Ligue 1 avec une technicité de folie et surtout un flair du but de très haut niveau. A ses côtés, il y a Valère Germain, un des grands artisans de la montée en L1. Joueur très concerné et sûr de ses valeurs, il peut devenir un grand joueur du championnat de France mais la Champion’s League s’annonce très compliquée pour lui.

En bref, on remarque que les monégasques ont fort besoin de recrues au moins à chaque ligne afin de relancer la machine et ne pas sombrer dans le ventre mou du classement. Mais comme on le dit assez fréquemment, c’est souvent la 2e saison d’un promu qui se complique… On est entrain d’y assister.

Florian Brassart

 

Soyez le premier a répondre à "Monaco : un Rocher érodé"

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.


*