QPR: Une relégation évidente ?

Après sa relégation il y a deux ans au terme d’une saison catastrophique promise depuis de longs mois, QPR est de retour en Premier League après un aller-retour express en Championship plus que compliqué. Focus sur le club de Tony Fernandes qui a su apprendre des erreurs du passé… Ou pas. Le manque de professionnalisme, Harry Redknapp qui touche ses commissions, un effectif sans fin et des dettes exorbitantes: le club londonien garde ses mauvaises habitudes. Bonne chance Leroy Fer.

 

Lors de la saison 2013/2014, QPR doit repartir avec l’objectif de retrouver l’élite le plus vite possible et un effectif toujours aussi important malgré les départs en prêt ou achat de plusieurs joueurs comme Adel Taarabt, Loic Rémy, Christopher Samba ou encore Julio Cesar. Après une saison très éprouvante pour l’équipe du grand Redknapp, le club assure sa participation en Play-Off. Après deux matchs contre Wigan et les buts de Charlie Austin, l’ancien maçon de 25 ans auteur de vingt buts cette saison, le club se qualifie en finale contre Derby County à Wembley. Le club remporte son ticket avec un but de Bobby Zamora qui met fin au calvaire des Hoops en Championship.

2014/15: changement de philosophie ?

 

Pour leur retour en Premier League cette saison, le club doit repartir avec de nouvelles bases. Pourtant, même si le président Tony Fernandes veut un souffle nouveau sur le club londonien, la tâche s’annonce difficile. Premièrement, la club compte une trentaine de joueurs sous contrat et près de 16 joueurs prêtés l’année précédente. Même si le club va par la suite repartir dans ses « bonnes » habitudes, on assiste aux départs de plusieurs joueurs comme Rémy, Julio Cesar, Granero, Mbia, Simpson, Hughes etc… Le départ majeur de leur mercato estival reste l’international français Loic Rémy à Chelsea. Malgré son prêt la saison dernière à Newcastle, l’attaquant aurait pu être un joueur majeur de l’effectif des Hoops cette année. Même si Charlie Austin reste en forme aujourd’hui, toute la pression offensive est sur lui. Le club est devenu dépendant de son buteur anglais même si le club a su se renforcer, avec encore des transferts pour la « stabilité » du club… Car quand on y pense, une paire Austin-Rémy en Premier League, ça peut faire mal.

 

Après les départs, place au feuilleton habituel à QPR avec les arrivées en masse de joueurs sous les ordres du loyal Harry Redknapp qui sent bon les petits arrangements avec les agents. Après la fin du Deadline day, on ne compte pas moins de dix renforts (seulement) pour l’effectif du club londonien ! Avec l’enveloppe mise à disposition par le président Malaisien pour ce mercato, Redknapp aura su faire dans l’efficace en matière de joueurs et de comissions. 

 

 

Un XI de départ (probable)

 

Aujourd’hui, les renforts de Leroy Fer, Mauricio Isla ou encore d’Eduardo Vargas peuvent être intéressant pour le club. Si on prend en compte derrière avec Robert Green titulaire avec un système en 3-5-2 et un trio Onuoha, Rio Ferdinant et Caulker, la défense n’est pas si mauvaise. Si on prend en compte la bonne saison de Nedum Onuoha en Championship l’année précédente et les joueurs d’expériences comme Clint Hill et Ferdinant, le club a individuellement une défense assez solide avec en plus des réservistes comme Traoré, Dunne ou le jeune coréen Yun Suk-Young.

 

Au milieu, le club ne manque pas de qualité mais surtout de quantité cette saison. Redknapp peut s’appuyer sur des joueurs d’expériences comme Joey Barton, régulier la saison dernière mais aussi Leroy Fer, auteur d’une très bonne coupe du Monde avec les Pays Bas. il aura aussi à disposition plusieurs joueurs de couloir comme Isla, Hoilett, Wright-Phillips, Traoré ou encore Kranjcar qui semble apprécier de suivre l’entraineur à travers ses différents clubs. Pour le reste, le club compte des nouveaux joueurs au milieu comme Sandro mais aussi Jordon Mutch ou encore des anciens comme Faurlin ou Karl Henry cette saison. Je souligne pas le retour d’Adel Tarrabt sur qui le président déclare « Adel représentera quelque chose de spécial ». On attend de voir, mais il doit faire référence à ses envies d’ailleurs et le fait qu’il réclame en 2013 à un agent vouloir huit millions annuels par an pour partir n’importe ou et sans aucun intérêt sportif. C’est beau le football moderne. 

 

 

Devant, c’est l’interrogation qui règne pour les Hoops. Malgré Charlie Austin qui sort d’une excellente saison en Championship, le club ne peut pas compter que sur lui à la pointe de l’attaque surtout après le départ de Loic Rémy. Malgré tout, l’ancien joueur de Burnley a tout pour réussir en Premier League cette saison, notamment par sa finition. En cas de blessure ou de permutation, Harry Redknapp aura toujours à disposition Bobby Zamora. Au niveau des arrivées, le club enregistre celle d’Eduardo Vargas en provenance du Napoli. Difficile de savoir si l’international Chilien peut devenir titulaire en Premier League mais il reste une alternative pour l’entraineur qui ne manque pas de joueurs comme les saisons précédentes.

C’est justement ça le problème des Queens Park Rangers: la gestion désastreuse de son effectif par Harry Redknapp et financière par Tony Fernandes. On assiste aujourd’hui à des dettes de plusieurs dizaines de millions de livres et un risque de recevoir une lourde amende pour non respect de fair-play financier. Alors même si sur le papier l’équipe reste intéressante, on se demande comment QPR va pouvoir réussir à se maintenir cette saison et trouver un équilibre, une cohésion autour de ce groupe.

Ali Benyahia

 

Soyez le premier a répondre à "QPR: Une relégation évidente ?"

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.


*