Ils leur manquent terriblement… – Artn’sport

 

Partis au mercato estival, ces joueurs réussissent plus ou moins bien dans leurs nouveaux clubs. En revanche, leur absence se fait fortement ressentir dans leurs anciens clubs. Superstars, meilleurs buteurs, leaders, leurs départs expliquent en partie le début de saison loupé de leurs ex- coéquipiers. D’autant plus que leurs remplaçants tardent à répondre aux attentes des supporters. On vous propose un top 5 des joueurs qui manquent terriblement à leurs anciens clubs.

Luis Suarez : l’arbre qui cachait la forêt

Parti à Barcelone cet été pour 81 millions d’euros, l’ancien attaquant des Reds a réalisé une saison 2013-2014 énorme (31 buts, 12 passes décisives) et a permis à Liverpool de lutter pour le titre jusqu’à la fin du championnat. Il était la pierre angulaire du jeu spectaculaire et offensif proposé par les joueurs de Rodgers. Or, son départ à profondément affecté les performances du club où il s’est affirmé comme l’un des meilleurs joueurs au monde. Liverpool est méconnaissable cette saison et enchaîne les défaites (six en douze matches) du fait d’une défense fébrile et d’une attaque stérile. Les Reds ont besoin d’un homme providentiel, comme l’était El Pistolero l’année dernière. Toutefois, ni Balotelli, ni les autres recrues offensives n’apportent satisfaction. Et Sturridge ne rejouera pas avant 2015. Autant dire que Liverpool peine à tourner la page.

Robert Lewandowski : le malheur des uns fait le bonheur des autres

Auteur de 74 buts en 131 matches avec le Borussia Dortmund, le Polonais est parti cet été chez le rival munichois. Il a laissé des souvenirs impérissables au cours de ses quatre saisons passées chez les Schwarz-Gelben : deux championnats de Bundesliga, un quadruplé historique contre le Real Madrid en demi-finale de Ligue des Champions en 2013, puis la finale (perdue face au Bayern). Cependant, le départ de Lewandovski a considérablement affaiblit le BVB qui réalise un début de saison médiocre : 16° après douze journées. Aubameyang et Reus semblent les seuls capables de marquer régulièrement, tandis que Ramos et Immobile ne sont pas du même standing de Lewandovski. S’il parvenait à débloquer les matches à lui tout seul chez les Borussen, il n’a pas perdu cette habitude en Bavière. Le Bayern, en plus d’avoir enrôlé un des buteurs les plus prestigieux, a écarté son principal rival dans la course au titre.

L’association Falcao – James Rodriguez : bonne affaire financière, mauvaise opération sportive

Certes le départ combiné de James (80 millions d’euros) au Real Madrid et de Falcao à Manchester United (65 Millions d’euros) s’avère être une excellente rentrée d’argent pour l’ASM, mais qu’advient-il du projet monégasque désormais ? Il s’agit du meilleur passeur du championnat (12 passes) et du meilleur buteur du club (13 buts) lors de l’exercice 2013-2014. Monaco n’a pas recruté de joueurs susceptibles de remplacer efficacement les deux Sud-Américains. Dès lors, le club stagne à onze points de la première place après douze journées et ne semble plus armé pour être considéré comme un des favoris du championnat. De plus, les résultats en Ligue des Champions ne permettent pas encore de savoir si les Rouges et Blancs peuvent sortir de la poule. Et s’ils accèdent aux 1/8° de finale, on peut s’interroger sur le potentiel de l’équipe face aux grosses cylindrées européennes. En somme, le projet sportif de Monaco tend à s’éloigner de plus en plus de l’idée de départ qui était de s’affirmer au premier plan de la scène européenne.

Salomon Kalou : un de perdu, aucun de retrouvé

Meilleur buteur du LOSC sur les deux dernières saisons, pour un total de 30 buts en 67 matches de Ligue 1, Salomon Kalou a rejoint le Herta Berlin cet été. Il a déjà marqué à quatre reprises avec son nouveau club en huit matches de championnat. L’ivoirien a laissé un immense vide au sein de l’attaque lilloise. Roux et Origi n’effacent pas le passage du vainqueur de la Ligue des Champions (2012, avec Chelsea). Il faut dire que le LOSC possède la moins bonne attaque de Ligue 1 avec seulement neuf buts inscrits en douze matches. Moyennant quoi, les joueurs de René Girard, habitués à finir sur le podium, doivent actuellement se contenter d’une quatorzième place. De même, l’animation offensive des Nordistes est fragilisée par ce départ, ce qui se ressent aussi en Ligue Europa. Pour retrouver de l’efficacité, Lille devra certainement recruté cet hiver.

Antoine Griezmann : un espoir qui grimpe, un club qui descend

Alors que la Real Sociedad s’est progressivement enracinée dans la première partie de tableau : 4° en 2013, 7° en 2014, le club basque semble s’essouffler en ce début de saison (15°, à égalité de points avec le premier relégable). Le départ de Griezmann vers l’Atlético Madrid, tenant du titre de la Liga et finaliste de Ligue des Champions en mai dernier, a provoqué en partie cette période difficile pour la Real. Le jeune Français a fait les beaux jours de l’équipe désormais entraîné par Moyes : 46 buts en 180 matches de Championnat. La rapidité, la justesse technique, sa complicité avec les autres attaquants, semblent aujourd’hui manquer au front de l’attaque du club de San Sebastian. Quant à son avenir, le natif de Mâcon peut être optimiste, puisqu’il postule de plus en plus sérieusement à une place de titulaire en équipe de France.

Benjamin Brousses

Soyez le premier a répondre à "Ils leur manquent terriblement… – Artn’sport"

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.


*