Les 5 révélations du début de championnat de L1 – Artn’sport

Les 5 révélations du début de championnat de L1

Comme tous les ans, la Ligue 1 regorge de jeunes joueurs avides d’atteindre le plus haut niveau européen, comme tous les ans, on peut remercier l’élite française de nous faire découvrir ces joueurs aux parcours parfois atypiques. La liste est, bien sûr, non exhaustive. 

Giannelli Imbula 

Arrivé à Marseille durant la saison 2013-2014, l’ancien guingampais, détenteur du trophée du meilleur joueur de L2 l’année précédente, a vécu une saison assez tumultueuse sous la houlette d’Elie Baup et de José Anigo ensuite. Auteur d’un très bon début de saison et de titularisations en Ligue des Champions (cf face à Arsenal), la nonchalance de l’international espoir a déplu aux dirigeants marseillais qui l’ont écarté du 11 type. 

En cette nouvelle saison 2014-2015 déjà bien entamée, Giannelli est passé d' »Imboulard » à « Imbul’art ». « El Loco » Marcelo Bielsa a fait d’Imbula une véritable pièce majeure du milieu olympien. Imbula possède d’énormes qualités techniques, il sait facilement se débarrasser de son adversaire et récupère aussi un bon nombre de ballons. Mais on remarque cette saison que le jeune milieu âgé de 22 ans est aussi un redoutable tireur de loin avec 2 buts à son actif en dehors de la surface, pour l’instant. Vivement critiqué par les journalistes à cause de sa nonchalance, l’ancien Guingampais a su rectifié la mire notamment grâce à l’énorme débauche physique que demande le système Bielsa. 

En bref, Imbula est un milieu de terrain très complet à l’image de son exemple et idole, Abou Diaby. Espérons pour lui que le virus cristallin ne l’atteindra pas, la France se passerait bien d’un énième talent gâché…

Nabil Fékir 

On reste dans l’Olympe mais cette fois-ci, il est lyonnais. En effet, cette année l’Olympique Lyonnais doit faire face à une hécatombe qui s’estompe à peu près… Mais bien sûr, JM Aulas avait la solution à cela, c’est évidemment le centre de formation. L’OL possède un centre de formation parfaitement rodé qui propulse les jeunes pousses vers les sommets européens (ex : Benzema). Cette saison, l’attention se porte vers un jeune franco-algérien âgé de 21 ans, c’est Nabil Fékir. 

En l’absence de cadres comme Yohan Gourcuff, Hubert Fournier a décidé de donner sa confiance à Fékir. Auteur de 6 buts en 10 matches de L1 dont une passe décisive, le jeune milieu offensif lyonnais a séduit la France entière grâce à ses capacités techniques hors normes, son touché de balle gracieux, sa finition mais surtout sa contribution défensive assez élevée pour un joueur autant porté vers l’avant. Le jeune olympien est aussi doté d’une bonne vision de jeu ce qui lui permet de former un duo foudroyant avec une autre étoile montante lyonnaise, Alexandre Lacazette. Néanmoins, le jeune lyonnais est encore un peu juste physiquement et notamment dans les duels aériens.

Nabil Fékir représente l’avenir de l’OL et on espère pour ces derniers et pour le charme de la L1 que Fékir restera encore quelques années en terres françaises. 

Aleksandar Pesic 

Les terres de l’Est sont bien connues par les recruteurs toulousains ces derniers temps (Spajic, Veskovac…) et cet été, Aleksandar Pesic est arrivé. Ce jeune serbe de 22 ans a su tapé dans l’oeil des émissaires de la Ville Rose grâce à ses 13 buts marqués en 22 matches sous le maillot du FK Jagodina.

A peine arrivé en France, le serbe s’est vu titularisé à la pointe de l’attaque épaulé par l’excellent Ben Yedder. Ces deux joueurs forment un formidable duo aussi rapide que technique mais aussi très effiace. En 13 matches de L1, Pesic a inscrit 3 buts et a fourni 2 passes décisives. Il profite de la blessure de Braithwaite pour pouvoir percer au sein de l’équipe toulousaine.

Pesic est un joueur bourré de talent, il est vif, précis dans le dernier geste et sait se rendre disponible. Néanmoins sa contribution défensive laisse encore à désirer et on attend un peu plus de lui dans des matches assez simples ou mal embarqués (cf face à Lens).
Le réseau toulousain continuera de nous impressionner…

N’Golo Kanté 

La révélation de ce début de championnat est sans conteste ce jeune joueur âgé de 23 ans, c’est N’Golo Kanté. L’originaire de Paris a été repéré par les dirigeants du SM Caen à l’US Boulogne, depuis, Kanté est un titulaire indiscutable du 11 type de Patrice Garande.
Apparu à 13 reprises, le franco-malien a marqué 2 buts et a distribué 2 passes décisives.

Pourquoi représente-t-il la révélation de ce début de saison ? Tout simplement par le talent fou bien enfoui dans ses pieds de velours. Kanté est capable de prendre le ballon au milieu de terrain, d’accélérer et d’éliminer facilement 1, 2, 3 voire 4 joueurs avant de délivrer une passe clé voire décisive. Néanmoins, N’Golo Kanté représente un atout défensif de taille, il est doté d’une très bonne vista (également offensive) qui lui permet d’intercepter un grand nombre de ballons et de réussir de nombreux tacles. Malheureusement, l’ancien Boulonnais a parfois tendance à partir dans des grandes chevauchées pour perdre finalement le ballon… Il lui reste une belle marge de progression malgré sa révélation quelque peu tardive.

Passons à la dernière surprise de ce début de championnat et elle est Lensoise !

Loick Landre 

Impensable il y a maintenant 1 an, Loïck Landre est devenu le patron de la défense lensoise à 22 ans. L’ancien parisien a vécu des moments compliqués la saison précédente souvent titularisé sur le côté droit en L2, le lensois a reçu de nombreuses critiques jusqu’à ne plus être désiré par les supporters lensois… Mais les blessures à répétitions de Yahia et de Kantari ont permis à l’international espoir de retrouver son poste fétiche, celui de défenseur central. La saison dernière, Loick Landre n’a cessé de progresser, que ce soit techniquement ou physiquement nous en mettant parfois plein la vue grâce à des montées dignes d’un David Luiz des grands soirs.

Cette saison, malgré les difficultés financières et sportives, l’originaire d’Aubervilliers a su succéder à l’inoubliable A.E Yahia parti vers Caen il y a quelques semaines. Même si les lensois sont actuellement 19e du classement à 1 point du premier non-relégable, les efforts qu’ils fournissent sur le terrain sont incroyables et Loïck Landre est un artisan de cette hargne et de cette fougue que les jeunes joueurs lensois nous montrent à chaque match. Cependant, la défense du RC Lens reste assez inexpérimentée et des erreurs sont parfois commises par la charnière Landre – Kantari mais l’ancien joueur du Gazélec d’Ajaccio sort du lot et on ne peut qu’admirer sa progression exponentielle depuis maintenant 1 an et demi sous le maillot Sang & Or. On peut d’ailleurs regretté que ce dernier n’ait pas été titularisé face à la Suède lors des barrages de l’Euro Espoirs.

Parmi les élites européennes, la Ligue 1 est sûrement l’un des championnats qui permet le mieux aux jeunes joueurs de progresser et de se servir de ce tremplin pour espérer, un jour, devenir des grands d’Europe… N’est-il pas magnifique notre championnat ?

                                                   Florian BRASSART. @AFCFB

Soyez le premier a répondre à "Les 5 révélations du début de championnat de L1 – Artn’sport"

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.


*