L’énigme Doria – Artn’sport

 

Recruté pour cinq millions d’euros à Botafogo dans les ultimes secondes du mercato estival, Matheus Doria, défenseur central alors âgé de 19 ans, était annoncé comme un crack. Cinq mois plus tard, après 20 journées de championnat et deux tours de coupe, le brésilien n’a toujours pas joué la moindre minute en équipe première depuis qu’il a signé à Marseille. Tentatives d’explication.

El Loco dans ses œuvres

« C’est lundi après-midi, au moment où il passait la visite médicale, que j’ai appris l’arrivée de Doria. Je m’y suis opposé, mais je n’ai pas pu donner mon avis ». Jeudi 4 septembre 2014, en pleine conférence de presse et alors qu’il est en train de tacler sans retenue le recrutement estival olympien, Marcelo Bielsa évoque pour la première fois le cas de la « pépite brésilienne ». Celle qui avait rejoint l’OM trois jours plus tôt, et scoré en tant que capitaine des U21 brésiliens la veille. Mais aussi celle qui s’inscrit dans une logique de recrutement pas au goût du technicien argentin, lequel déplore « qu’aucun joueur arrivé à l’Olympique de Marseille ne l’a été à (son) initiative. ». Et a Bielsa de terminer : «  J’ai proposé douze options, aucune ne s’est concrétisée ». Voilà dans quel contexte s’inscrit l’arrivée de Matheus Doria à qui un bel avenir est promis. Mais c’est pourtant là que commencent cinq mois d’incompréhension du côté de la Cannebière, illustrée dès l’entame de la Ligue 1 et le déplacement à Bastia qui a vu la titularisation de Stéphane Sparagna, habituellement pensionnaire de l’équipe réserve.

Cette amertume a surement été estompée par la première partie de saison durant laquelle les marseillais, justement après cette sortie de Bielsa, ont réalisé une série de 8 succès consécutifs et se sont installé en tête du championnat. Pendant cette série, El Loco est d’ailleurs passé à plusieurs reprises d’une défense à trois centraux à une défense à deux centraux. Dans celle-ci, deux éléments devenus aussi indéboulonnables que performants : Nicolas N’Koulou et Jérémy Morel. Quand l’un des deux était absent, c’est Rod Fanni qui entrait en scène. Et quand la porte semblait enfin s’ouvrir pour Doria, comme ce fut le cas face à Bordeaux, c’est… Baptiste Aloé qui était titularisé par l’entraîneur argentin. Mais qu’il s’agisse de la réapparition de Rod Fanni ou de la performance du jeune Aloé, toute deux furent convaincantes et ne firent qu’amplifier la passion et le respect des supporters envers El Loco. Et le principal intéressé, dans tout ça ?

… et Doria dans les siennes.

Deux jours seulement après avoir paraphé son contrat avec l’Olympique de Marseille, Doria rejoint la sélection des – de 21 ans du Brésil, opposée au Qatar. Capitaine, le stoppeur de 19 ans marque l’un des 4 buts de son équipe qui l’emportera 4 à 0. Quelques jours plus tard, Doria récidive face à une sélection des – de 23 ans de Palestine en marquant le deuxième des trois buts inscrits par le Brésil (3-0 au final). Après les déclarations de Bielsa, le jeune défenseur reste calme en disant que « cela ne (l’)affecte pas du tout ». Les témoignages des entraîneurs ou même des joueurs qui l’ont vu évoluer à l’entraînement et avec l’équipe réserve sont pourtant unanimes. Dernièrement, le défenseur brésilien a livré une prestation de haute volée avec la CFA2, victorieuse 2 buts à 0 face à Uzès Pont du Gard. Buteur et véritable bourreau de l’attaque adverse, Doria est loin d’être passé inaperçu. Ludovic Gros, coach adjoint d’Uzès, témoigne : « Face à lui, notre attaquant a eu beaucoup de mal à garder le ballon, surtout dos au but. Il est costaud, solide, dangereux sur les coups de pied arrêté. Il est nettement au-dessus du lot ».

Une autre source du club phocéen indiquait, quant à elle, à la Provence : « Au début, je suis resté sur ma faim, sûrement car il ne s’était pas encore acclimaté. Mais là, franchement, il est impressionnant ! Il est très dur sur l’homme, on sent qu’il prend de l’assurance ». Et justement : ce club phocéen a, entre autres, vu Nicolas N’Koulou rejoindre sa sélection en vue de la Coupe d’Afrique des Nations. Un départ forcément intéressant pour Doria qui, à quelques heures de la réception de Guingamp pour le compte de la 21e journée, peut enfin espérer jouer ses premières minutes avec l’équipe professionnelle de l’Olympique de Marseille. Désormais âgé de 20 ans, le stoppeur a impressionné durant cette semaine d’entraînement, dans la continuité de ce qu’il a pu montrer depuis son arrivée. La séance de jeudi a même vu Bielsa parler longuement à son défenseur. Simples conseils ou explications préalables à une prochaine titularisation ? La suite le dira.  

Quentin Marais

Soyez le premier a répondre à "L’énigme Doria – Artn’sport"

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.


*