Kalidou Koulibaly, décollage imminent

Depuis son arrivée au Napoli lors du mercato estival, le jeune international espoir français est devenu très rapidement un titulaire indiscutable au sein de l’équipe de Rafael Benitez. A bientôt 24 ans, même si son nom n’est pas aussi répandu que certains joueurs du club, il démontre chaque week-end qu’il peut devenir un très grand joueur et pourquoi pas un jour, être en Equipe de France.

 

Kalidou est un joueur à la force tranquille. Originaire des Vosges, le jeune défenseur part du club de sa ville natale SR Saint-Dié pour intégrer le club mythique du FC Metz. Malgré une force physique et un niveau technique déjà au-dessus des autres enfants, il n’arrive pas à franchir un palier au sein du centre de formation et quitte le club au bout de deux ans. Son volume de jeu lui permet de rebondir en revenant à Saint-Dié pour progresser et atteindre ses objectifs. Le jeune joueur de 16-17 ans reprend confiance, il devient un leader dans son ancien club et joue avec les séniors en CFA 2. Il retourne au FC Metz pour intégrer le club pro et après sa signature, tout s’enchaine très vite pour lui. Vainqueur de la Gambardella en 2010, sélectionné en équipe de France pour les qualifications des JO 2012, pour le Tournoi de Toulon et la coupe du monde avec les moins de 20 ans, son début de carrière prend forme et il s’impose très rapidement.

 

En juin 2012, le FC Metz se retrouve en National et pousse le défenseur à chercher un nouveau club. C’est le club belge du KRC Genk, où il y retrouve son ancien coéquipier Steven Joseph-Monrose qui dénichera la bonne affaire. Deux saisons, seulement deux années en Belgique pour devenir l’un des meilleurs joueurs du championnat. Décrit comme un joueur puissant, humble et travailleur, il remporte la Coupe de Belgique en 2013 et dispute de nombreux matchs en Europa League. Cette suite logique est sa signature au Napoli en juillet 2014. Pour Foot-mercato, il explique son choix.

 

 

« Les premiers contacts remontaient à décembre dernier, M. Benitez m’avait appelé. On cherchait à faire le transfert en hiver, ça n’a pas abouti. Je me suis alors dit que Naples ne voudrait peut-être pas attendre six mois, d’autres clubs étaient aussi intéressés. Je devais continuer à travailler pour convaincre le club et les dirigeants. On est resté en contacts, M. Benitez m’a parlé par téléphone, et ça s’est fait début juin. Pour un défenseur, l’Italie c’est l’idéal pour apprendre tactiquement. En discutant avec mes proches pour étudier toutes les options, le choix était vite fait. C’est normal d’étudier les autres pistes, mais je suis content du choix Naples. Ça me permet de franchir un palier »

 

Mais quel est l’avis des fans francophones sur ce joueur, notamment lors de sa signature ? Voici le commentaire de l’un des membres du Napoli-France sur Twitter:

 » Le Belge (donc moi) le connaissais déjà lorsqu’il évoluait à Genk et je le trouvais très bon et donc était content de sa venue au Napoli (Très physique, bon apport offensif sur les corners, bon pour se défaire de son défenseur en 1v1, etc..). Lors de son arrivée je tenais à rassurer les rédacteurs Français qui eux étaient réticents; pour eux un défenseur venant de la JPL ce n’est pas très attractif. Étant donné que notre point noir était la défense, ils se disaient que Koulibaly n’allait pas combler ce mal et allait être un Britos n°2. » Son adaptation: « Il s’est très vite adapté à l’équipe et a signé rapidement des grosses prestations. C’est pour nous tous le meilleur transfuge de cette saison. Il a un avenir dans la défense Napolitaine et les supporters le voient déjà comme le futur Paolo Cannavaro. S’il continue ainsi il aura vite des offres des cadors Européens, on espère le garder car il apporte vraiment un gros + à cette défense de part sa vitesse, son contrôle de balle, son punch, ses passes tranchantes , etc.. En espérant bientôt le voir en EDF. »

 

 

Malgré un début de saison difficile pour son club, il admire son entraineur Rafael Benitez:« C’est un grand coach, qui a gagné beaucoup de titres dont la Ligue des Champions. Travailler avec de grands personnages, c’est important pour un joueur. Depuis le premier jour, il m’impressionne. Il a réponse à tout, a des solutions à toutes mes questions. Je lui demande beaucoup de choses sur mes mouvements, mon approche du football italien. C’est un grand homme, je progresse tous les jours avec lui. C’est le premier entraîneur que j’ai qui a gagné la Ligue des Champions, ça se sent. J’ai réussi à m’intégrer, j’ai fait de l’italien au lycée donc j’avais les bases. J’ai beaucoup appris depuis que je suis là, j’engrange de l’expérience dans cette équipe. Je ne m’attendais pas à être titulaire aussi rapidement »

 

Aucun doute pour les fans, Kalidou Koulibaly est la bonne pioche de l’intersaison. Actuellement 4ème en Série A, une Supercoupe d’Italie et toujours en course en Europa League, son parcours est déjà un exemple pour les plus jeunes. Malgré son transfert de 7 millions d’euros et un contrat jusqu’en 2019, son explosion ne passe pas inaperçu dans le monde du football. Selon certaines rumeurs, le Real Madrid serait sur le charme tout comme le Bayern Munich. Pourtant, sa faible popularité en France ne lui permet pas encore de recevoir une pré-sélection en EDF, peut être pour l’Euro 2016 ? En tout cas, ce joueur adroit, puissant et à la vie simple avance et travaille pour devenir l’un des meilleurs défenseurs de Serie A.

 

 

Soyez le premier a répondre à "Kalidou Koulibaly, décollage imminent"

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.


*