Adieu l’ère glacière, l’OM de Michel enflamme le Vélodrome

C’est la folie sur la canebière ! Fortement refroidis par la démission d’El Loco et par les deux défaites qu’ils venaient d’encaisser, les supporters marseillais ne s’attendaient certainement pas à voir leur équipe étriller la pauvre formation de Troyes… sur le score de 6-0 . Pour sa première aux commandes de l’OM , Michel a redonné confiance et sérénité à ses joueurs, qui semblent enfin en mesure de tourner l’ombrageuse page Bielsa.

 

Le retour de l’équilibre et de la confiance

 

Avant de rencontrer l’ESTAC Troyes ce dimanche, l’OM était la pire attaque de Ligue 1. Aujourd’hui, alors qu’elle a planté six banderilles au gardien Troyen, l’attaque marseillaise nous fait oublier ses deux premiers matchs dépourvus de buts, et devient ainsi la meilleure offensive du championnat. Pour sa première sur le banc de l’OM , Michel portait sur ses épaules un lourd fardeau dont il a hérité de son prédécesseur Bielsa. Ce dernier, en partie responsable des maux de cet OM a choisit de déserter le navire marseillais, qui, privé de son capitaine, sombrait lamentablement lors des deux premières journées de Ligue 1 face à Caen et Reims. Bien que la tache semblait rude, l’arrivée de l’ancien coach de l’Olympiakos a permit au groupe phocéen de retrouver confiance et plaisir de jouer avant d’affronter l’ESTAC. Serein défensivement, fluide au milieu, extrêmement réaliste en attaque, c’est une équipe métamorphosée et équilibrée qui a enflammé le Vélodrome hier soir. Contre toutes attentes, pour sa première, Michel a réveillé l’Olympique de Marseille.

 

Michel, entraîneur de l’OM : “On rêve toujours que ça se passe comme ça, mais là, c’est un rêve éveillé. Je tiens à remercier mes joueurs, ils ont mérité cette victoire. Ce qu’on a vu ce soir n’est pas grâce à l’entraîneur mais grâce aux joueurs. Ce 6-0 est le fruit du jeu déployé, on a vu beaucoup d’envie et de détermination à créer des attaques, c’était intéressant. Quand on joue avec ce maillot , il ne faut pas avoir peur . C’est une grande soirée pour nous, mais on va rester calme, ce n’est qu’un match.”

 

Vincent Labrune , Président : “Il ne faut pas s’enflammer. Michel est un homme formidable, j’ai eu une grosse impression quand je l’ai rencontré. C’est un nouveau départ avec un nouveau coach et un état d’esprit différent. On va essayer d’être à la hauteur de nos ambitions et des attentes des supporters . Il faut prendre son temps, rester tranquille. On a des ambitions, notre équipe sera sans doute meilleure dans un mois ou deux. On va avoir une dernière semaine de mercato assez mouvementée. On va faire tout notre possible pour être compétitifs.”

 

 

Lassana Diarra s’offre un incroyable retour en grâce et une première fracassante en Ligue 1

 

Avant ce match, cela faisait 15 mois que Lassana Diarra n’avait pas joué de match officiel . Pourtant, hier soir, pour sa première sous les couleurs de l’OM, Lass a illuminé le Vélodrome de sa classe et de son talent, nous gratifiant notamment d’une frappe sublime qui a terminé au fond des filets . Alors qu’il n’avait encore jamais foulé les pelouses de Ligue 1, l’ancien joueur de Chelsea et du Real Madrid a prouvé qu’il avait les capacités pour lancer les offensives de l’Olympique de Marseille . A la baguette, l’ancien international francais de 30 ans constitue aussi bien un roc défensif qu’un détonateur pour l’attaque phocéenne. Avec 88 % de duels gagnés, et 45 passes réussies sur 45 , Lass est bel et bien de retour, pour le plus grand plaisir de Michel et de Vincent Labrune.

 

Michel : “Lassana Diarra ? Il m’a donné raison. On ne peut pas jouer mieux au foot que ce qu’il a fait aujourd’hui, tout ce qu’il a fait été parfait. Il est un exemple pour nous tous. A la façon dont il a joué, contrôlé le jeu au milieu, on a vu qu’il comprenait le football. C’est un joueur qui a toujours l’initiative. Il a joué comme ça aujourd’hui, mais on va le protéger. Quand on a un joueur de ce niveau, on peut être tranquille, il fait beaucoup plus de choses que l’entraîneur.”

 

 

Michy Batshuayi / Abdelaziz Barrada : Le Duo change de statut

 

On attendait Cabella, à la place, on a eu un grand Barrada. Auteur d’un but et d’une passe décisive, le joueur, numéro 10 à l’ancienne, s’est vu offrir les clés de l’attaque par Michel. Fort de la confiance que lui a immédiatement accordé le nouveau coach, le milieu offensif marocain a signé une prestation de grande classe hier soir face à Troyes. Autre joueur a avoir changé de statut en ce début de saison, Michy Batshuayi est passé du banc de touche à une place de titulaire , grâce au départ de Gignac vers les Tigres. Alors qu’il n’avait pas trouvé le chemin des filets lors des deux premiers matchs de la saison, l’arrivée de Michel l’a libéré de la pression qu’il tentait de contenir. Michy a du potentiel , et mérite la confiance de son coach, confiance que lui a immédiatement accordé Michel, en l’alignant sur la pointe de l’attaque phocéenne. Auteur d’un doublé retentissant, Batshuayi, à l’image de son équipe, semble enfin avoir lancé sa saison.

 

En s’imposant 6-0 au Vélodrome, Marseille se réveille, et tourne enfin la page Bielsa. Alors que l’aventure phocéene s’est très mal terminée pour El Loco, son assesseur Michel, lui, n’aurait pas pu rêver d’un meilleur départ pour son OM. Marseille a t’il trouvé une perle rare en la personne du technicien espagnol ? Seul l’avenir nous le dira.

 

Maxime Louart

Be the first to comment on "Adieu l’ère glacière, l’OM de Michel enflamme le Vélodrome"

Leave a comment

Your email address will not be published.


*