PL – Les clés du mercato : Swansea City

Les joueurs espagnols s’exportent beaucoup, et bien. Après les succès à l’Euro 2008 et le Mondial 2010 de la Roja, l’Espagne possède un gros contingent en Premier League. Pourtant, un club britannique s’est hispanisé avant l’heure.

 

Cela peut paraître surprenant quand l’on connaît l’histoire de ce club qui n’a connu l’élite qu’en 2012 avec un certain Brendan Rodgers. Swansea, en effet, est le premier club gallois à évoluer en Premier League. En même temps, vous me direz que ce n’est pas compliqué, seulement 5 clubs gallois sont affiliés à la FA. Qu’est ce qui a fait de Swansea, le club le plus espagnol du championnat anglais ?

 

Swansea gravit les échelons du football anglais depuis 2002, progressivement mais surement : 3 saisons de Football League 1 ensuite 3 en Championship puis promotion en Premier League depuis 3 saisons. La liste des derniers managers passés sur le banc du Liberty Stadium est très révélatrice : Roberto Martinez, Brendan Rodgers, Michael Laudrup et maintenant Garry Monk. Le point commun entre les trois premiers cités : le jeu de possession, fait de pressing, du mouvement et de passes courtes. Martinez l’a expérimenté en Championship, lui qui a parcouru toute l’île en tant que joueur vient faire cohabiter le style espagnol avec l’engagement anglais. C’est lui qui a posé les bases du système tactique de Swansea, ensuite biaisé par le court règne de Paulo Sousa et son style très défensif. L’espagnol rejoint ensuite Wigan en PL où il affine sa méthode et lance des joueurs comme Leighton Baines, Antonio Valencia et Victor Moses. Quand Rodgers arrive au club, il se base sur un noyau de jeunes joueurs pour asseoir le système qu’on lui connait. Il s’agit de Nathan Dyer (toujours au club), Fabio Borini, Joe Allen et l’actuel manager Garry Monk qui a fait ses armes sous la direction de Martinez, Rodgers puis de Michael Laudrup, en 2012. La légende du football danois arrive en provenance de Majorque et amène dans ses valises des joueurs intéressants : Michù, José Cañas, Alex Pozuelo, Chico Flores et Pablo Hernandez. Quoi de mieux pour asseoir la culture tactique lors de la première saison de l’histoire du club en Premier League. Le pari est gagnant, une place honorable en première moitié de tableau et la victoire en Capital One Cup 12/13. Parti rejoindre le Qatar, le Board fait dans l’originalité en nommant Garry Monk, joueur historique du club, tout juste retraité et qui a joué sous la direction de tous ces entraîneurs. La saison 14/15, Swansea la démarre dans l’inconnu avec son nouveau manager gallois.

 

 

Garder l’identité du club avec un noyau de joueurs gallois, c’est ce que Monk commence par instaurer en se débarrassant des joueurs espagnols pour amener du sang neuf, enfin pas tout à fait neuf puisque ces éléments connaissent déjà le football anglais. Il donne les clés du milieu à Jonjo Shelvey, très jeune prometteur milieu de terrain anglais en compagnie de Ki-Sung Yueng acquis définitivement après son prêt en provenance de Sunderland. Le sud-coréen a évolué auparavant sous les couleurs du Celtic Glasgow et s’est bien approprié le profil de joueur box-to-box. Ces deux joueurs étaient déjà au club, Monk les conforte encore plus et construit l’équipe autour d’eux et d’Ashley Williams, défenseur gallois qui a connu toutes les montées, capitaine emblématique des Swans. Il conserve l’adjoint espagnol de Laudrup, Josep Ruiz puis affine l’équipe par de bons choix de recrutement. Gylfi Sigurdsson, barré à Tottenham par la masse de joueurs censée remplacer Gareth Bale, arrive en qualité de meneur de jeu. L’islandais a déjà joué avec Swansea par le passé sous forme de prêt en provenance de Hoffenheim et connaît bien le championnat anglais pour avoir évolué en division inférieure. En défense l’argentin, finaliste de coupe du monde Federico Fernandez vient renforcer l’axe central de la défense, Kyle Naughton est également acquis contre le départ de Ben Davies aux Spurs. Enfin l’arrivée du gardien polonais Fabianski vient consolider l’assise défensive de l’équipe. L’ancien gunner a tout simplement réalisé 13 clean-sheets en compagnie de l’indémodable Ashley Williams dans l’axe.

 

Dans l’entrejeu, le constat est mitigé. La précision de jeu de Ki (89.8% de passes réussis) et son efficacité aux avants postes avec ses 8 buts en championnat contrastent avec le jeu haché de Shelvey qui commet beaucoup de fautes malgré son impact dans la construction. A lui tout seul c’est 2 cartons rouges au sein de l’équipe la plus disciplinée du championnat. Swansea commet peu de fautes donc et reste la deuxième équipe qui en subit le plus derrière Liverpool. Sur le plan offensif, le jeu est concentré dans l’axe. Jonjo Shelvey et Ki Sung Yueng tentent souvent leur chance de loin et Sigurdsson est à la baguette au niveau des coups de pieds arrêtés et des attaques placées, l’islandais compile 10 passes décisives, soit le 3e bilan de PL dans cet exercice et 7 buts. Cependant l’équipe tire peu au but depuis la surface mais l’attaquant de pointe reste l’un des plus précis en Angleterre. Wilfried Bony, parti à Manchester City en hiver, et Swansea se procurent peu d’occasions mais restent d’une redoutable efficacité. Le jeu aérien a fait défaut cette saison, celui-ci est surtout basé au sol avec peu de tacles et beaucoup d’interceptions, un jeu propre. Les renforts Batefimbi Gomis (8 buts) et Jack Cork ont compensé le départ de Bony et la blessure de Ki, qui a fait défaut en deuxième moitié de saison. Swansea réalise une belle saison en ne concédant que 5 défaites à domicile et contre des cadors du championnat. L’équipe a toujours été dans la première moitié de tableau. En 14/15, Monk réalise le meilleur classement de l’histoire du club (8e) avec 16V/8N/14D, mais a longtemps été distancé par rapport aux places européennes.

 

 

Monk s’est beaucoup inspiré de ses maîtres, Swansea partage beaucoup de stats avec Liverpool. Les gallois finissent à 2 positions près des Reds, comme quoi les graînes semées par Brendan Rodgers continuent de pousser… Pour cette fenêtre Mercato, l’accent a été mis sur les côtés, la présence sur ce secteur de jeu a déçu : Nathan Dyer, Jefferson Montero et Wayne Routledge n’ont pas été assez remuant. Les arrivées de Franck Tabanou et André Ayew vont dans ce sens. Si Franck Tabanou peut évoluer en arrière latéral, le ghanéen vient renforcer le poste de meneur de jeu aux côtés de Sigurdsson et peut également jouer sur les côtés. Le milieu de terrain devrait tenir la route avec l’arrivée de Jack Cork l’hiver dernier depuis Southampton qui vient compléter Ki et Shelvey. Leon Britton et Tom Carroll offrent des possibilités sur le banc pour verrouiller contre des adversaires supérieurs comme Arsenal et Manchester United. Pourquoi ces deux clubs ? Swansea les a battus à domicile comme à l’extérieur cette saison. Les gallois jouent très peu dans la zone des 18m adverses, l’essentiel de la construction s’opère en amont, ce qui empêche les milieux de terrain adverses de combiner. Lorsqu’ils évoluent à 5 milieux de terrain à plat au milieu, la tâche s’avère plus compliquée. Les prolongations de Jonjo Shelvey et de Neil Taylor confortent Monk dans ses choix. Gomis occupera la pointe de l’attaque malgré la surprenante arrivée d’Eder, qui servira surement par son jeu aérien, ce qui manquait avec Bony. Mais le portugais présente le même profil que Batefimbi Gomis, la technique en moins. La venue d’un attaquant de ballon plus rapide pourrait permettre de combiner plus souvent avec Sigurdsson, Shelvey ou Ki au sol comme le faisait si bien l’ivoirien.

 

Pérenniser le club dans le premiers tiers du classement, titiller les places européennes, garder le style de jeu qui leur réussit depuis des années : tels sont challenges de Garry Monk qui a intelligemment pris les rênes de l’équipe. Pour prétendre à mieux, Swansea devra y greffer le jeu aérien et plus d’activités sur les côtés. La sélection galloise progresse et peut prétendre à une qualification à l’Euro 2016. Il a bien sûr Gareth Bale mais Swansea n’y est pas pour rien.

 

Bluvist (spécialiste PL)

Be the first to comment on "PL – Les clés du mercato : Swansea City"

Leave a comment

Your email address will not be published.


*