Serie A (J8) : Le Napoli s’offre le leader, la Roma monte sur le podium, pas de vainqueur dans le derby d’Italia !

Le Napoli s’impose à domicile face à la Fiorentina, la Roma enregistre son troisième succès de rang et se retrouve dauphine tandis que Sassuolo, cinquième à trois longueurs du leader Florentin continue de surprendre. Derby d’Italia décevant et sans vainqueur. Voici tout ce qu’il faut retenir de cette journée !

 

Après un break de deux semaines pour faire place aux qualifications du championnat d’Europe qui aura lieu en 2016 en France et qui verra notamment la présence de la Nazionale d’Antonio Conte, brillamment qualifiée. La Serie A à l’image des principaux autres championnats en Europe a repris ses droits ce weekend avec une huitième journée marquée notamment par le derby d’Italia entre l’Internazionale et la Juventus et surtout le sommet de ce weekend Transalpin entre le Napoli et la Fiorentina, deux équipes qui brillent en cette entame de championnat.

 

L’AS Roma de Francesco Totti qui jouera en grande partie son avenir en Ligue des champions mardi prochain face aux Allemands du Bayer 04 Leverkusen a ouvert cette ‘’ottava giornata’’ du campionato en disposant de la formation d’Empoli (3-1). Les Giallorossi ont pourtant dû attendre la seconde période pour enfin trouver la faille. C’est Miralem Pjanić qui a débloqué la situation d’un superbe coup franc direct, son troisième cette saison en championnat (56’). Spécialiste maison des coups de pied arrêtés, l’international Bosnien a ensuite frappé un corner repris de la tête par Daniele De Rossi qui fêtait ainsi joliment son 500ème match sous le maillot de son club formateur (2-0, 59’). Le troisième but des joueurs de la capitale a été inscrit par Mohamed Salah après une offrande de Gervinho (69’). Empoli a réduit la marque par Buchel (70’) mais ce but anecdotique n’aura pas vraiment fait douter les poulains de Rudi Garcia qui enchaînent avec une troisième victoire d’affilée après celles enregistrées face à Carpi (5-1) et Palerme (2-4). Ce succès permet aux poulains de Rudi Garcia de s’emparer de la seconde place du classement à égalité de points avec les Nerazzurri mais fort d’une meilleure différence de buts.

 

Dans l’Anticipo du samedi soir, l’AC Milan toujours privé de Mario Balotelli blessé n’a pu faire mieux qu’un match nul sur la pelouse du Torino. Les Rosssoneri pensaient pourtant avoir fait le plus dur en ouvrant le score par Carlos Bacca (63’), mais ils ont finalement fini par concéder l’égalisation du Toro à l’approche du dernier quart d‘heure sur une réalisation signée Baselli (73’). Si le Torino depuis quelques journées n’avance plus trop, Siniša Mihajlović au train ou vont les choses risque de se faire rapidement licencier même si ses dirigeants Silvio Berlusconi notamment ont publiquement déclaré cette semaine qu’il restera sur le banc du Milan jusqu’à la fin de saison. Véritable soutien inconditionnel ou simple discours de façade ? L’avenir nous le dira !

 

 

Bologne s’enfonce !

 

En accueillant dimanche Palerme à l’heure de la messe dans son antre du Stade Renato-Dall’Ara. Bologne, lanterne rouge du championnat espérait sans doute enfin lancer sa saison et sortir si possible de la fameuse zone de turbulence. En face, les Rosaneri voulaient profiter de ce déplacement en Emilie-Romagne pour écarter un concurrent au maintien et surtout confirmer leur assez bon début de saison. Très bons tactiquement, les hommes de Giuseppe Iachini se sont logiquement imposés sur la plus petite des marges (0-1) grâce à une réalisation de Franco Vazquez à la 24ème minute de la première mi-temps. À souligner l’énorme prestation du portier Sicilien Stefano Sorrentino qui a écœuré à plusieurs reprises les attaquants rossoblù. Cette défaite risque en tout cas d’être lourde de conséquences pour l’entraîneur de Bologne Delio Rossi qui avant cette partie était déjà sur la sellette.

 

Naples s’offre le leader Florentin !

 

Solide leader avant de cette journée, la Viola savait que son déplacement à Naples ne serait pas de tout repos. La Fiorentina qui restait sur cinq victoires en Serie A est tombée ce dimanche (1-2) lors de la huitième journée.

 

Devant leur enceinte du San Paolo, les Partenopei, beaucoup plus entreprenants ont vu leurs efforts logiquement récompensés. Anton Tatarusanu, le gardien de la Viola a pourtant longtemps retardé l’échéance en stoppant de nombreuses tentatives de Marek Hamsik (22’) et Lorenzo Insigne (26’), avant de voir Gonzalo Higuaìn placer une tête qui passe de peu à côté (45’ +2) juste avant la pause citron. Le gardien roumain a en seconde mi-temps dû cette fois-ci s’incliner une première fois face à Insigne, qui l’a trompé du plat du pied après une passe en profondeur lumineuse de Marek Hamsik (46’). Sixième réalisation en Serie A pour l’international italien. Gonzalo Higuaìn (52’) puis Dries Mertens (74’) ont manqué d’un rien de faire le break mais à force de vendanger, les hommes de Maurizio Sarri allaient se faire punir en concédant l’égalisation. Sur une passe lumineuse de Josip Iličić, Nikola Kalinić profite de la fébrilité de la défense Napolitaine pour battre Reina d’un super extérieur. La joie des hommes de Paulo Sousa sera cependant de courte durée puisque sur l’engagement, Naples reprenait l’avantage par son buteur maison, l’inévitable Gonzalo Higuaìn. L’Argentin à la 75ème minute sur une passe splendide de Dries Mertens ne tremble pas et fait exploser tout le San Paolo. Ce succès permet à Naples de passer de la sixième à la quatrième place, à trois unités de son rival du jour.

 

De son côté, la Lazio Rome que l’on croyait de retour en forme est retombée dans ses travers en s’inclinant sur la pelouse de Sassuolo (1-2). Berardi sur penalty (7′) a d’abord ouvert la marque avant que Missiroli (60′) ne double la mise en seconde mi-temps pour les Neroverdi. La réduction du score de Felipe Anderson (67′) a été sans conséquence. Dans les autres rencontres du jour, l’Atalanta Bergame s’est aisément imposée à domicile face au promu Carpi (3-0). Les réalisations des Bergamasques portent les signatures de Pinilla (7’), Gomez sur un corner direct (43’) et enfin Cigarini sur penalty (63’).

 

 

Le Genoa s’est pour sa part imposé face au Chievo (3-2) au terme d’une partie riche en rebondissements. Dès la première minute, les visiteurs ouvrent le score par Paloschi. Passé le premier quart d’heure, les Rossoblù vont en quatre petites minutes renverser la vapeur. Pavoletti (13’) égalise une première fois avant que Gakpé (17’) ne rajoute un second but pour sa formation. En deuxième période, le Chievo va réussir à remettre les pendules à l’heure par Pellissier (77’). Alors que le nul semblait se dessiner, Tachtsidis surgissait au bout du temps additionnel pour offrir trois précieux points à son équipe.

 

Frosinone a crée l’une des sensations de cette journée en ayant le dernier mot sur la Sampdoria (2-0) grâce à deux minutes de folies. Un laps de temps qui a permis à Paganini (54′) puis Dionisi (56′) de marquer et surtout de permettre au promu de sortir enfin de la zone rouge en occupant la seizième place avec sept unités. Pas de vainqueur dans le match entre l’Hellas Vérone et l’Udinese qui se sont séparés sur un match nul (1-1). Pazzini avait juste avant la pause ouvert la marque pour les Friouli sur penalty (41’) avant que Théréau n’offre aux Vénitiens en fin de partie un bon point (85’) insuffisant toutefois pour quitter la zone rouge.

 

 

Un derby d’Italia de piètre qualité !

 

La partitissima de cette journée qui avait lieu ce dimanche soir au stadio Giuseppe Meazza (San Siro) entre l’Inter Milan et la Juventus a vu l’enjeu l’emporter sur le jeu. Une partie assez faible en occasions qui verra les deux formations se quitter sur un score nul et vierge (0-0) qui fait surtout les affaires des Lombards.

 

Incapable de s’imposer à domicile face à la Juventus de Turin depuis 2010, l’Inter Milan a dû une fois encore se contenter du partage des points (0-0) face à la Vecchia signora, dimanche en clôture de la huitième journée du campionato. Au terme d’une partie très disputée mais d’un niveau assez médiocre, les joueurs de Roberto Mancini ont touché la barre en première mi-temps après une frappe de Marcelo Brozović (29’). Les Turinois ont eux aussi touché du bois par l’intermédiaire de Sami Khedira (69’). Au classement, l’Inter reste troisième et manque l’occasion de prendre la tête du championnat. La Juve, des Français Pogba et Evra conserve son quatorzième rang et devra désormais enchainer les victoires pour espérer pouvoir lutter pour le Scudetto à moins qu’il ne soit déjà trop tard.

 

Paolo Hamidouche’ (@Paolino_84)

Be the first to comment on "Serie A (J8) : Le Napoli s’offre le leader, la Roma monte sur le podium, pas de vainqueur dans le derby d’Italia !"

Leave a comment

Your email address will not be published.


*