Liga BBVA : J 13| FC Barcelona 4 – 0 Real Sociedad : La MSN a de nouveau régalé !

Le FC Barcelone compte six points d’avance sur le Real Madrid après sa facile victoire ce samedi sur la Real Sociedad (4-0). Deux buts de Neymar et une réalisation chacun pour Suàrez et Messi permettent au onze « Blaugrana » de faire le break au classement en attendant ce dimanche la réponse des poulains de Rafael Benítez. Messi est derrière l’action du premier but avec un geste de grande classe. La formation Basque s’est montrée pour sa part impuissante et totalement dépassée par l’écrasante domination Catalane.

 

Barcelone, sur les ailes de son enthousiasme s’est avéré être « injouable » pour la Real Sociedad de la vieille gloire Blaugrana Eusebio Sacristán. Comme le Real Madrid samedi passé, les Txuri-Urdin ont essuyé une lourde défaite (4-0). Les hommes de Luis Enrique creusent provisoirement l’écart à neuf points sur le Real Madrid et conservent leur première place et surtout les quatre unités d’avance sur l’Atlético Madrid qui en début de soirée s’est imposé (1-0) contre l’Espanyol au Vicente-Calderón sur un réalisation d’Antoine Griezmann.

 

Une fois encore, la récitation du Barça ‘’du pays des merveilles’’ fut parfaite et divertissante pour les amoureux de sport en général, de ballon rond en particulier. Une sorte d’art de la performance conjugué au plaisir offert aux socios du Camp Nou ainsi’ qu’aux téléspectateurs à travers le monde qui ont pu suivre cet énième récital Culè sur leurs petits écrans. Une journée parfaite pour la MSN : Leo Messi, Neymar (auteur d’un nouveau doublé) et plus que jamais Pichichi de la Liga BBVA et l’intenable Luis Suàrez ont offert, comme d’habitude régalé et procurer à leurs aficionados beaucoup de plaisir.

 

 

FC Barcelona 3- 0 Real Sociedad : Le film du match !

 

Le FC Barcelone est un rouleau compresseur. Après avoir réussi à surmonter les problèmes de blessures. L’équipe Azulgrana a complété sa fantastique semaine en donnant une nouvelle leçon de football à une formation de la Real Sociedad (4-0) courageuse et de qualité, mais qui n’avait pas les armes pour pouvoir espérer exister contre un Barça en état de grâce. Le trio Messi – Suaràz – Neymar a ébloui; l’entrejeu Busquets-Iniesta- Rakitić a carburé à la perfection et la défense s’est de nouveau montrée infranchissable.

 

La philosophie ‘’Made in Barça’’

 

Le nouvel entraîneur des Basques Eusebio Sacristán, qui connaît parfaitement la maison Blaugrana en raison de son passé de joueur à Barcelone s’est montré cohérent et très intelligent dans ses choix. La Real Sociedad s’est installée dans le rond central afin de presser le milieu de terrain Culè pour le désactiver et profiter de dangereux contres afin de porter le danger sans pour autant renoncer à disputer la possession du ballon, à l’équilibre tactique et surtout à produire un bon football.

 

Malheureusement pour les urdin txuri, ce Barça a des vertus. Luis Enrique Martínez a donné des nuances à l’équipe et surtout différentes versions portées vers un jeu plus direct. Le trio magique ‘’MSN’’ a une fois encore brillé à tel point que le gardien de la Real Rulli a dû s’employer pour maintenir l’équipe de San Sebastian à flot 21 minutes durant.

 

 

Une multitude d’occasions !

 

C’est une merveille de voir comment Messi, Neymar et Suàrez parlent, sentent et partagent le même football tout en se montrant solidaires et plein de générosité durant toute la rencontre. Neymar lance en profondeur Luisito (3′) dans un premier duel en un contre un que Rulli; le portier Basque remporte. Messi envoie ensuite au large Neymar qui échoue lui aussi de peu pour ouvrir le score (6′). Et c’est toujours l’Argentin visiblement en pleine possession de ses moyens qui sert son compère Brésilien mais une fois encore, l’ultime rempart de la Real lui «chipe» la balle et remporte de nouveau son duel face à l’ancien attaquant de Santos (11′) et lorsqu’il est battu sur une superbe tête d’Andrès Iniesta après un très bon centre de Suàrez, le gardien des Errealas est supplée par son poteau (12′).

 

Une efficacité effrayante !

 

Si le match pouvait sembler à première vue assez équilibré, la domination offensive du FC Barcelone ne pouvait que se traduire par un but, ce n’était qu’une question de temps en fait. Les golazos sont donc logiquement arrivés avec Dani Alves et Jeremy Mathieu dans un rôle de passeurs de luxe.

 

L’ouverture du score signé Neymar vient conclure une superbe action. Messi lance sur une talonnade géniale Dani Alves, presque comme un jongleur. Le latéral droit du Barça sur son côté adresse un centre à ras de terre parfait vers son compatriote qui aux six mètres ne laisse aucune chance à Rulli 1-0 (21’). Forts de cette ouverture du score, les Blaugranas vont largement dominer les débats et trouver logiquement le chemin des filets une seconde fois juste avant la pause. Après un corner de Neymar, la Real Sociedad parvient à repousser le danger mais dans la continuité de l’action, sur un centre de nouveau d’Alves, joliment lancé par Iniesta. Luis Suàrez fait se lever le Camp Nou avec une magnifique volée du pied droit en se couchant à gauche de la zone de vérité 2-0 (41’).

 

 

Une domination sans partage !

 

Après le premier but, la Real Sociedad a maintenu sa bonne image et sa philosophie de football, mais a perdu en partie son côté ordonnée et la pression de début de rencontre en devenant un chouya agressive et en commettant quelques fautes assez dures, le résultat de son impuissance face à un Barça qui déroule et qui confisque le ballon. Yuri et Granero finissent d’ailleurs par être avertis par des cartons jaunes par l’arbitre Ignacio Iglesias Villanueva.

 

Le Barça, par deux fois aurait pu corser l’adition par Messi et Neymar qui tombèrent cependant une fois de plus sur un Rulli héroïque. Bien que le score ne bouge pas avant la mi-temps, le sentiment de supériorité des Azulgranas semble pourtant indiscutable. La seconde période commence avec la même dynamique. Le Barça domine, la Real Sociedad essaye de ne pas perdre l’identité de jeu prônée par Eusebio.

 

Le génie d’Iniesta !

 

Le siège des Blaugranas sur les buts Basques s’intensifie au fil des minutes. Iniesta en mode ‘’Papa Noel’’ décide de mener le jeu et de distribuer les cadeaux aux trois de devant. Ainsi donc, ‘’Don’’ Andrès lançait Mathieu sur la gauche de la surface adverse pour un centre à ras de terre en première intention vers Neymar qui, seul au point de penalty ne tremble pas pour s’offrir un doublé et surtout le troisième but de son équipe 3-0 (54’).

 

Dès lors, les Catalans font tous de leur mieux pour faire marquer Leo Messi. L’Argentin sur un bon ballon d’Iniesta faillit inscrire son but personnel mais le cuir heurta la transversale suite à une frappe enroulée, avant de filer près de la lucarne (59′). La deuxième grosse occasion de Messi vient d’un coup franc direct joliment brossé et enroulé qui effleure la transversale avant de sortir en six mètres. Pendant ce temps, Luis Enrique décide de mettre au repos Màscherano (Bartra, 68′) et Mathieu (Alba, 65′) en apportant des modifications tactiques juste avant l’heure de jeu.

 

Le quadruple ballon d’or continuait de courir derrière le chrono pour inscrire son petit but et sa meilleure opportunité est venue d’une contre-attaque (87′). Placé dans un angle fermé, Leo Messi voit sa tentative repoussée encore une fois par la transversale de Rulli (90′). Pour que la fête soit totale, il fallait et c’était obligé un but de la Pulga. Le magicien de Rosario qui essayait de marquer depuis de longues minutes trouvait enfin le faille sur une petite reprise tranquille au second poteau après un énorme travail de Neymar Jr et un relais de Suàrez 4-0 (90′ +1’).

 

 

Seul Bruma tente de laver l’affront !

 

La réaction de la formation Basque est limitée, seul Armindo Tué Na Bangna, dit ‘’Bruma’’ entré à la place de Vela pour les dix dernières minutes tente de rendre la pilule moins amère pour les visiteurs en se procurant quatre bonnes occasions obligeant en quelques minutes seulement Claudio Bravo à se surpasser lui qui jusqu’alors n’avait pratiquement rien eu à faire. L’attaquant Portugais réussit même à éliminer Piqué avant de tenter de lober le gardien des quintuples champions d‘Europe mais le portier Chilien se détend bien pour garder sa cage inviolée.

 

Le Barça clôture ainsi une semaine spectaculaire – Ligue des Champions et Liga – par un troisième succès convaincant après le (0-4) face au Real Madrid et le (6-1) contre l’AS Rome – et surtout par la consolidation des deux classements. Luis Enrique peut poursuivre en attendant d’affiner sa machine en perspective de la Coupe du Monde des clubs. Avant cette échéance, il y’aura le match retour des seizièmes de finale de la Copa del Rey contre Villanovense (D3) mercredi soir au Camp Nou (0-0 à l’aller).

 

Statistique clé :

 

14 – Comme le nombre de buts inscrits par l’actuel Pichichi de la Liga Neymar Junior. O’Ney a marqué lors des quatre dernières journées avec au passage cinq passes décisives. Avec Suàrez (12 buts), ils comptent à eux deux 26 réalisations marquées en championnat soit une de plus que toute l’équipe du Real Madrid qui affrontera ce dimanche en déplacement (16H00 Heure de Paris) Eibar.

 

 

L’homme du match :

 

Leo Messi – « Vous allez me dire mais Neymar a mis un doublé! », « Mais Dani Alves a fait deux passes décissives! », « Mais Suàrez a marqué un but venu d’ailleurs ». Tout cela est vrai, mes amis, mais la talonnade de Messi à 0-0 vaut à elle seule le prix du billet et marque une première dans l’histoire du football. Le but dans le temps additionnel est juste une forme du génie et de l’état de grâce du tout simplement meilleur joueur du monde.

 

Le pire :

 

Carlos Vela : Transparent et ce n’est pas due à la réalisation télévisuelle. Personne ne l’a vu et son entraîneur s’en est aperçu et l’a logiquement remplacé par Bruma (80’).

 

La déclaration :

 

Dani Alves (Latéral droit du Barça) : « Tant que nous gagnons et que nous jouons collectivement, peu importe le nom des buteurs ». Le latéral droit du FC Barcelone aux micros de Canal + Liga España a ajouté : Nous devons poursuivre sur le chemin de la victoire en faisant attention de ne pas nous voir trop beaux « .

 

Paolo Hamidouche’ (@Paolino_84)

Be the first to comment on "Liga BBVA : J 13| FC Barcelona 4 – 0 Real Sociedad : La MSN a de nouveau régalé !"

Leave a comment

Your email address will not be published.


*