Liga BBVA (J20) | FC Barcelona 6-0 Athletic Bilbao : Un galop d’entraînement !

Le Barça a remporté le premier chapitre de la trilogie (6-0) face à l’Athletic Bilbao. Les deux clubs se retrouveront encore à deux reprises lors de la prochaine semaine à l’occasion du quart de finale (aller-retour) de la Copa del Rey.

 

Qu’elle semble lointaine la victoire 4-0 du club Basque en début de saison face au FC Barcelone lors du match aller de la super coupe d’Espagne à San Mamés. Ce dimanche soir, les Catalans ont pris une revanche sanglante (6-0). Un succès tennistique comme pour se mettre à la mode de la petite balle jaune en cette semaine d’Open d’Australie, premier grand chelem de la saison de Tennis qui débute ce lundi à Melbourne. Un succès facilité toutefois par l’expulsion dès les premières minutes du portier des visiteurs Iraizoz. Peu importe, cette soirée aura été festive pour le peuple Catalan qui aura célébré comme il se doit le cinquième ballon d’or de sa majesté Lionel Messi. L’équipe de Luis Enrique à elle aussi mis du sien en régalant son public. Seule fausse note, la sortie justement à la mi-temps sur blessure de Lionel Messi qui aura quelque peu entaché cette soirée. Mais face à ce Bilbao, le meilleur club du monde pouvait faire sans son génie d’autant que Neymar et surtout Suàrez auteur d’un triplé et désormais avec 18 réalisations seul Pichichi de la Liga BBVA étaient là pour suppléer le quintuple ballon d’or.

 

 

FC Barcelona 6-0 Athletic Bilbao : Le film du match !

 

Le FC Barcelone a enregistré une nouvelle victoire bien plus facile que prévu face aux Basques de l’Athletic Bilbao dans le cadre de la deuxième journée de la phase retour de la Liga BBVA. La partie s’annonçait pourtant disputée comme en atteste cette première énorme occasion des Bilbaínos mais cette action ne sera en fait qu’un feu de paille pour une formation Azulgrana qui aura vécu un dimanche soir relativement tranquille. Comme nous le disions en début e résumé, ce sont pourtant los Leones qui vont profiter de la vitesse de Muniain et Williams mais surtout de la très mauvaise passe en retrait de Piqué à son gardien Bravo pour faire trembler le Camp Nou mais Erazo alors que le but était pourtant déserté par le portier Chilien se montre incapable de matérialiser cette énorme opportunité en mettant le cuir au dessus de la transversale. Un avertissement sans frais pour les Blaugranas qui contraste avec ce ballon récupéré de Suàrez face à Etxeita, l’action s’achève par une intervention irrégulière d’Iraizoiz. Le portier Basque déséquilibre en pleine surface El Pistolero et l’arbitre de cette partie, Monsieur Antonio Miguel Mateu Lahoz n’a pas d’autre choix que d’appliquer la double peine: pénalty pour Barcelone et expulsion du dernier rempart Basque.

 

Herrerin, le deuxième gardien des Leones prend sa place dans les bois de l’Athletic en remplacement de Muniain (4’) devant un banc visiteur médusé et frustré par cette entame presque déjà fatale aux leurs. Léo Messi s’élance et d’un contre pied parfait lance les hostilités 1-0 pen. (5′). L’Athletic impuissant et désormais en infériorité numérique n’a pas d’autres solutions que de resserrer ses lignes en laissant tout le poids de l’attaque au seul Williams pour tenter quand (ou si) l’occasion se présente de profiter des contres. De son côté, le Barça fait tourner la balle avec beaucoup de commodité donnant de l’amplitude au terrain particulièrement sur le couloir droit ou Aleix Vidal (préféré pour ce match à Daniel Alves) était au four et au moulin. Le natif de Puigpelat s’est en effet montré très actif et participatif. Moins flamboyant aura été son compère de l’aile gauche Jordi Alba qui a éprouvé les pires difficultés à marquer De Marcos et qui n’a pu empêcher Claudio Bravo de se retrouver en un contre in face à l’attaquant Basque après avoir été mangé par la vélocité de son adversaire du jour.

 

 

Le trident s’amuse !

 

La supériorité numérique des Culès et surtout l’avance au tableau d’affichage a offert au Barça pas mal de marge pour évoluer à son aise et surtout pour imposer son propre rythme. Le trident de devant a commencé à prendre du plaisir en multipliant les passes et les triangulations. Seul le manque de précision a d’ailleurs empêché Neymar et Suàrez de trouver le chemin des filets. Même Rakitić libéré des tâches défensives s’est fait plaisir en jouant souvent très large et en apportant le surnombre devant comme le prouve sa jolie reprise de volée qui passera cependant largement au dessus. La confiance des hommes de Luis Enrique Martìnez était telle que même Aleix Vidal a tenté sa chance de loin. La dynamique du Barça et sa supériorité dans le jeu étaient si évidentes que le deuxième but n’était qu’une question de temps. L’Atheltic tente pourtant mais sans grandes convictions de jouer plus haut d’une façon assez ponctuelle mais se fait immédiatement punir en contre par Suàrez. L’Uruguayen s’échappe et sert sur sa gauche Neymar Jr qui d’un petit piquet double la mise 2-0 (30′).

 

Repos pour Messi !

 

L’opposition Basque est inexistante et Luis Enrique se donne le luxe de remplacer le désormais quintuple ballon d’or par Arda Turan à la mi-temps. Un choix compréhensible d’autant que ces deux formations devront s’affronter mercredi soirà San Mamés en coupe du roi pour une nouvelle bataille d’où l’importance de doser les efforts et surtout d’éviter qu’une légère contracture devienne bien plus grave. Le changement n’affecte en rien le rendement des champions d’Espagne, d’Europe et du monde des clubs. Le Barça montre beaucoup de rapidité dans ses mouvements et Suàrez conclût magistralement une action sublime de Neymar pour corser un peu plus l’addition 3-0 (47′). Le premier but de Suàrez en cette année 2016. Une réalisation amplement méritée. Il restait pourtant encore toute une deuxième période à disputer pour le FC Barcelone pour espérer augmenter le marquoir. Erazo aura bien tenté l’impossible pour réduire l’écart mais Bravo toujours très concentré réussissait à garder sa cage inviolée.

 

 

Exhibition de Neymar !

 

Loin de se relâcher, les Catalans tentent de marquer le maximum de buts en particulier Neymar. Le Brésilien très volontaire récupére une balle qui filait tout droit en sortie de but avant de servir dans les six mètres Ivan Rakitić qui marque la quatrième réalisation de la soirée 4-0 (61′). Le Camp Nou est en fête et Suàrez s’offre un doublé sur une offrande de classe d’Arda Turan qui comme Vidal s’est rapidement intégré au système Barça 5-0 (68′). La mauvaise nouvelle de la soirée aura été finalement la sortie sur blessure (sans gravité) de Jordi Alba qui obligea Luis Enrique à incorporer Marc Bartra mais surtout à ajuster son équipe tactiquement en plaçant Sergi Roberto comme latéral gauche et Màscherano en pivot devant la défense. La restructuration tactique restera toutefois anecdotique et Luis Suàrez met un terme définitif à cette partie par un sixième et dernier but 6-0 (82′). El Pistolero d’une tête rageuse fructifie un centre précis de Busquets pour clôturer une soirée parfaite et mémorable qui voit le Barça reprendre la seconde place du classement (avec un match en moins que le reste de la concurrence) et surtout répondre aux succès un peu plus tôt n la journée du Real Madrid de Zinedine Zidane (5-1) à Bernabéu face au Sporting Gijón et de l’Atlético Madrid (0-3) sur la pelouse du promu Las Palmas.

 

Ballon et ovation en or pour Léo Messi !

 

Avant l’entame de cette partie, le Camp Nou a rendu un vibrant hommage à son idole de toujours qui a partagé avec ses fans son cinquième ballon d’or. Un moment bref, sans fioritures mais vécu d’une façon très intense. Deux petites minutes simplement durant lesquelles le Camp Nou a applaudi et scandé le nom de son idole. Le plus grand joueur ayant évolué sur le terrain du Coliseo Azulgrana voir dans toutes les pelouses du monde. Dans le prolongement du match, l’Argentin s’est érigé en véritable protagoniste. Le crack du Barça a offert au public son cinquième ballon d’or remporté haut la main lundi passé à Zürich (Suisse) face à Cristiano Ronaldo et Neymar. Au moment où le numéro ’10’ culè foulait la pelouse du théâtre Catalan, on pouvait apercevoir dans les tribunes un énorme tifo à sa gloire avec un tout simplement « Enhorabuena Léo » (Félicitations Léo en français. NDLR) avec une image de l’Argentin de dos célébrant l’une de ses réalisations, les cinq ballons d’or et le nom de Messi.

 

Pour ajouter un peu de piment à cette ambiance festive, le speaker officiel du Camp Nou, Manel Vich a rappelé au public présent qu’il était lui aussi comme eux un ´´privilégié » pour avoir connu et surtout vécu à la même période que Messi, joueur unique sur et en dehors des terrains. Que les gamins qui viennent au stade n’avaient qu’une seule idée en tête, prendre une photo avec le petit lutin Argentin. Le dernier message avant que le roi Messi ne reçoive le feu vert du délégué Carles Naval pour soulever au ciel son trophée devant plus de 70.000 aficionados qui n’avaient d’yeux que pour lui. La réponse ne s’est d’ailleurs pas faite attendre ni espérée. Et c’est à l’unisson que tout le Camp Nou scandait des « Messi, Messi, Messi ». Un chant qui durera une longue minute sous les applaudissements nourris des coéquipiers de la Pulga.

 

Un trophée pour le collectif ! En plus de partager son trophée avec ses fans, le natif de Rosario comme il l’avait déjà fait la semaine passée en Suisse quelques minutes après avoir reçu des mains de Kakà le prix tant convoité a tenu à remercier ses coéquipiers en réunissant ces derniers à ses côtés afin d’immortaliser ce moment par une photo de groupe avec le Ballon d’or posé à quelques centimètres comme un symbole pour dire que plus que son propre trophée, cette distinction est celle de tout le club.

 

 

Le créateur d’Olive & Tom présent en Catalogne !

 

Yoichi Takahashi. Ce nom ne vous parle pas forcément mais si on vous dit Olive & Tom, le manga foot de notre tendre enfance, là vous connaissez tous. Le créateur de cette célébrissime animation Nipponne a profité de sa présence en Catalogne hier pour faire l’éloge du Barça. Léo Messi a souvent été comparé à Olivier Atone, le héros de ce manga et qui de mieux que son créateur pour lui rendre un hommage. Yoichi Takahashi à l’occasion de sa présence au Camp Nou n’a pas tari d’éloges sur le quintuple ballon d’or. Aux micros de la belle Laura Aparicio, journaliste de Barça TV, le réalisateur Japonais a offert au club Catalan un dessin manga représentatif de Léo Messi, une sorte d’hommage commémorative pour un joueur qu’il considère encore plus fort que le héros de sa propre création….rien que ça ! Ce n’est d’ailleurs pas la première fois que Takahashi dessine Messi. Le 19 décembre écoulé, date coïncidant avec une visite institutionnelle du club Catalan au pays du soleil levant en marge de la coupe du monde des clubs. Le créateur ´´d’Olive & Tom » avait réalisé une œuvre pour le club dans laquelle il avait peint Messi en compagnie de ses camarades d’attaque Neymar et Suàrez en plus de Piqué et du capitaine Iniesta.

 

Takahashi s’est toujours déclaré être un fan invétéré du club Culè. En 2013 déjà, lors du salon du Manga à Barcelone, il disait que pour lui, son personnage vedette de la série lancée en 1981 Olivier Atone lui rappelait Andrès Iniesta. C’est pourquoi, lors de certains chapitres de cette animation, l’un des plus récents (années 2000) ou pouvait apercevoir Olivier Atone évoluer sous le maillot Blaugrana secondé en attaque par un certain Rivaul, en hommage à vous l’aurez deviné Rivaldo, ancienne gloire de la casa Azulgrana. Dans l’une de ses déclarations à nos confrères de Marca, Takahashi avouait également qu’il lui arrivait souvent de passer des nuits blanches pour suivre les rencontres du Barça afin de trouver de l’inspiration pour son animation.

 

Rien de grave pour Messi !

 

Sorti à la mi-temps contre Bilbao ce dimanche, Lionel Messi a passé des examens ce lundi et ces derniers comme confirmé par le site officiel du club quintuple champion d’Europe ont montré que le joueur ne souffre pas d’une blessure musculaire à la jambe droite, mais simplement de gênes. Si la Pulga est certain de ne pas disputer mercredi le quart de finale aller de la copa del rey toujours face à Bilbao au pays Basque, l’évolution de son état de santé marquera la date de son retour à la compétition.

 

 

Statistique clé:

 

18 – Comme le nombre de buts de Luis Suàrez cette saison en championnat. L’Uruguayen grâce à son triplé face à Bilbao s’empare seul avec 18 buts de la tête du classement des buteurs en devançant un trio composé de Neymar Jr, Cristiano Ronaldo et Karim Benzema bloqués à 16 réalisations.

 

L’homme du match :

 

Neymar Jr : Un but et une passe décisive au terme d’une prestation quasi inhumaine. Il est après Messi «certainement » le joueur le plus divertissant au monde. Qu’ils sont chanceux les fans de Barcelone qui peuvent profiter de ses prouesses chaque weekend.

 

 

 

Le pire :

 

Etxeita – Sa mauvaise appréciation et son placement désastreux en tout début de match ont été fatals à son équipe et ont surtout permis à Suàrez de se présenter seul face à Iraizoz, contraignant celui-ci à une faute synonyme de rouge. Il a ainsi d’entrée de mach enterré les déjà minces illusions de son club au grand désarroi de son entraîneur Ernesto Valverde.

 

La déclaration :

 

Luis Enrique (Coach du Barça) : « A partir du pénalty, le match change. L’expulsion de Gorka est une punition excessive mais c’est le règlement. Les arbitres doivent appliquer ce qu’on leur dit » a reconnu Luis Enrique, qui a évoqué d’autres thèmes que nous vous proposons de lire ci-dessous : Sur la double rencontre de Coupe du Roi « Le match de ce soir ne nous aide pas pour analyser la rencontre lors de la préparation du match de mercredi en Coupe du Roi. Le fait d’avoir un joueur en plus nous a beaucoup avantagés ». « Jouer à San Mamés donne une pression supplémentaire. Nous tenterons de gagner malgré leur envie”. « Nous jouerons ce match comme s’il n’y avait pas de match retour ». Sur Aleix Vidal « Ce que nous apporte Aleix est ce que nous attendions. Un joueur de côté avec une bonne condition physique pour pouvoir aller d’un but à l’autre pendant tout le match ”.

 

Paolo Hamidouche’ (@Paolino_84)

Be the first to comment on "Liga BBVA (J20) | FC Barcelona 6-0 Athletic Bilbao : Un galop d’entraînement !"

Leave a comment

Your email address will not be published.


*