A Marseille, c’est Noël avant l’heure – Artn’sport

 

Hier soir, l’Olympique de Marseille accueillait Mönchengladbach, l’actuelle onzième du classement de la Bundesliga, qui a beaucoup de mal depuis la perte de sa perle Reus qui a filé chez le rival Dortmund. Cependant, les allemands s’en sont tirés avec un match nul 2-2 arraché dans les dernières secondes.

L’Olympique de Marseille d’Elie Baup a décidément changé par rapport à l’OM version Deschamps. Une équipe qui a retrouvé son agressivité, son pressing mais qui joue plus haut, paraît beaucoup plus technique et qui, surtout, joue très bien au football. Le problème est qu’hier soir, la patte Baup n’a pas fonctionné dans tous les domaines et plus précisément dans le domaine défensif. Et par domaine défensif, ce n’est pas uniquement la défense qui est visée, en témoigne le cadeau qu’a offert Cheyrou à Mönchengladbach pour leur ouverture du score. Malgré ça, les joueurs d’Elie Baup ont continué à mettre une grosse pression et Barton, le symbole de cet olympique de Marseille joueur et agressif marqua le but de l’égalisation sur un corner direct, allant dédier ce but à son entraîneur. L’OM n’a cependant pas relâché sa pression et les attaques sur le but de Mönchengladbach se multipliaient sans pour autant être efficaces, faute notamment à une équipe très bien regroupée en face. Mais cet OM joueur est encore trop fragile et s’est exposé à beaucoup de contres ou Diawara ou encore Lucas Mendes ont très bien défendu. C’est ensuite un exploit personnel d’un Jordan Ayew que l’on a vu très concerné qui permit à l’OM de prendre l’avantage à la 66ème minute. 

L’OM qui était déjà en très grande difficulté dans le replacement défensif se mit à subir de plus en plus les contres après ce but ; la volonté des marseillais de faire le break les poussa à continuer à s’exposer alors que, « gérer », un peu à l’image de l’OM Deschamps aurait pu être la meilleure des solutions. Les marseillais ont eu beaucoup d’opportunités de mettre ce 3eme but mais, décidément, c’était Noël avant l’heure pour les joueurs de Mönchengladbach et les allemands profitèrent d’une grosse erreur défensive des marseillais pour marquer par l’intermédiaire d’Arango dans les toutes dernières secondes.  L’OM n’est désormais plus aître de son destin pour accéder aux 16ème de finale de l’Europa League.

La grosse satisfaction de la soirée reste Joey Barton, malgré le gros match de l’ensemble de l’équipe marseillaise. En effet, l’international anglais de 30 ans (1 sélection) monte en puissance et se sert à bon escient des matchs de l’Europa League pour se préparer à goûter à la ligue 1. Il a éclairé le jeu marseillais, tant sur ses coups de pied arrêtés tirés à la limite de la perfection, ses transversales précises, sa propreté dans la relance, sa distribution du jeu et pour finir, dans son agressivité. Il s’est battu sur chaque ballon perdu et il démontre qu’il n’est pas seulement le bad boy que l’on connaît mais aussi un joueur très habile balle au pied. L’OM qui subit les blessures de joueurs comme André Pierre Gignac peut apercevoir une lueur d’espoir avec le retour de Joe Barton qui devrait être effectué le dimanche 18 novembre…  peut-être à la place de Kaboré qui commence à subir le contrecoup de son accumulation de matchs et qui est clairement inférieur à l’anglais techniquement.

On aura beau dire que l’OM n’a pas l’effectif pour jouer sur tous les tableaux, les retours de blessure ou de suspension des joueurs de l’OM pourraient bien permettre à l’équipe phocéenne de jouer le haut de tableau en ligue 1 et la l’Europa League ? A suivre…

Malik Miktar

Soyez le premier a répondre à "A Marseille, c’est Noël avant l’heure – Artn’sport"

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.


*