Lyon reçu 4 sur 4 ! – Artn’sport

 

Quatre matchs, quatre victoires : on ne pouvait rêver mieux pour une équipe de Lyon qui découvre la Ligue Europa cette saison. Opposés à une équipe de Bilbao en plein doute actuellement, les Gones ont bien négocié ce déplacement en s’imposant au terme d’un match à rebondissement (3-2). Les 16es de finale sont déjà assurés.

Gourcuff, l’énième retour

Rémi Garde souhaitait plier rapidement l’affaire en Ligue Europa au vu de la composition d’équipe qu’il a alignée jeudi soir à San Mamés. Un onze résolument offensif avec Gourcuff en 10 derrière Gomis et avec Malbranque et Lisandro sur le banc. Et dès le début de la rencontre, le meneur de jeu lyonnais est en cannes. Sur les premiers coups de pied arrêtés, il sème la panique dans la défense basque grâce à son excellente qualité de centre en offrant à Bisevac puis Lovren l’occasion d’ouvrir le score, sans réussite. Mais c’est l’excellent Gomis, à la réception d’un coup franc de Gourcuff qui va mettre les siens sur la bonne voie. Lyon prend les devants et domine les débats. Bilbao peine à exister dans cette rencontre, les joueurs de Bielsa ne se créent que de rares occasions. Et quand les Basques sont dangereux, Vercourtre est impérial à l’image de cette parade sur une belle frappe de De Marcos à la demi-heure de jeu puis sur une nouvelle tentative d’Aduriz juste avant la pause. De quoi donner un peu plus raison à ses dirigeants de lui avoir fait confiance cette saison. Les Lyonnais prennent le bouillon dans cette fin de première mi-temps, Réveillère sauve sur sa ligne une tête de Gurpegi.

Le match s’emballe, Lyon opère désormais en contre avec Gourcuff à la baguette et par deux fois Gomis à l’occasion de doubler la mise, mais le poteau une première fois puis le mauvais contrôle de l’attaquant des Gones sauve le portier basque Iraizoz, après une belle ouverture du 10 Lyonnais. L’ancien bordelais va ajouter un point d’honneur à sa performance en inscrivant un but plein d’opportunisme après une parade d’Iraizoz sur une frappe de Gomis, Gourcuff a bien suivi et n’a plus qu’à envoyer le cuir au fond des filets. Gourcuff-Vercoutre : c’est ça le nouveau Lyon. Les Gones mènent 2-0 à la mi-temps. La réussite lyonnaise c’est aussi cette colonne vertébrale dont on vantait les mérites l’année du titre des Girondins et que l’on retrouve à Lyon avec Vercoutre-Bisevac-Gonalons-Gourcuff-Gomis. Dommage que Rémi Garde ne puisse pas aligner ces joueurs ensemble plus souvent.

Lyon se fait peur

Au retour des vestiaires, Bilbao montre un autre visage et frappe d’entrée. Suite à une mésentente dans la surface et une faute non sifflée sur Vercoutre, Ander Herrera en profite et propulse le ballon dans les buts lyonnais. Les Basques se relancent. Les Lyonnais sont à la rue en ce début de deuxième période, et Maxime Gonalons fait faute sur Herrera dans la surface. Aduriz le transforme et le match est relancé. Lyon est toujours qualifié, mais en difficultés. 10 minutes de cauchemar pour les Gones qui repartent malgré tout de l’avant grâce notamment à un Vercoutre encore décisif.

Lacazette, inexistant en première période, met désormais le feu dans la défense de Bilbao. Et comme tout travail paye, il est récompensé à la 63e minute. Suite à un bon travail de Fofana, l’ailier droit lyonnais ajuste Iraizoz d’une frappe puissante en pleine lucarne à l’entrée de la surface. Le but du chaos pour les Espagnols. La fin de match est plus équilibrée, les rentrées de Malbranque et Lisandro ne changeront rien. Encore moins celle de Llorente qui est sifflé dès son entrée et qui n’aura pas pesé sur la défense lyonnaise. La victoire est au bout pour l’OL qui enchaine une quatrième victoire en Europa League et qui assure également sa qualification en seizième de finale de la compétition. Bilbao s’enfonce un peu plus dans la crise et la qualification semble de plus en plus compromise pour le finaliste de la dernière édition. 

Les notes de l’OL

Vercoutre : 8/10. Le portier lyonnais a fait admirer son talent hors de l’hexagone prouvant encore une fois son excellent début de saison avec l’OL. On en aurait presque oublié Hugo Lloris.

Reveillere : 6/10. Anthony Réveillere a fait le boulot, pas plus.

Bisevac : 7.5/10. Le défenseur central s’impose comme le patron de la défense lyonnaise cette saison. Auteur de belles interventions et propre dans la relance, le serbe monte peut à peu en régime et réalise des matchs complets. Il a coupé court à de nombreuses offensives basques hier soir préservant ainsi l’avantage de son équipe.

Lovren : 7/10. Un peu en dessous de son compère de l’axe central, le croate a tout de même réalisé un bon match remportant de nombreux duels. Et en plus, Dejan a encore pris une biscotte ! La routine quoi ..

Umtiti : 6.5/10. Replacé sur le flanc gauche de la défense des Gones, le jeune lyonnais a fait le travail, a proposé quelques solutions offensives et a bien bloqué les assauts adverses sur son côté. On le préfère quand même dans l’axe.

Gonalons : 5.5/10. Capitaine d’un soir, Maxime Gonalons n’a pas fait le déplacement pour rien. Des fautes inutiles, parfois dangereuses, le 6 de l’OL a connu des soirs meilleurs même s’il a ratissé de nombreux ballons importants face à Bilbao.

Fofana : 7/10. Un bon match tant offensivement que défensivement pour Fofana qui s’est même mué en passeur décisif sur le but de Lacazette.

Lacazette : 7.5/10. Jouer 45 minutes dans une rencontre et marquer un but : on a connu plus chiant comme soirée. Il n’a lâché les chevaux qu’en seconde période histoire de montrer qu’il était facile hier soir.

Monzon : 5/10. Transparent durant les 70 minutes qu’il a passé sur le terrain, l’ex niçois aura au moins eu le temps d’admirer l’architecture du stade San Mamés. Son apprentissage au poste de milieu gauche prend plus de temps que prévu.

Gourcuff : 9/10. Une passe décisive, un but : Gourcuff est bien de retour. Ses qualités de passeurs et de frappeurs font la différence mais Yohann s’il te plait fait des passes moins fortes à tes coéquipiers …

Gomis : 8.5/10. Dans les duels aériens et au sol, Gomis a clairement dominé la défense basque. Il est récompensé d’un but. Une bonne soirée pour l’avant-centre français.

Baptiste Duprat

Be the first to comment on "Lyon reçu 4 sur 4 ! – Artn’sport"

Leave a comment

Your email address will not be published.


*